Restes d’un animal disparu il y a environ 10 000 ans retrouvé sur les travaux de la RD613. Contexte de découverte de l’auroch de Vimont. / © Département du Calvados

Déviation de la RD 613 : découverte de restes d’un auroch vieux de 10 000 ans

Dans le cadre des travaux de déviation de la RD 613 qui contournera les communes de Bellengreville et Vimont, les archéologues du Département ont découvert près de la rivière « le Sémillon », le squelette d’un auroch vieux d’environ 10 000 ans.

mardi 01 octobre 2019
Partager cette actualité :

L’auroch* de Vimont a été retrouvé dans un niveau de tourbe qui contient des restes de bois de bouleaux et de pins. Ces derniers indiquent l’existence à cet endroit d’une ancienne forêt qui s’est développée à la faveur du réchauffement climatique qui marque le début de la période où nous vivons actuellement. Lors de ces travaux, les archéologues ont également retrouvé des outils en silex témoignant de la fréquentation des lieux par des hommes ayant vécu là il y a 12 000 ans, à la toute fin de la période glaciaire.

Restes de l'Auroch de Vimont
Au premier plan, on peut voir la moitié gauche du crâne de l’auroch et une partie de sa corne. Autour, quelques-unes de ses vertèbres sont aussi visibles. / © Département du Calvados

Ainsi, la fouille préventive qui vient de s’achever est une occasion pour les archéologues d’étudier les évolutions du paysage et du climat sur la longue durée. Les investigations de terrain vont maintenant laisser place aux études en laboratoire pour retracer l’histoire de nos paysages depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours.

Image d'en-tête : contexte de découverte de l’auroch de Vimont. / © Département du Calvados

Partager cette actualité :

* : L’auroch est une espèce disparue de bovidé, ancêtre de nos bœufs actuels, dont le dernier connu est mort en Pologne en 1627.

<script>