Fouilles archéologiques © E. Fossey

Archéologie

Créé en 1982, le service d’archéologie œuvre dans le domaine de l’archéologie préventive, contribue à mieux connaître et à faire découvrir la richesse du patrimoine archéologique du Calvados.

Partager cet article :

Les missions

  • Accompagner l’aménagement du territoire en réalisant des opérations d’archéologie préventive ;
  • Conseil et assistance auprès des porteurs de projet de construction et d’aménagement dans la prise en compte de la législation sur l’archéologie préventive ;
  • Conseil et assistance pour la valorisation du patrimoine archéologique ;
  • Recenser le patrimoine archéologie ;
  • Mener, aider et soutenir les projets de fouilles, d’étude et de recherche touchant le patrimoine archéologique ;
  • Faire connaître le patrimoine archéologique du Calvados (livres, brochures, expositions, etc.) ;
  • Mettre à disposition des outils de médiation pédagogique et culturelle.

L’archéologie préventive

Le service d’archéologie du Département est habilité à réaliser des diagnostics et à réaliser des fouilles sur des sites datant du Néolithique (vers 4500 ans avant J.-C.) jusqu’à la seconde guerre mondiale.

Qu'est-ce que l'archéologie préventive ?

En France, les pouvoirs publics ont décidé de préserver le patrimoine archéologique sans pour autant empêcher le développement des territoires. Pour cette raison, ils ont mis en place une législation qui permet de recenser, fouiller et étudier les vestiges archéologiques qui doivent être détruits pour faire place à un projet d’aménagement ou de construction. C’est ce que l’on appelle l’archéologie préventive. Elle laisse le temps aux archéologues d’analyser et de prélever les vestiges archéologiques pour les étudier avant le début des travaux.

L’archéologie préventive comprend deux phases :

  • La première, appelée diagnostic, consiste à réaliser des sondages pour déterminer si un terrain devant faire l’objet de travaux contient des vestiges archéologiques. Si c’est le cas, les archéologues ont pour mission de les dater, d’en établir la nature (habitat, cimetière installation artisanale, etc.) et d’en apprécier l’état de conservation. L’objectif est d’évaluer l’intérêt scientifique et patrimonial des vestiges identifiés pour déterminer ce qu’il convient d’en faire par la suite.
    La plupart du temps, l’intérêt des vestiges découverts reste faible, les travaux de construction pouvant dès lors débuter sans délais. Si les vestiges sont intéressants, la personne qui souhaite réaliser les travaux peut modifier son projet de construction de manière à ne pas les détruire. Dans le cas où aucune modification du projet de construction n’est possible, il est nécessaire de réaliser une fouille préventive avant le début des travaux.
  • La fouille préventive consiste à observer, analyser et relever en photographie ou en plan les vestiges découverts avant de les démonter. Les pièces de mobilier (fragments de vase, restes de nourriture, outils et ustensiles, éléments d’architecture, etc.) sont prélevées pour pouvoir les étudier plus précisément ensuite. Les archéologues échantillonnent également les sols notamment pour reconstituer l’histoire de l’environnement et du paysage.

Les archéologues restituent le résultat de leurs observations sous forme d’un rapport d’étude richement illustré de plans, de photographies et de dessins de mobilier. La mémoire du site archéologique se trouve ainsi préservée alors que le site lui-même n’existe plus.

L'archéologie départementale en quelques chiffres

30
diagnostics archéologiques par an
65 %
des surfaces diagnostiquées dans le Département
5 à 6
fouilles préventives par an
10
projets de fouilles et d'étude soutenus
14 254
sites archéologiques recensés dans le Département

Mener, soutenir et accompagner des projets de fouille et d’étude

L’objectif de toute fouille est de connaître et de comprendre les sociétés du passé. Si la plupart d’entre-elles sont rendues nécessaires par la mise en œuvre de projet de construction ou d’aménagement, les archéologues peuvent également décider eux-mêmes d’explorer un site pour approfondir une question scientifique. C’est ce que l’on appelle une fouille programmée. Elles ont traditionnellement lieu l’été et accueillent des bénévoles de tous âges et de tous horizons.

Les archéologues conduisent également des campagnes de recensement et de relevés en plan des vestiges archéologiques. Ces campagnes portent sur des territoires ou sur des thématiques de recherche spécifiques (les fermes gauloises, les axes routiers romains, les vestiges de la seconde guerre mondiale, etc.)

Partager la richesse du patrimoine et les résultats des recherches archéologiques

Le travail des archéologues ne s’arrête toutefois pas à la fouille. Ils ont pour mission de restituer au plus grand nombre (dans les musées, sous forme d’expositions temporaires, de livres, de conférences) le résultat de leurs travaux. Ils rédigent également des articles et des ouvrages scientifiques destinés à faire avancer la recherche historique sur différents thèmes, tels que :

  • L’élaboration des modes de vie collective ;
  • L’enracinement des populations dans les territoires ;
  • L’apport des échanges culturels ;
  • L’innovation technologique ;
  • L’évolution des rapports à l’environnement.

Mettre à disposition des outils de médiation pédagogique et culturelle

Le Département met à disposition de tous des outils de médiation pédagogique et culturelle :

  • Des archéologues dans ma commune : l’archéologie préventive expliquée aux enfants
  • Le Néolithique : les premiers paysans en Normandie
  • Seigneurs et châteaux au temps de Guillaume le Conquérant : les premiers châteaux Normands, symboles du pouvoir féodal

Les archéologues du Département peuvent également intervenir à la demande, sur ces thématiques, dans votre commune ou dans votre établissement scolaire.

Découvrir les expositions itinérantes à emprunter

Faire découvrir les sites archéologiques

Le Département entreprend également des travaux destinés à rendre des sites accessibles aux visiteurs. Il peut accompagner des porteurs de projets d’aménagement ou de valorisation de sites archéologiques en mettant à disposition son savoir-faire ou en leur apportant les informations scientifiques nécessaires.

Image d'en-tête : Fouilles à Vieux-la-Romaine © Emmanuel Fossey

Tags :
Partager cet article :
? contactez-nous