Accueil Toute l'info Actualités |  Parents confinés...
Dessin Famille Parents restons zen. / © Stéphanie Machefert

Parents confinés avec des enfants : les professionnel·le·s de l'enfance vous conseillent

Pour vous aider en période de confinement liée au coronavirus, les professionnel·le·s de l'enfance du Département du Calvados vous proposent quelques idées pour être à l'écoute de votre enfant, rester zen en toutes circonstances, jouer, inventer, trouver des activités pour tous les âges ou encore contacter des personnes ressources en cas de besoin.

jeudi 26 mars 2020
Partager cette actualité :

 

Sommaire :

rose Être à l'écoute des besoins de votre enfant
rouge Petites astuces pour rester zen
bleu ciel Jouons, inventons : des activités pour tous - Pour les 0-6 ans - Pour les 6-18 ans
jaune Accompagner votre enfant unique pendant le confinement
fuschia Qui contacter en cas de besoin ?

 

 

rose Être à l'écoute des besoins de votre enfant rose

Dessin d'une petite fille jouant avec un ballon.Le besoin de bouger est un besoin physiologique naturel pour un enfant. Celui-ci a besoin de courir, sauter, escalader, ramper… c’est essentiel à son développement et à son bien-être physique et mental. Il a également besoin de relations sociales, d’être en lien avec les autres. La période de confinement que nous vivons actuellement ne permet pas de répondre de façon satisfaisante à ces besoins fondamentaux.

 

 Retour en haut de page

 

rouge Petites astuces pour rester zen rouge

 
Avoir un rythme de vie adapté

Bien dormir, s’alimenter de façon équilibrée, profiter des écrans raisonnablement mais certainement plus que d’habitude !

 

Se parler et s’écouter

S’intéresser à ce que l’autre fait, à quoi il pense, à ses peurs.

Quelques idées de supports :
     - Une carte mentale à télécharger et/ou imprimer : Le coronavirus expliqué aux enfants
     - Sur le site de l’Unicef : Comment parler à votre enfant de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)
     - Sur la chaîne YouTube Banlieues Santé : Sensibilisation au coronavirus en langues étrangères (roumain, arabe, peuhl, soninké, chaoui, portugais...)
 

Éviter la dispute, l’énervement, l’emportement

 Cette période de confinement peut également générer des tensions, plus nombreuses et plus vives que d’habitude  : opposition, ennui, angoisse, excitation, manque de patience, cris, pleurs, coups…

Parfois, une vive tension est compliquée à désamorcer. Il vaut mieux préférer mettre de la distance entre l’enfant et l’adulte : chacun dans une pièce, afin de faire baisser la surcharge émotionnelle et de s’apaiser. Une fois chacun tranquillisé, reparler des événements qui ont généré cette tension.

N’hésitez pas à appeler un proche : on se sent moins seul et on peut trouver des idées à plusieurs !
 

Le quoi de neuf ?

Chaque matin, vous pouvez proposer à votre famille un tour d’expression :
- Comment je vais ?
- Ce que je vais faire aujourd’hui ?
- Ce que j’aimerais faire…
Cela permet à chacun d’exprimer ce qu’il ressent et d’évacuer les angoisses ou les tensions naissantes ! Cela permet aussi aux parents de comprendre ce qu’attend leur enfant de sa journée... et de s’adapter !
 

Soigner le coucher

Le soir et/ou la nuit peuvent être des moments anxieux et/ou agités pour les enfants ! N’hésitez pas à leur proposer un temps calme avant de dormir ! Une histoire, regarder des photos, des imagiers (que les plus grands peuvent lire aux plus petits). Un gros câlin peut aussi faire du bien ! Pour les plus petits, pensez à une heure de coucher raisonnable (22 h grand maximum).

Petit garçon qui tient la main de sa maman.

Tensions dans les fratries

Essayer de proposer des temps individuels/duels pour prévenir, apaiser et avoir un instant privilégié avec chacun d’eux, même si c’est 15 minutes !
 

Prendre soin de vous !

Trouver quelques instants, par jour, seul, afin de s’écouter ! C’est normal d’être anxieux, stressé ou fatigué parfois !
 

Des horaires chamboulés

Tout notre quotidien est chamboulé, accepter que les horaires aussi !
 

Tourner sept fois la langue dans sa bouche !

N’hésitez pas à prendre du temps avant de répondre à une demande incessante de votre enfant ou à son agitation, afin d’éviter de faire monter la pression !
 

Des émotions partagées

N’oubliez pas que si vous êtes angoissé et énervé, votre enfant risque de l’être aussi ! Alors pensez à lui dire aussi ce que vous ressentez !
 

1 jour, 1 jeu ou 1 activité

Vous ne pouvez pas être partout ! Si vous arrivez à proposer un jeu ou une activité à vos enfants par jour, c’est déjà très bien !

 Retour en haut de page

 

bleu ciel Jouons, inventons : des activités pour tous bleu ciel

Pour les 0-6 ans

  • Le roi du silence
    Âge : à partir de 2 ans - Nombre de joueurs : à partir de 3 - Aucun matériel
    Les participants sont assis par terre en cercle ou installés autour d’une table. Le 1er joueur est au milieu du cercle, ou bien isolé à l’écart de la table, les yeux fermés. Tour à tour, chaque participant prend la parole en déguisant sa voix. Le petit futé doit deviner qui a parlé. Le tour est fini, on passe à un autre joueur.
     
  • L’artiste en herbe
    Âge : dès 18 mois - Nombre de joueurs : seul ou en groupe - Matériel : peinture à l’eau, pinceaux, éponge, coton, coton-tige…

    Le petit plus des puéricultrices :

La séance de peinture ne doit pas durer trop longtemps (ce sont les enfants qui décident d’y mettre fin). Faites-leur enfiler un grand T-shirt pour ne pas salir leurs vêtements. Les plus petits apprécieront de faire des traces sur le papier avec les doigts. Vers trois ans, ils sont sensibles aux matières, aux ustensiles utilisés : mettez à leur disposition pinceaux, petites éponges, et aussi morceaux de coton, coton-tige… qu’ils utiliseront pour peindre. Ils aiment constater les effets de ces drôles de pinceaux sur le papier.

  • La peinture sans en avoir plein les mains
    Préparer des feuilles de papier (assez épaisses) et disposer dessus des noisettes de peintures de couleurs différentes puis recouvrer de papier film transparent. Les enfants peuvent ainsi étaler la peinture sans en avoir sur les mains et en étaler partout chez eux !
     
  • Le sable magique
    Comment simuler le sable mouillé au bord de l'eau pour réaliser des sculptures ? Avec les produits de la maison bien sûr ! Mode d'emploi :
    - Dans un saladier, mélangez quelques minutes sept portions de farine avec une portion d'huile végétale, jusqu'à obtenir la texture de sable humide tant attendue.
    - Si vous souhaitez colorer votre sable, vous pouvez ajouter des colorant alimentaires ou des craies (que vous pouvez râper à l'aide d'un économe ou d'une râpe).
    - Place au jeu ! Votre enfant pourra manipuler ce sable magique, réaliser des formes grâce à des moules, à des emporte-pièces, etc.
     
  • Fabrication de peinture gonflante
    Ingrédients : 3 cuillères à soupe de farine - 3 cuillères à soupe de sel fin - 1 cuillère à café de levure chimique ou de bicarbonate alimentaire - Du colorant alimentaire ou de la peinture - Un peu d’eau
    Recette : Versez la farine, le sel fin, le bicarbonate (ou la levure) dans un récipient. Ajoutez un peu d’eau et mélanger (résultat : une texture veloutée). Versez quelques gouttes de colorants alimentaires ou de peinture. Mélangez la préparation et le tour est joué ! Reproduisez les étapes précédentes pour chaque nouvelle couleur.
    Cuisson : Lorsque le dessin est terminé, passez la feuille 30 secondes au micro-onde, réitérez un second passage si nécessaire.
     
  • Le dessin magique

     
  • Le dîner de papier
    Nombre de joueurs : un ou plusieurs
    Découpez dans un magazine deux portraits : l’un d’un personnage bien-aimé de votre enfant, l’autre d’un méchant (sorcière, ogre…). Collez-les chacun sur une grosse enveloppe dans laquelle vous pratiquerez une fente, juste à hauteur de la bouche. À votre enfant de découper les images de son choix dans le magazine pour « nourrir » ses personnages. À la fin du jeu, découvrez ensemble, en ouvrant les enveloppes, les horreurs et les délices ingurgités par chacun. (Source : magicmaman)
     
  • Dans de beaux draps
    - Faire une cabane en mettant des draps sur la table de la salle à manger, les enfants peuvent se cacher dans leur cabane sous la table.
    - Avec oreillers, couettes, traversins, fabriquer une voiture sur un lit ; chaque enfant peut ainsi conduire sa propre voiture.
     
  • Course à épingles à linge
    Installez une longue corde à linge entre deux chaises. Formez deux équipes. Chaque équipe reçoit un sac contenant des épingles à linge. Au signal, les enfants fixent les épingles sur la corde, le temps d'une chanson. Passez au comptage : l'équipe qui a installé le plus d'épingles sur la corde gagne ! Assurez-vous de bien identifier les épingles avec des crayons de couleurs différentes (Exemple : bleu pour une équipe, rouge pour l'autre équipe).
     
  • Je vais dans la jungle et j'apporte...
    Asseyez les enfants en cercle et commencez le jeu en disant : « Je vais dans la jungle et j'apporte... » (exemple : une lampe de poche). L'enfant à côté de vous doit dire : « Je vais dans la jungle et j'apporte une lampe de poche et... » (exemple : une boussole). Chaque enfant doit répéter ce que les autres ont dit et ajouter un élément.
     
  • Le sac-devinettes
    Placez dans un grand sac une série d'objets de formes différentes. Chacun leur tour, les enfants doivent tâter le sac sans regarder et essayer d'identifier un objet. Ils ont chacun le droit de poser deux questions. S'ils ne trouvent pas, ils passent leur tour. Celui qui réussit à identifier l'objet peut devenir le meneur.
     
  • Statue
    Faites jouer de la musique et laissez les enfants se promener librement dans la pièce. Lorsque la musique arrête, les enfants doivent arrêter de bouger et faire la statue.
     
  • Yoga
    Mettez une vidéo de yoga pour enfants et défiez vos enfants d’essayer certaines de ces poses (qu’ils peuvent probablement faire avec facilité). Ils apprennent à se déstresser et à faire de l’exercice, et vous obtenez une heure complète pour vous !

     
  • Lego : organisez un Lego Challenge !
     
  • Dominos : défiez vos enfants de créer la plus longue ligne de domino, la plus élaborée possible.
     
  • Spectacle : défiez vos enfants de mettre sur pied un spectacle avec un script et des costumes, qu’ils vont effectuer après le goûter.
     
  • Pâte à sel : préparez un peu de pâte à sel et laissez vos enfants préparer un goûter somptueux à leur doudou.
     
  • Le coin lecture
    Dessin de femme lisant un livre à une petite fille. - Yétili : les fabliers : 40 vidéos d'histoires racontées
    - Il était une histoire : contes et histoires en ligne, il est possible de se créer un compte gratuitement pour accéder à des coloriages, dessins et puzzles.
     
  • Comptines
    La famille tortues, les petits poissons dans l’eau, il était un petit navire, meunier tu dors, une poule sur un mur, pirouette cacahuète, fais dodo…

 Retour en haut de page

 

Pour les 6-18 ans

  • Cuisiner et se régaler : Recette de sablés - Des idées de recettes par Les Créas de Nanoo et ses loulous
     
  • Faire de la pâte à sel : Recette de la pâte à sel
     
  • Lire : choisir une histoire que tout le monde aime bien ou cela peut être l’occasion d’offrir un temps privilégié à un de vos enfants.
     
  • Petit garçon dessinantDessiner : mettre à disposition feuilles, crayons de couleurs, feutres, etc.
     
  • Découpage : mettre à disposition des publicités, des magazines, une paire de ciseaux, de la colle, etc.
     
  • Jeux de société en famille ou entre enfants
    Vous pouvez opter pour un jeu de coopération et miser sur la complicité de vos enfants, gagner avec l’autre plutôt que de perdre face à l’autre.
    Ex. : Dominos (peuvent être fabriqué à la maison), jeux de l’oie, les petits chevaux, etc.
     
  • Jeux vidéo, réseaux sociaux
    En échanger avec votre enfant et se mettre d’accord sur un temps d’utilisation.
     
  • Se déguiser : avec les vieux vêtements de la maison !
     
  • Fabriquer des marionnettes : avec des chaussettes.
     
  • Danser et chanter
    Ces activités peuvent permettre à tout le monde de se défouler un peu. Il est nécessaire d’accepter que le son monte, que les enfants remuent afin qu’ils se dépensent et s’apaisent.
     
  • Sport
    En famille, effectuer quelques petits exercices physiques simples. Cela entretient et permet de passer un moment convivial.
     
  • Mandala à colorier : à télécharger et imprimer.
     
  • Scolarité
    Même si les établissements scolaires des enfants sont fermés, pensez à consulter votre site « l’école à la maison » et créer les meilleures conditions possibles pour que votre enfant puisse travailler.

    Le petit plus des éducateur·rice·s :

Faites confiance à vos enfants, laissez-les gérer leurs travail et proposez un temps pour regarder ensemble ce qui a été fait ! Il est tout à fait normal de ne pas tout connaître ! Alors ne vous en voulez pas de ne pas pouvoir tout le temps aider votre enfant !

  • Se reposer : temps calme, sieste, ne rien faire.
     
  • S’organiser
    Créer un emploi du temps ludique avec votre enfant : que vais-je faire de ma journée, et à quels moments ?

    Le petit plus des éducateur·rice·s :

Vous pouvez dire à votre enfant ce qu’il aura à faire dans la journée et il construit lui-même son emploi du temps !

  • Aider

Le petit plus des éducateur·rice·s :

En fonction de l’âge de votre enfant, lui demander d’effectuer quelques tâches : c’est le responsabiliser et le valoriser.

 Retour en haut de page

 

jaune Accompagner votre enfant unique pendant le confinement jaune

Enfant avec un ballonHabitué à avoir des journées partagées entre ses parents et ses relations sociales à la crèche ou à l’école, l’enfant unique est particulièrement impacté par le confinement. Il n’est plus en contact physique avec d’autres enfants, ce qui peut être vécu difficilement, votre enfant peut s’ennuyer et être triste.

Votre enfant est pré-ados ou ados (à partir de 12 ans)

 Ne le privez pas d’écran pendant cette période, par contre encadrez le temps d’utilisation
En général, votre enfant est relié aux réseaux sociaux et, pour lui, c’est un moyen de communication essentiel qui lui permettra aussi de mieux vivre le confinement, de gérer son anxiété, de partager ses émotions. Il partagera ses sentiments plus facilement ou différemment qu’ils ne le feraient avec vous, ses parents.

 Maintenez le lien avec l’école
Un mail de temps en temps autour des leçons si besoin mais aussi pour évoquer le quotidien de votre enfant

Maintenez le lien avec les camarades de classe
Utilisez la photo de classe comme objet de discussion avec votre enfant. Nommez les enfants, provoquez l’échange.
Contactez-les (si vous avez les coordonnés des parents) notamment par téléphone. Votre enfant aura des nouvelles de ses copine·pain·s, saura qu’ils vivent la même situation que lui.

Maintenez le lien avec d’autres parents
Vous aussi, via votre enfant, n’hésitez pas à entrer en contact avec d’autres parents confinés. L’opportunité d’échanger sur le vécu, de partager des expériences mais aussi des doutes et inquiétudes éventuels…

Maintenez le lien avec les cousins
Le confinement peut être l’occasion de renforcer les liens entre votre enfant et ses cousin·e·s au sein même de la famille, voire d’en créer !

En primaire, vous pouvez penser aussi aux visios

Cela peut ne pas convenir à tous, surtout pour les plus petits, mais, encadrées, elles permettent à votre enfant de mettre des mots sur la situation et de leur faire réaliser qu’ils ne sont pas seuls, que leurs copine·pain·s vivent également ce confinement.

 Acceptez de « lâcher » un peu

Transformez la maison en terrain de jeux (ponctuellement) afin de créer des soupapes de décompression.
Même si vous êtes occupé par le télétravail, il est important que vous partagiez au minimum une activité quotidienne avec votre enfant.

Gardez un rythme

Vous pouvez établir un planning qui permettra à votre enfant de visualiser les moments de travail scolaire, les moments où les parents sont en télétravail, les moments d’activités
 

Propositions d'activités à faire avec votre enfant

  • Le miroir : Face à face, on reproduit tous les gestes de l’autre comme si nous étions face à un miroir.
     
  • Défis : Qui est capable de sauter à cloche pied jusqu’au toboggan ? Tout est imaginable du moment que c’est drôle et possible pour tout le monde (et sans danger !). Un bon moyen de développer la confiance en soi.
    Couple et enfant qui dansent
  • Danser comme des fous : de la musique, deux participants minimum + une personne qui s’occupe de la musique. On danse comme des fous tant que la musique joue et on se fige lorsqu’elle s’arrête (par exemple).
     
  • Tous les mots qui finissent par "on" : chacun son tour, on doit nommer un mot qui finit par le son défini au début du jeu. C’est un classique mais qui fonctionne toujours aussi bien !
     
  • Jouer à la phrase sans fin : le premier dit un mot, le suivant le répète et en ajoute un autre et ainsi de suite. Une histoire sans queue ni tête et un bon exercice de mémoire !
     
  • Des bijoux avec des pailles : découpez des pailles colorées en petits bouts (manipulation de ciseaux selon l’âge de votre enfant) et confectionnez bracelets et colliers en les enfilant sur des ficelles.
     
  • Jouer au foot avec du coton : léger ! Léger ! Qui arrivera à souffler assez fort sur le morceau de coton pour marquer « un but » chez son adversaire, de l’autre côté de la table ? Pffffff !

Idées d'activités à proposer à votre enfant pour qu'il joue seul

  • Découvrir les pouvoirs de l'éponge : donnez à votre enfant une éponge propre et deux bassines. L’une pleine d’eau, l’autre vide. À lui de transvaser l’eau de l’une à l’autre, avec éponge comme seul outil.
     
  • Lego : mettez votre enfant au défi de construire une voiture, une maison…
     
  • Pâte à modeler : de la même façon, mettez-le au défi !
     
  • Marionnettes à doigt : proposez-lui de créer une histoire avec les personnages. Fixez une heure précise pour la représentation !
     
  • Écrire une lettre : demandez-lui de rédiger un courrier à ses grands-parents pour décrire ce qu’il fait, ce qu’il vit…
     
  • Remplir sa silhouette : aidez votre enfant à tracer le pourtour de son corps entier, puis laissez-le remplir sa silhouette à sa guise.
     
  • Ou encore puzzle, jeux de construction mais aussi écrans (TV, jeux vidéos) sur une durée que vous aurez déterminée au préalable et selon l’âge de votre enfant.

Et pour les adolescents : jeux gratuits en ligne

 

 Retour en haut de page

 

fuschia Qui contacter en cas de besoin ? fuschia

  • L’association L’École des parents et des éducateurs du Calvados (EPE) d’Hérouville-Saint-Clair a mis en place un numéro vert (0 805 382 300) pour écouter, conseiller et rassurer les parents inquiets. Les interlocuteurs sont des professionnels de l’enfance.
     
  • Le 119, numéro d’appel national de l’enfance en danger, ouvert 24h/24, 7 jours/7 et gratuit. Face à la maltraitance d’un enfant et dans le doute, un geste peut sauver : appeler le 119.
     
  • Allô Parents bébé : 0 800 00 3456, numéro Vert d'aide et de soutien à la parentalité qui pour mission d'écouter, soutenir et d'orienter les parents inquiets ou en difficulté.
     
  • Contacter les numéros d'urgence dans chaque circonscription d'action sociale :
Circonscription d'action sociale / Usda
Bessin : 02 31 51 38 20
Bocage : 02 31 66 27 31
Caen-Est : 02 31 35 15 51
Caen-Ouest : 02 31 37 66 10
Falaise : 02 31 41 64 50
Pays d’Auge Nord : 02 31 65 63 85
Pays d’Auge Sud : 02 14 47 54 00
Pré-Bocage : 02 31 08 32 70
Usda Nord : 02 14 47 51 00
Usda Centre : 02 31 15 23 00
Usda Sud : 02 31 35 28 40
Usda Pôle Accueil Familial : 02 50 22 40 00

 Retour en haut de page

Pour aller plus loin

Feuilletez et/ou téléchargez le Guide des parents confinés - 50 astuces de pro édité par le Secrétariat d'État chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations :

Tags :
Partager cette actualité :