Aide

Demander la Prestation de compensation handicap (PCH)

La PCH a vocation à répondre aux besoins de compensation résultant d’un handicap. Son attribution n’est pas soumise à condition de ressources. Elle intervient en complément des aides des organismes de protection sociale et d’autres formes de financements : l'Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées (Agefiph), le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), la mutuelle, l'Agence nationale de l'habitat (Anah), etc.

5 types d’aides sont couverts par la PCH

 aide humaine ;
 aide technique ;
 déménagement, aménagement de logement ou de véhicule, et surcoûts liés aux transports ;
 aide spécifique ou exceptionnelle ;
 aide animalière.

Conditions d’attribution liées au handicap

La personne doit présenter :

 une difficulté absolue (ne pas pouvoir faire du tout) pour la réalisation d’une activité (mobilité, entretien personnel, manipulation, communication, capacité générale à se repérer dans l’environnement et relations avec autrui) par rapport à une personne du même âge ;
 deux difficultés graves (pouvoir faire difficilement) pour la réalisation de ces mêmes activités.

Ces difficultés doivent être définitives ou d’une durée prévisible d’au moins un an.

Conditions administratives

Pour obtenir la PCH, il faut :

 résider de façon stable et régulière en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer ;
 avoir moins de 60 ans au moment de la première demande ou de 75 ans si les critères de handicap étaient réunis avant l’âge de 60 ans ;
 pour les bénéficiaires de  l’ACTP, renoncer à cette dernière au profit de la PCH ;
 pour les enfants et les adolescents, répondre aux critères d’attribution de l’AEEH et de son complément, dans le cadre du droit d’option entre le complément d’AEEH et la PCH.

Les dossiers de demandes sont à retirer auprès des services de la MDPH ou sont téléchargeables ici.

<script>