Discours lors de l'nauguration de l'exposition Esprit créateur(s)

Inauguration de l'exposition "Esprit Créateur(s) Le dressing des évêques revisité"

M’est-il nécessaire de vous exprimer le plaisir que j’ai aujourd’hui d’être parmi vous, à Bayeux, ville pour laquelle vous le savez, j’ai un attachement tout particulier ? J'étais, ce matin même, sur notre littoral, à Longues-sur-Mer, Tracy et Arromanches, pour inaugurer un nouveau tronçon de notre véloroute littorale… C'est vraiment une journée bénie des Dieux ! Je suis également heureux, en tant que Président du Département, de retrouver l’Hôtel du Doyen, résidence des évêques au XIXe siècle, mais aussi, on le sait moins, propriété du Département, de 1802 à 1965.

vendredi 15 juin 2018
Partager cette actualité :

Ce bâtiment que nous réinvestissons aujourd’hui, le temps de l’exposition, est un lieu véritablement prédestiné à accueillir notre patrimoine local, puisque depuis 1794, date où il a été  affecté à la conservation des objets d'arts des saisies révolutionnaires, il fut régulièrement  choisi pour accueillir des collections patrimoniales, comme jusqu’en 1982, notre célèbre et convoitée Tapisserie, ou plus récemment, le musée Baron Gérard.  

C’est donc dans ce lieu symbolique que nous inaugurons, ce soir, l’exposition : "Esprit créateur(s)", une exposition temporaire que je considère comme exceptionnelle à bien des égards.

Cette exposition se propose de répondre au challenge de valoriser nos richesses patrimoniales sous un angle qui peut paraître audacieux, voire un peu provocateur, osons le dire, en mêlant des thèmes apparemment fort éloignés, à savoir : la religion, la mode et la haute couture !  Le couturier et l’évêque ! La mode et le patrimoine !

Notre patrimoine, les élus du Conseil Départemental, leur Président en tête, en sont fiers et sont parfaitement conscients de son intérêt, de la richesse historique et culturelle qu’il représente, de son potentiel touristique et de son rôle essentiel en terme d’attractivité du territoire. Bayeux en est une belle illustration !

Les élus du Département l’ont compris depuis longtemps, qui mènent, depuis de nombreuses années, une politique volontariste et soutiennent, notamment en complément des aides de l’État, les propriétaires privés et les collectivités, pour son entretien, sa restauration et sa mise en valeur.

C’est donc tout naturellement qu’il prendra part  à la campagne "Ensemble, sauvons notre patrimoine", confiée à l’animateur Stéphane BERN, dans laquelle seront mobilisées les  énergies publiques et privées.

Je ne peux d’ailleurs que vous encourager à participer au loto du patrimoine du 14 septembre prochain, dont les gains bénéficieront, pour notre département, au sauvetage du château de Magny-en-Bessin, à deux pas d’ici, à la restauration de la charmante église de La Roque-Baignard, près de Cambremer, du  manoir du Désert à Gonneville-sur-Honfleur ou encore de la tour Saint-Michel de l’ancienne abbaye de Saint-Pierre-sur-Dives.
 
Vous savez l’intérêt que je porte aux choses du patrimoine et la considération que je porte à ceux qui en ont fait leur profession, tout comme à ceux qui donnent bénévolement leur temps et partagent leurs connaissances pour le sauvegarder et le valoriser.

 

Le Département a accepté que les missions de Conservateur des Antiquités et Objets d’Art soient dévolues à deux de ses agents du Service Patrimoine, ce qui permet de donner des vrais moyens à cette mission dont nous fêtons,  cette année, l’anniversaire de la création.

Cela fait 110 ans que des Conservateurs des Antiquités et Objets d’Art arpentent la France –et, bien sûr, notre département- pour recenser, protéger et conserver nos richesses patrimoniales. Ils veillent ainsi sur près de 4 000 œuvres d’art dont une grande partie se trouve dans des édifices religieux.

Depuis 110 ans, ils contribuent ainsi à la découverte, redécouverte, restauration  et mise en lumière de nos chefs-d’œuvre, conservés à deux pas de chez nous.

Les allusions religieuses des créateurs et couturiers ne pouvaient donc pas échapper à l’œil aguerri de nos Conservatrices qui ont imaginé cette exposition.

Si cette idée de rapprocher mode, haute couture et vestiaire religieux pouvait, a priori, paraître farfelue, le rapport malicieux que peut parfois entretenir la mode avec le religieux est un sujet en vogue.

Il est désormais étudié dans les milieux de la recherche universitaire. Ces recherches et ce dialogue sont illustrés, en ce moment même, par une exposition intitulée "Heavenly bodies" au très prestigieux Metropolitan Museum de New York.
Ce soir, nous pouvons donc dire que la pomme de  notre logo n’est plus notre  seul  point commun avec "big apple" !

Le grand mérite de cette exposition remarquable, présentée pendant les trois mois à venir, à Bayeux, est de nous dévoiler quelques-unes des œuvres d’art les plus intéressantes ou les plus démonstratives de notre Département, dans ce domaine de l’art vestimentaire et de nous permettre de comprendre pourquoi, par qui et comment elles ont été -de façon plus ou moins consciente-  sources d’inspiration pour les créateurs et grands couturiers.

Cette exposition et le catalogue qui l’accompagne nous obligeront à regarder dorénavant avec un autre œil le patrimoine de nos églises aussi bien que la presse de mode.
 
L’autre propos de ce projet était de casser une idée reçue qui voudrait que le patrimoine soit réservé à un public d’érudits, d’initiés et de spécialistes et ainsi permettre de le découvrir sous un angle plus ludique, plus actuel, plus abordable, en donnant à tous, le goût, l’envie et la curiosité des richesses conservées tout à côté de chez nous.

En montrant aussi qu’on peut toujours avoir un regard neuf sur notre patrimoine et sur les objets qui nous entourent.

Il va m’être difficile de remercier toutes les personnes qui ont contribué directement et indirectement à l’organisation et au succès de cette exposition.
Merci tout particulièrement au Service Patrimoine et à la Direction de la Culture du Département qui a tout organisé et coordonné. Merci également au scénographe et toute son équipe pour leur professionnalisme.

Il m’a été rapporté que cette exposition n’aurait pu voir le jour sans Loïc Jamin, Maire Adjoint de la ville de Bayeux, en charge du tourisme, des musées, de la promotion de la ville et de la valorisation du patrimoine ; il cherchait une idée d'exposition sur la mode, lorsqu’il suggéra une exposition sur les vêtements des évêques.

Et, suite là encore, à un "regard croisé" avec Aude Maisonneuve et Armelle Dalibert que je remercie grandement, de l'idée au projet, il n'y avait qu'un pas… Et, le rêve est devenu réalité ! Ils étaient sans doute loin d’imaginer que ce projet prendrait la tournure qu’on lui connait aujourd’hui.

Je me souviens encore d'une discussion que nous avions eue, ici même, dans la cour du Doyen pour mettre en lumière notre Dépôt Départemental d'Art Sacré.

Merci également à tous ceux qui ont contribué à ce projet. Bien entendu, merci, cher Patrick, à la ville de Bayeux et  à  tous ses services.

 


Merci aux maisons de couture prestigieuses, Chanel, Yves-Saint-Laurent, Balenciaga, pour leurs prêts exceptionnels, ainsi qu’aux musées normands, nationaux  et internationaux : Victoria & Albert Museum de Londres, Archives Fellini de Rimini.

Merci aux nombreux collectionneurs privés, dont plusieurs représentants, que je salue, sont ici dans cette salle. Un très grand merci et bravo à tous.

Je tiens à remercier particulièrement l’ensemble des mécènes qui ont contribué à la concrétisation de ce projet : l’Association Patrimoine Cultuel et Art Sacré avec qui le Département entretient un lien privilégié.

Je remercie également la société Contact Ste qui a contribué, par son savoir-faire, à l’éclairage de cette exposition, ainsi que la société Siegl & Stockman, société mondialement connue pour ses mannequins.

Que tous ces partenaires de renom soient remerciés pour leur contribution essentielle.

Je ne peux maintenant que vous inviter à voir et revoir cette exposition, durant tout l'été, et  aller au Musée d’Art et d’Histoire de Lisieux pour découvrir l’autre volet de cette exposition, organisée conjointement par le pôle muséal Lisieux Normandie.


Cette exceptionnelle exposition prouve une chose : d'une idée au projet, puis du projet à la réalisation, le chemin est souvent long, mais la détermination, la force de la volonté, l'enthousiasme à convaincre, l'énergie positive et l'esprit de création, l'emportent sur tout le reste…

Et, je sais que je peux compter sur nos équipes au Département et ici, à Bayeux, pour vivre de belles émotions, à l'image de celles que nous vivons ce soir.

Je vous remercie de votre attention.


Discours prononcé le jeudi 15 juin 2018. Seul le prononcé fait foi.

Tags :
Partager cette actualité :
<script>