Accueil Le Département Solidarité & Familles Emploi & insertion |  Plan départemental d'insertion 2019-2024
Un atelier de restauration de meubles au sein de l'organisme de formation ENFA à Hérouville-St-Clair, Calvados.

Plan départemental d'insertion 2019-2024

Avec ce nouveau plan pluriannuel, le Département du Calvados confirme et amplifie sa forte mobilisation auprès des personnes en difficulté, en innovant et en construisant avec ses partenaires des réponses adaptées aux réalités des publics et des territoires, avec pour objectif d’optimiser les dispositifs d’accompagnement.

jeudi 17 mai 2018
Partager cet article :

Le plan départemental d'insertion, c'est quoi ?

Un plan unique de 2019 à 2024 pour préciser les actions d’insertion sociale et professionnelle, adaptées aux besoins des Calvadosiens.

C'est qui ?

Tous les acteurs départementaux
Plus de 60 institutions, établissements et services, collectivités locales et associations qui agissent ensemble à travers un partenariat renouvelé et optimisé.  

C'est combien ?

Plus de 96 millions d'euros par an dont : 84 M€ pour l'allocation RSA, 9 M€ pour l'insertion et 3 M€ pour les moyens humains.

Le FSE, financeur de l'insertion

Drapeau Union européenneLe Fonds social européen (FSE) apporte un soutien financier à des projets qui visent à promouvoir le retour ou le maintien dans l'emploi, la formation professionnelle, l'insertion des publics en difficulté et la lutte contre les exclusions. À ce titre, il participe au financement de nombreuses actionsd'insertion du Département et de moyens humains. 

L'Europe s'engage en Normandie

Chiffres-clés de l'insertion dans le Calvados

58 400
demandeurs d'emploi dans le Calvados (au 4e trimestre 2018)
14 314
bénéficiaires du RSA (au 31 décembre 2018)
25 %
des bénéficiaires ont plus de 50 ans
57 %
des bénéficiaires orientés vers l'emploi
46 %
des bénéficiaires sur Caen et sa périphérie
56 %
des bénéficiaires ont contractualisé avec le Département

Engagement #1

Atelier insertionL'insertion, c'est une orientation et une contractualisation plus rapides

​Toute personne bénéficiaire du Revenu de solidarité active (RSA) doit être orientée et accompagnée vers un parcours d’insertion le plus rapidement possible. Les premiers mois sont déterminants pour la suite des parcours.  

  • 1 mois pour être orienté·e : 1 mois, c’est le délai que le Département s’engage à respecter pour orienter toute nouvelle personne bénéficiaire du RSA vers un parcours d’insertion adapté à ses besoins. Dès 2020, un nouveau dispositif d'orientation sera mis en place.   
  • 2 mois pour que le Département et les bénéficiaires du RSA s'engagent ensemble : la signature du contrat d’engagement réciproque entre le Département et toute nouvelle personne bénéficiaire du RSA est obligatoire. Elle permet d’enclencher le parcours d’insertion et d’inscrire le bénéficiaire du RSA dans des actions concrètes qui répondent à ses besoins. Dès 2020, les modalités d’accueil et de 1er rendez-vous avec les référents seront optimisées.
  • Une attention particulière à tous ceux qui sont bénéficiaires du RSA depuis trop longtemps : le Département s’engage à les remobiliser rapidement dans leurs démarches afin de lever les freins à l'emploi, les orienter et les accompagner dans un parcours approprié et personnalisé. 

Engagement #2

Chargée d’accompagnement professionnel L'insertion, c'est sortir du RSA au plus vite

Le plan départemental d’insertion 2019-2024 favorise l’insertion rapide des bénéficiaires du RSA par un parcours spécifiquement adapté.

  • Apporter les solutions au plus près des besoins : l’amélioration de l’accompagnement des bénéficiaires du RSA les plus en difficulté passe par la prise en compte de la réalité des bénéficiaires. Les animateurs locaux s’appuieront sur leurs besoins pour définir les actions d’insertion sociale. 
  • Moins de freins à l'emploi pour accélérer l'insertion : les bénéficiaires du RSA font face à de nombreuses difficultés liées à la santé, au logement ou à la mobilité. Le Département souhaite optimiser les dispositifs existants afin de lever les freins à l'emploi. 
  • Faciliter l'emploi par un accompagnement spécifique : trop de personnes sont encore éloignées de l’emploi en raison de leur âge, de leur état de santé ou de leur grande précarité... Le plan départemental d’insertion 2019-2024 prévoit un renforcement des actions en faveur du retour à l'emploi, notamment par le développement du dispositif "1re marche vers l'emploi" ou encore par les chantiers d'insertion. 

Engagement #3

Atelier insertionL'insertion, c'est apporter une aide à chacun

Pour lutter contre les exclusions, le Département déploie des politiques particulières et met en œuvre les outils adaptés aux besoins des publics concernés. 

  • L'accès au numérique au service de l'insertion : d'ici 2022, un objectif de 100 % de démarches administratives en ligne est attendu par l'État. Le Département aidera chacun afin qu'il puisse facilement accéder aux services publics numériques. Première étape : le développement d’un réseau départemental d’inclusion numérique. 
  • Booster les projets professionnels des jeunes : conscient des difficultés rencontrées par les jeunes parents, bénéficiaires du RSA majoré, pour s’investir dans un projet professionnel, le Département réfléchit avec ses partenaires sur les modes de garde existants ou à inventer, des mises en activité professionnelle progressives, l'anticipation des sorties de l'aide sociale à l'enfance…
  • Être aux côtés des réfugiés : les personnes réfugiées, régularisées et bénéficiant du RSA, se heurtent à des obstacles : barrière de la langue, méconnaissance du milieu professionnel et accès au logement. Le Département s’engage à apporter des solutions concrètes : formation de référents à l'accompagnement des réfugiés, tutorat spécifique pour l'insertion des réfugiés en entreprise, etc.
  • Rendre compatible vie de voyageur et insertion : le Département favorise l’insertion durable des gens du voyage par un accompagnement social et professionnel. Celui-ci s’appuie sur les actions existantes et leur renforcement dans le cadre du plan départemental d’insertion 2019-2024.
  • Agir en priorité pour les plus démunis : le Département maintient son soutien en faveur des personnes en grande précarité aux côtés de ses partenaires (accueil, hébergement, accompagnement…).  

Engagement #4

Agent Département du Calvados. / © E. BlivetL'insertion, c'est l'affaire de tous

Chef de file de l’action sociale, le Département impulse une dynamique à travers des politiques volontaristes avec tous les acteurs concernés : collectivités, entreprises, associations, bénéficiaires du RSA...

  • Développer les clauses d'insertion sociale : le Département encourage toutes les initiatives en faveur du retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA : missions de préservation des espaces naturels sensibles, de remplacement dans les collèges ou de bénévolat dans des associations, aides à domicile dans le secteur médico-social, développement de la clause sociale dans les marchés publics… 
  • Mieux cerner les attentes des personnes dans le dispositif RSA : le Département a engagé une démarche participative pour mieux appréhender les attentes des bénéficiaires du RSA, en les consultant davantage.  
  • Associer les entreprises : le Département va s’investir au-delà de ses compétences en créant des liens étroits avec les entreprises, en développant l'aide à l'embauche et le tutorat. Une initiative destinée à booster l’accès à la formation, le retour à l’emploi durable et à répondre aux besoins saisonniers. 
  • Agir avec ses partenaires : le Département s’appuie sur les partenaires dont les dispositifs innovants permettent aux bénéficiaires du RSA d’amorcer un parcours d’insertion social et professionnel tels que l’école de la 2e chance, "territoire zéro chômeur de longue durée", les plans locaux pour l’insertion et l'emploi... 
  • Faire respecter les droits mais aussi les devoirs : le Département affirme son rôle dans la lutte contre la fraude et améliore la prévention afin d'éviter les indus. 

Synthèse du plan :

 

Tags :
Partager cet article :