mer-ciel-rose.jpg

Infrastructures neuves à Ouistreham et à Deauville

Avec le nouveau Centre d’Activités Nautiques de Ouistreham (le CANO) et le bâtiment neuf du Deauville Yacht Club, deux sites clés du nautisme départemental disposent des outils dont ils avaient besoin pour élargir leurs activités.

« Un grand champ de possibilités »
A Ouistreham, depuis mi-septembre, c’est une base nautique toute neuve, le CANO, qui va pouvoir accueillir le public, sur la jetée Paul-Emile-Victor.
Les locaux s’étendent sur près de 1200 m2 et l’ensemble de la base occupe 8000 m2. De quoi voir l’avenir en plus grand. « Les anciens locaux de l’école de voile étaient devenus obsolètes et inadaptés à la demande », rappelle David Van Den Bossche, président du club de voile Ocean, utilisateur principal du CANO. « Nous pouvons désormais offrir une qualité de services attendue par les usagers et élargir le champ de nos possibilités. »

La reconquête des pratiquants
Cette base, qui sera utilisée également par le Caen-Ouistreham Plongée et la Clinique de la Planche, « est une structure au top ». Vestiaires spacieux (collectifs ou individuels), ateliers techniques, zones de stockage, espaces de convivialité, bureaux et salles de réunion… « Ce nouveau centre nous remet largement au niveau des structures voisines en termes de qualité d’accueil et devrait nous permettre de reconquérir des pratiquants qui s’étaient éloignés du club. Nous ne sommes plus freinés dans notre développement », développe David Van Den Bossche.

Une nouvelle offre
Le club Océan (7 salariés actuellement) espère ainsi toucher de nouveaux publics et élargir son offre. Par exemple avec le développement des classes de mer, des offres aux entreprises (séminaires nautiques, challenges), et de nouvelles activités en Baie de Sallenelles : Baby planche (dès 6 ans), paddles ou planches sur foil… « Tous ceux qui voudront respirer, quand cette période de confinement sera derrière nous, trouveront de quoi faire ici », résume David Van Den Bossche, pour qui ce nouveau centre « va permettre d’enclencher une nouvelle dynamique. »

Coût total des travaux : 2,4 millions d’euros (financés à 64,5 % par la Ville), avec un soutien du Département de 300 000 €.

A Deauville, un Yacht Club tout confort

©DYC


Là aussi les locaux vieillissaient. Le Deauville Yacht Club (DYC), quai de la Marine, a déménagé de quelques dizaines de mètres en septembre, pour intégrer un bâtiment tout confort qui bénéficiera aux adhérents et à l’école de voile.
Des sanitaires à la grande salle de réception (200 m2), en passant par le club house et son bar en bois, la bibliothèque, des salles et bureaux…, l’installation s’étend sur deux étages et accueille également le bureau du port.
« L’ensemble va profiter aux adhérents de l’école de voile, aux plaisanciers locaux et de passage, aux régatiers… Pour notre image, c’est un vrai plus », souligne Eric Le Bon, président du DYC.


Sport-thérapie et stages croisière
Là aussi, ces nouveaux locaux sont l’outil parfait pour nourrir des projets. Et les idées ne manquent pas. « Nous aimerions par exemple développer la voile féminine, notamment sur des pratiques de sport-santé ou sport-thérapie. Nous voulons aussi pérenniser la Calvados Cup (classe Mini), et lancer de nouveaux produits, comme les cours et stages « croisière en habitable ».
Dans ses nouveaux murs, le DYC dispose des conditions idéales pour ce nouvel élan.