Accueil Toute l'info Espace presse |  Bretteville-sur-Odon:...
Fouilles Foncim Bretteville-sur-Odon/©Foncim

Bretteville-sur-Odon: démarrage des fouilles archéologiques

Dans le cadre de l’aménagement du Triangle des Crêtes à Bretteville-sur-Odon par la Société FONCIM, des équipes de l’Institut national de recherches archéologiques préventives et du service Archéologie du Département du Calvados entreprennent des fouilles archéologiques. Elles ont démarré pour une partie le 2 Juin 2020 et se poursuivront jusqu’à la mi-Juillet.

mardi 16 juin 2020
Partager cet article :

Un cadre privilégié

Situé sur la commune de Bretteville-sur-Odon, le site du Triangle des Crêtes fait l’objet d’un projet de création d’un quartier mixte destiné à accueillir habitations, services de proximité, et activités du secteur tertiaire, sur une emprise de 17 ha.

Une équipe pluridisciplinaire composée du bureau d’études AMENAGEO et de l’urbaniste, Jean-Baptiste FLICHY, dirigeant de la société Atelier Vert Latitude, ont conçu un projet qui répond aux nouvelles prescriptions de la communauté urbaine Caen la mer, en mixant habitat et activités.

Sébastien JEAN, Président de la société FONCIM, a déclaré: « Nous sommes fiers de porter ce projet visant à créer un nouveau quartier aux portes de Caen. Nous saluons et remercions l’ensemble des intervenants de ce projet. Il a été conjointement mené avec Caen la mer, la commune de Bretteville-sur-Odon et les habitants, qui ont participé nombreux aux différents ateliers de concertation. »

Le projet est construit autour d’un corridor végétal central, et d’un réseau viaire hiérarchisé permettant les déplacements internes au sein du quartier, et la connexion avec les quartiers voisins.

Les espaces les plus proches du boulevard périphérique seront réservés au secteur à dominante d’activités : une bande d’environ 8ha, en parallèle du boulevard périphérique et du futur échangeur, est destinée principalement à l’accueil d’activités tertiaires, de services et activités commerciales (40 000 à 50 000m2 de surface de plancher).

Les zones devant accueillir principalement des logements seront situées dans le prolongement des quartiers d’habitats existants au sud et à l’est : une superficie d’environ 7.5ha est destinée à l’accueil de logements et de services et commerces de proximité (300 à 320 logements dont au moins 25% de logements locatifs sociaux, 35 000 à 40 000 m2 de surface de plancher).

Sur une emprise totale du projet de 17ha, les espaces plantés s’étendent sur plus de  2ha.

La réalisation des aménagements projetés est envisagée sur une période de 8 à 10 ans. La commercialisation devrait commencer en 2021, et les premiers occupants prendront possession des lieux en 2023.

A ce jour des équipes de l’Institut national de recherches archéologiques préventives et du service Archéologie du Département du Calvados entreprennent des fouilles archéologiques qui devraient se terminer mi-Juillet.

 

INRAP

Une équipe de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) intervient depuis le 8 juin et pour une durée de six semaines à Bretteville-sur-Odon, sur une surface de 2,2 hectares. L’opération vise étudier les vestiges d’une batterie de défense anti-aérienne de la Seconde Guerre mondiale. Ces vestiges appartiennent à un vaste ensemble défensif allemand, complet et manifestement très bien conservé, dont la cartographie et l’analyse contextuelle revêtent un grand intérêt à la fois sur le plan patrimonial, en tant que vestiges de la zone arrière du mur de l’Atlantique (inscrits au Bauprogram pour l’année 1942), mais aussi sur les plans historique et archéologique, du fait de la destruction ordonnée par H. Goering des archives de la Luftwaffe à la fin du conflit. À ce jour, un seul et unique plan allemand est connu pour ce secteur, indiquant un certain nombre de positions défensives et en particulier des batteries antiaériennes (Flak) de petit calibre, auxquelles étaient affectées des unités de la Luftwaffe.

Le site de Bretteville-sur-Odon se situe dans le périmètre défensif de l’aérodrome militaire de Carpiquet. Celui-ci fut pris par les Allemands qui en firent une importante base aérienne pour la bataille d’Angleterre. Il est alors devenu la cible de bombardements alliés puis un objectif stratégique majeur pour les troupes de libération en juin-juillet  1944.

L’Institut national de recherches archéologiques préventives

L’Inrap est un établissement public placé sous la tutelle des ministères de la Culture et de la Recherche. Il assure la détection et l’étude du patrimoine archéologique en amont des travaux d’aménagement du territoire. Il réalise chaque année quelque 1 800 diagnostics archéologiques et plus de 200 fouilles pour le compte des aménageurs privés et publics, en France métropolitaine et outre-mer. Ses missions s’étendent à l’étude scientifique des données relevées sur le terrain et à la diffusion de la connaissance archéologique.

 

Service Archéologie du Département du Calvados

Au lieu-dit « Les Forques », le service Archéologie du Département du Calvados a entrepris la fouille d’un monument funéraire de l’Âge du Bronze (entre 2 000 à 1 000 ans avant notre ère). L’objectif de la fouille est d’étudier les pratiques funéraires de cette période car celles-ci apportent de précieuses informations sur l’organisation social et les usages des groupes humains qui vivaient alors à Bretteville-sur-Odon. Les archéologues du Département vont s’employer à fouiller finement les incinérations et l’architecture du tertre de terre qui marquait la présence des tombes dans le paysage. Il s’agit également de restituer l’environnement naturel dans lequel se situait le monument funéraire pour comprendre la manière dont les hommes ont transformé le milieu naturel où ils vivaient. La fouille a débuté le 2 juin et se poursuivra jusqu’à la mi-juillet avec une équipe de cinq archéologues dont plusieurs sont spécialisés dans la fouille des sépultures.

 

Le calendrier

  • 2016: Phase d’études
  • 2017: Concertation du public sur le  projet
  • 2018: Mise en compatibilité du PLU
  • 2019/2020 : Etudes environnementales
  • 2020: Autorisations d’aménager
  • 2020/2021: Premiers permis de construire
  • 2021: Démarrage des premières constructions

 

A propos de FONCIM

FONCIM est une filiale du Groupe JEAN, Groupe familial avec 50 années d’expérience en immobilier. Il s’étend aujourd’hui de la Normandie, aux Pays-de-la-Loire, à l’Ile-de-France en passant par la Provence- Alpes-Côte-d’Azur.

Portage foncier, aménagement urbain, promotion immobilière ou gestion locative, la force du groupe c’est une gestion rigoureuse et une confiance réciproque avec ses partenaires.

Depuis sa création le groupe a livré plus de 5 000 logements et a toujours su maîtriser le développement de son activité pour conserver son caractère familial et ses valeurs humaines.

Partager cet article :