Accueil Toute l'info Actualités |  Une prime exceptionnelle...
Dessin sur le thème du Covid-19

Une prime exceptionnelle Covid-19 aux professionnels qui accompagnent les plus fragiles

Lundi 28 septembre, les conseillers départementaux ont décidé d'apporter une prime exceptionnelle "Covid-19" aux personnels de la protection de l'enfance et des services d'aides à domicile. Ce dispositif permettra de verser entre 250 et 1 000 € à plus de 3 500 professionnels d'ici Noël.

lundi 28 septembre 2020
Partager cette actualité :

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a profondément marqué et mobilisé les établissements et services sociaux et médico-sociaux. En première ligne pour soigner, soutenir, rassurer les plus fragiles des Calvadosien·ne·s, les professionnel·le·s des services d’aide à domicile et des Établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) ont fait preuve d’un engagement remarquable. Durant le confinement, du 16 mars au 11 mai, elles·ils ont su être présent·e·s quotidiennement auprès des personnes âgées, des personnes en situation de handicap et des enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance, dépassant les craintes liées au coronavirus, surmontant les complexités nouvelles dans l’exercice de leur métier.

Une prime "Covid-19"

Comme il l’a fait en juin dernier pour les assistants familiaux (340 000 € pour 677 assistants familiaux), le Département souhaite leur témoigner sa reconnaissance pour leur engagement total, par l’attribution d’une prime exceptionnelle. D’ici Noël, il est ainsi proposé de verser une prime « Covid-19 », allant de 250 € à 1 000 € à plus de 3 500 professionnels œuvrant dans le champ de l’autonomie et de la protection de l’enfance :

  • Agents de la Maison départementale de l’enfance et de la famille (MDEF) (hors postes administratifs et agents en télétravail) : prime de 250 à 500 € en fonction des métiers exercés ;
  • Services d’aide à domicile (SAAD) : prime de 1 000 € cofinancée avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) ;
  • Foyers et structures externes de la protection de l’enfance : prime de 250 à 500 € en fonction de la quotité hebdomadaire de travail ;
  • Autres établissements et services relevant de la responsabilité du Département dans le secteur des personnes en situation de handicap : prime de 500 € prorata temporis.

La revalorisation de ces métiers, un enjeu

Outre l'intérêt immédiat de cette mesure pour les professionnels concernés, l'assemblée départementale a cependant souligné que plutôt qu’une prime parfois symbolique, l'enjeu était la revalorisation des métiers à domicile. Le Département du Calvados prendra donc toute sa part dans les négociations au niveau national relatives à une meilleure reconnaissance structurelle des métiers de l’aide sociale à l’enfance (en particulier des assistants familiaux) et des métiers de l’aide à domicile.

Tags :
Partager cette actualité :