rencontres mer littoral-2021_1140x450.jpg

Comment assurer le renouvellement du nautisme et des métiers de la mer ?

Les Rencontres « Ports, Nautisme et Littoral » recevront Maud Fontenoy le 5 octobre à Deauville pour en parler

Face à la mutation du nautisme et aux enjeux d’attractivité des métiers de la mer, les acteurs du secteur comptent sur le rajeunissement du public et la participation active des femmes. Ce sera l’un des thèmes centraux des Rencontres « Ports, Nautisme & Littoral », organisées par idealCO et le Département du Calvados les 5 et 6 octobre à Deauville, qui accueilleront la navigatrice Maud Fontenoy.

Un nautisme « à la carte » qui se réinvente

L’évolution du secteur impose désormais de trouver des offres innovantes pour préserver les filières et accueillir un public en demande constante de renouveau. Les adeptes du nautisme mixent désormais les sports de mer avec des activités terrestres comme la randonnée ou le vélo, une des raisons qui expliquent qu’une part de cette clientèle ne souhaite plus être propriétaire de bateaux. A cela s’ajoute l’émergence de nouvelles pratiques nautiques, autres que la voile ou le surf, comme le paddle ou le kitesurf. Dans ce contexte, comment s’adapter, étoffer l’offre et proposer de nouveaux parcours à ce public ? Cette problématique recouvre de fait un enjeu touristique majeur auquel les professionnels et les acteurs des ports de plaisance doivent répondre. Pour en parler, le Département du Calvados propose un atelier spécifique sur les mutations du nautisme mettant en avant des retours d’expérience concrets (le 6 octobre à 9h).

Activités nautiques : attirer les jeunes

Corollaire de ce renouveau du nautisme, l’attractivité du secteur auprès des jeunes est une question centrale. Les professionnels souhaitent ainsi faire mieux connaître les activités nautiques tout en sensibilisant la jeune population aux enjeux environnementaux et économiques liés aux mers et océans. Notamment en pérennisant l’enseignement des pratiques nautiques en milieu scolaire qui permettra de drainer les jeunes vers le nautisme sur le long terme. Mais comment et avec quels moyens ? Ce sera l’objet d’un atelier intitulé « sensibilisation et éducation au nautisme » (le 5 octobre à 14h) qui recevra la Fondation de la mer pour présenter son programme « Merci la mer » visant à faire des jeunes les ambassadeurs des océans ; la Ligue de voile de Normandie pour évoquer les moyens matériels et organisationnels favorisant le nautisme ; et le Département du Calvados pour décliner son plan nautisme visant à accompagner les clubs de voile. Enfin, lors de l’ouverture des Rencontres le matin du 5 octobre, les organisateurs auront le plaisir d’accueillir Maud Fontenoy, désignée ambassadrice de l'éducation à la mer et chargée de relancer les classes de mer par le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

Ouvrir les métiers de la mer aux femmes

La présence de Maud Fontenoy permettra en outre de débattre d’un autre sujet d’envergure dont dépend l’avenir du secteur : la présence des femmes dans les métiers de la mer. Un temps dédié à cette thématique (le 5 octobre à 14h) sera animé par le Cluster Maritime Français (CMF) qui mesure depuis 2014 la place des femmes dans le secteur maritime grâce à son Observatoire « Cap sur l’égalité professionnelle » développé avec Odyssée Développement. La dernière édition indique que seulement 21,4% des effectifs sont féminins (près de 30% toutefois dans le nautisme). Une sous-représentation féminine due en partie à un secteur maritime traditionnellement masculin mais aussi à la méconnaissance générale des métiers qu’il convient de valoriser auprès des nouvelles générations, comme l’indique Marie-Noëlle Tiné-Dyèvre, Directrice adjointe du Cluster et Présidente de WISTA France : « les métiers de la mer ont beaucoup évolué et deviennent accessibles à tout le monde, en particulier les femmes qui sont attendues. Si les barrières techniques et physiques se lèvent progressivement, reste un problème de notoriété relatif aux métiers de la mer encore trop méconnus. »
Le Cluster Maritime poursuit ainsi ses actions pour sensibiliser les jeunes femmes, notamment avec « Les Elles de l’Océan », événement national créé en 2018 avec l’association « Elles Bougent ». Objectif de cette initiative : ouvrir les portes des chantiers navals, des infrastructures portuaires, de la marine nationale aux collégiennes, lycéennes et étudiantes qui découvrent des professionnelles passionnées par leurs métiers. Si l’objectif global concerne l’attractivité des filières, l’enjeu est de féminiser le secteur et ainsi d’améliorer la diversité des profils selon la dirigeante : « les entreprises de la filière recrutent, le secteur maritime est en croissance mais n’est pas le plus connu en France. Pour devenir vraiment attractif, il faut qu’il soit inclusif. A ce titre, le recrutement de femmes est un enjeu de premier ordre pour garantir la performance et la durabilité du secteur maritime français » précise Marie-Noëlle Tiné-Dyèvre, qui sera présente à ces 13e Rencontres « Ports, Nautisme & Littoral » à Deauville.

Renseignements en ligne : www.rencontres-ports.com
Inscription des journalistes : Julien Marié – Tél : 06 64 99 56 79 – julien@instinctcom.fr

A propos d’idealCO : Insuffler une dynamique collaborative dans le monde public, mettre en relation et connecter les acteurs et développer l’usage de l’intelligence collective, telle est la mission d'idealCO, plateforme collaborative de la sphère publique. idealCO propose des formations, des événements et un réseau social professionnel à destination des collectivités territoriales et de leur écosystème, réunissant déjà plus de 200 000 membres, 40 communautés professionnelles et plus de 600 groupesCO, qui sont des espaces collaboratifs de travail.
 

A propos du Département du Calvados : Riche de ses 120 km de bord de mer et responsable de la gestion de 7 ports départementaux, le Département du Calvados porte l’ambition d’une nouvelle stratégie mer, nautisme et attractivité littorale, capable de capter de nouvelles clientèles touristiques, de créer des opportunités pour l’emploi de demain, d’ancrer ses villes à ses ports, tout en préservant un cadre environnemental exceptionnel et en garantissant le lien fondamental terre/mer.