port-bateau.jpg

Port Guillaume : des pontons 100% renouvelés

Créé en 1991, Port-Guillaume fêtera ses trente ans avec des pontons, catways et passerelles neufs. L’opération de renouvellement des 20 pannes du port, engagée depuis plusieurs années par le Département, s’est achevée début décembre 2020.

Les structures avaient besoin d’un bon coup de jeune. C’est chose faite : Port-Guillaume, le port de plaisance de Dives - Houlgate - Cabourg (600 places) a totalement renouvelé ses équipements d’accueil des bateaux. Au total 20 pontons, 20 passerelles, 300 catways, progressivement remplacés depuis 2010.

Un dernier programme de huit pontons
Le dernier programme de l’opération vient de s’achever. Engagé en 2019, il a porté sur la dépose et le remplacement de 8 pannes, soit un total de 8 passerelles, 8 pontons, 138 catways (supports contre lesquels se calent et s’amarrent les bateaux latéralement), 800 taquets d’amarrage…
« La toute dernière phase de ce programme a eu lieu en cette fin d'année 2020, détaille Rodolphe Coutance, chargé de travaux portuaires au Département du Calvados. Elle nous a permis de changer les trois dernières pannes. »

Jusqu’au Wifi
« Ces nouvelles structures sont toutes en aluminium et polymère, des matériaux plus pérennes », poursuit le technicien. Toutes les bornes à eau et bornes électriques ont également été changées. Enfin, les travaux ont également porté sur la déconnexion et reconnexion du réseau wifi, qui au passage a gagné en puissance.
Un an après la dernière campagne de dragage dans le bassin (une campagne tous les 5 ans), cette remise à neuf des pannes améliore sensiblement la qualité d’accueil des plaisanciers à Port-Guillaume.
« Nous avons profité de ce chantier pour optimiser les emplacements en tenant compte de l’évolution de la demande et de la taille des bateaux, souligne Rodolphe Coutance. Nous avons également modifié la largeur des pontons à certains endroits, pour faciliter les déplacements, notamment à proximité des passerelles. »
Budget de cette dernière tranche 2019 - 2020 (8 pannes) : 1,2 M€, 100% financé par le Département.