Le budget 2022 en bref

Budget 2022
{{budget_enbref.budget}}

Quelle est la composition du budget ?

des recettes

Ressources dont dispose le Département pour financer les dépenses. Elles proviennent principalement du produit des impôts et taxes ainsi que des dotations versées par l'État.

Recettes

Fiscalité locale

35,86 %

Fiscalité reversée

3,66 %

Fraction de TVA

22,54 %

Dotations de l'État

13,51 %

Emprunt

7,96 %

Dotations sociales

5,20 %

Subventions d'investissement

2,71 %

Autres recettes et produits de gestions

8,56 %

des dépenses

de fonctionnement

Dépenses nécessaires aux missions et à la gestion des services confiées au Département.

d'investissement

Biens durables relevant du patrimoine (biens meubles, construction ou aménagement de bâtiments, travaux d’infrastructures, etc.).

Répartition des crédits de paiements 2022 (fonctionnement + investissement), suivant la nouvelle segmentation stratégique et intégrant les dépenses supports.

Dépenses

Solidarités humaines

59,49 %

Solidarités des territoires

9,57 %

Infrastructure et réseaux

13,23 %

Éducation

8,15 %

Attractivité et animation territoriale

7,05 %

Dépenses tierces

2,50 %

Une gestion responsable au service des solidarités et de la relance

L’encours de dette du Département

Un désendettement de 48 % en 6 ans

La dette est constituée de l’ensemble des emprunts que la collectivité n’a pas encore remboursés. Les emprunts sont exclusivement destinés à financer les investissements. Le Département du Calvados est engagé dans une stratégie de recours raisonné et maîtrisé à l’emprunt. Il s’est fortement désendetté depuis 2017 ce qui a permis de préserver ses capacités futures d’investissement. Au 31 décembre 2021, l’encours du Département s’élève à 155 millions d’euros.

2015
296,4 M€
-6 %
2016
278,5 M€
-17,4 %
2017
230,0 M€
-11,5 %
2018
203,4 M€
-14,7 %
2019
173,6 M€
-1,3 %
2020
171,4 M€
-9,7 %
2021
154,7 M€

Un budget de transformation

« À travers le premier budget primitif de notre mandature, nous portons le cap sur 2022 et sur les années qui vont suivre. Je le qualifierai tout d'abord de budget de transformations : notre société est désormais entrée dans la décennie des grandes transformations. C'est le temps de la transition climatique, c'est le temps de l'urgence, tous les indicateurs environnementaux nous font sonner l'alarme. C'est le temps de la transition démographique, avec le mur du vieillissement de la population. C'est le temps de la pleine transformation numérique et du défi qu'elle pose pour l'inclusion de tous les citoyens. L'un de nos premiers devoirs est d'agir aujourd'hui pour préparer le Calvados de demain. (...) C'est aussi un budget de proximité et de services. Car on ne peut pas préparer l'avenir sans rester très attentifs aux besoins du quotidien. (...) Nous avons, avec des moyens historiques la capacité de relever les défis de notre temps, d'être utiles aux Calvadosiens et d'agir très concrètement. »

Jean-Léonce Dupont, président du Département du Calvados
Extrait du discours d'ouverture de la session budgétaire 2022 le 2 février 2022


Dépenses de fonctionnement en hausse et cycle intensif d'investissements

Les dépenses de fonctionnement s'élèvent à 645,3 M€, en hausse de 3,7 % par rapport au budget 2021. Représentant près de 80 % du budget, elles sont prioritairement, pour 427,5 M€, fléchées vers les politiques sociales, avec notamment la montée en charge des schémas de solidarité (enfance & famille, insertion, autonomie) et la revalorisation des salaires du secteur médico-social. Les soutiens apportés aux autres domaines de compétences sont par ailleurs préservés et les moyens humains (dépenses de personnel) sont adaptés pour permettre la réalisation des objectifs fixés.

De plus, le Département du Calvados engage un cycle intensif d'investissements avec l'adoption d'un Plan pluriannuel d'investissements (PPI) record d'1 milliard d’euros sur le mandat 2022-2028, représentant 150 M€ investis chaque année (hors dette).

Les cinq postes de dépenses les plus importants pour l'année 2022 (dépenses supports inclues)

Favoriser l’autonomie des personnes âgées ou en situation de handicap

27,6 %
soit 225,5 M€

Aider et protéger l’enfant et sa famille

17,2 %
soit 140,6 M€

Lutter contre l’exclusion et la pauvreté

14,6 %
soit 119,5 M€

Infrastructure et réseaux

13,2 %
soit 108 M€

Permettre l’épanouissement et la réussite des collégiens

8,1 %
soit 65,5 M€