Accueil Toute l'info Actualités |  Prix Bayeux Calvados-Normandie...
Bannière internet Manoocher - par Veejay VILLAFRANCA 1140x450

Prix Bayeux Calvados-Normandie : Manoocher Deghati sera le président du jury 2021

Du 4 au 10 octobre prochains, Bayeux accueillera la 28e édition du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre. Manoocher Deghati, photojournaliste depuis 45 ans, présidera les travaux du jury.

mardi 20 avril 2021
Partager cette actualité :

Bio express de Manoocher Deghati

Manoocher Deghati a 67 ans. Il est photojournaliste, reporter de guerre et formateur. Originiaire d'Iran et d'abord intéressé par la production cinématographique, Mannocher Deghati découvre sa passion pour la photographie en 1978 à l'occassion d'une révolte contre le Shah et sa politique répressive. Durant celle-ci, il photographie les manifestants, les soldats, et commence à travailler pour l’agence Sipa Press et l’AFP. Ses photos d’enfants soldats, d’exécutions... dérangent. En 1985, Manoocher décide de fuir son pays. C’est ainsi qu'il commence une carrière aux quatres coins du monde. Après quelques temps à Paris, le photojournaliste part au Costa Rica où il travaille avec des photographes locaux pour couvrir les guerres et crises sociales qui font rage au Guatemala, au Nicaragua, au Salvador ou au Panama. Il est d'ailleurs présent lors de l’invasion des États-Unis en 1989.

Photographier les vivants, la volonté de vivre, l’espoir. "

Au début des années 90, il prend la direction du bureau de l’AFP au Caire d’où il couvrira notamment le conflit israélo-palestinien. Jérusalem, la Somalie, la guerre du Golfe, le siège de Sarajevo… Manoocher poursuit sa carrière toujours à l'international. En 1996, il est rapatrié en France, à l'hôpital militaire des Invalides, suite à une blessure à la jambe.

La photographie a un impact, elle permet d’informer la société, de donner une voix à ceux qui n’en ont pas. "

Après 18 mois de repos forcé, Manoocher commence à couvrir les visites officielles du gouvernement français à l’étranger. Passionné, Manoocher continue de photographier les conflits qui marquent le début du XXIe siècle et notamment la guerre en Afghanistan. C'est dans ce pays, qu'il décide de créer avec son frère l'ONG Aïna. Cette école a formé de nombreux journalistes et a permis la diffusion de nouveaux titres de presse. Plus tard, Manoocher est appelé par l’ONU pour devenir formateur au sein d’IRIN, l’agence de presse humanitaire des Nations Unies. En janvier 2011, fort de plus de 30 ans de carrière, il prend la tête du département photo d’Associated Press au Caire. En 2014, fatigué d'être continuellement en danger, il décide de s’installer dans la région italienne des Pouilles. Il y poursuit sa carrière de photographe loin des zones de conflit. En octobre 2021, il présidera le jury du 28e Prix Bayeux Calvados-Normandie.

Récompenses :

  • 1980 : American Deadline Press Club, prix spécial pour la réalisation 
  • 1984 : World Press, premier prix catégorie actualités pour ses photos de la guerre Iran-Irak
  • 1986 : World Press Photo, troisième prix
  • 2004 : Howard Chapnick Award for Advancement of Photojournalisme 

Appel à candidatures 

Le Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre récompense un reportage sur une situation de conflit ou ses conséquences pour les populations civiles, ou sur un fait d’actualité concernant la défense des libertés et de la démocratie. Le reportage doit avoir été réalisé entre le 1er juin 2020 et le 31 mai 2021. Un prix de 7000 € est remis dans chaque catégorie.

Les reportages doivent être envoyés avant le 7 juin 2020 à l’adresse suivante : info@prixbayeux.org

Tags :
Partager cette actualité :