Deux étudiants sur fond violet

Plan de relance sociale : 8 000 chèques de 25 € pour les étudiant·e·s en situation de précarité

Dans le cadre de son plan de relance sociale adopté en novembre dernier, le Département du Calvados a voté une aide aux étudiant·e·s ayant perdu leur job d’appoint ou leur stage rémunéré à cause de la crise sanitaire. En partenariat avec le Crous de Normandie, 200 000 euros sont alloués au dispositif sous forme de chéquiers solidaires Calvados, valables chez plus de 2 000 commerçants du département.

lundi 14 décembre 2020
Partager cette actualité :

Le Département a confié par convention au Crous Normandie la gestion de la distribution de ces 800 chéquiers aux étudiant·e·s en situation de précarité qui répondent aux critères d’attribution. Dès le 15 décembre, les demandes d’aide sont à effectuer sur le site du Crous. Après instruction de la demande par le Crous, les étudiant·e·s bénéficiaires se verront octroyer un chéquier d’une valeur de 250 euros, composé de 10 chèques de 25 euros encaissables auprès des commerces du Calvados afin de prendre en charge des dépenses alimentaires, des produits d’hygiène, des produits de première nécessité (tels que des bouteilles de gaz et du carburant).

À qui cette aide s’adresse-t-elle ?

L’aide sera versée aux étudiant·e·s en formation initiale, boursiers et non boursiers, domicilié·e·s dans le Calvados et scolarisé·e·s en Normandie, subissant une baisse de leurs ressources à la suite de la perte de leur emploi dans le cadre d’une activité salariée, ou de la non réalisation de tout ou partie de leur stage gratifié du fait de la crise sanitaire.

Vidéo - Interview de Virginie Catherine, directrice générale du Crous Normandie :

Comment procéder ?

  1. Retirez votre dossier dès le 15 décembre exclusivement sur le site du Crous ;
  2. Déposez-le par mail à l’adresse aidecalvados@crous-normandie.fr ;
  3. Le versement de l'aide interviendra dans les semaines qui suivront afin que les étudiant·e·s puissent en bénéficier le plus rapidement possible.

Conditions pour en bénéficier :

En fonction de leur situation les étudiant·e·s devront pouvoir justifier :

Pour les étudiant·e·s ayant perdu leur emploi :

  • de l’exercice de l’activité d’au moins 2 mois depuis le 1er janvier 2020 (plusieurs contrats de différents employeurs possibles) ;
  • de l’exécution du dernier contrat interrompue avant son échéance initiale et au plus tard le 1er décembre 2020.

Pour les étudiant·e·s n’ayant pas pu terminer ou effectuer leur stage :

  • Stage qui aurait été obligatoire en l’absence de confinement ;
  • Stage gratifié d’au moins 2 mois ;
  • La convention de stage devait prévoir un début d’activité au plus tard le 1er novembre 2020 ;
  • Si le stage a commencé à être réalisé, il a été interrompu avant son échéance initiale.

Pièces justificatives à produire pour bénéficier des chèques solidaires Calvados :

Pour les étudiant·e·s ayant perdu leur emploi :

  • une attestation signée par l’employeur de la perte d’emploi et du nombre d’heures travaillées initialement prévu ;
  • une copie de la carte d’étudiant au titre de l’année universitaire 2019-2020 ou 2020-2021 ;
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • En outre, l’étudiant·e devra attester sur l’honneur qu’elle·il est confronté·e à de graves difficultés financières justifiant sa demande d’aide.

Pour les étudiant·e·s n’ayant pas pu terminer leur stage :

  • une attestation de l’arrêt du stage ou de sa non réalisation du fait de la mise en œuvre des mesures de lutte contre l’épidémie de covid-19 prévues par les décrets n° 2020-293 du 23 mars 2020 et n°2020-1310 du 29 octobre 2020, établie par l’employeur ;
  • une copie de la convention de stage prévoyant un début d’activité au plus tard le 1er décembre 2020 ;
  • une copie de la carte d’étudiant au titre de l’année universitaire 2019-2020 ou 2020-2021 ;
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • En outre, l’étudiant·e devra attester sur l’honneur qu’elle·il est confronté·e à de graves difficultés financières justifiant sa demande d’aide et que le stage était obligatoire avant la mise en œuvre des mesures de lutte contre l’épidémie de Covid-19.
Tags :
Partager cette actualité :
? contactez-nous