Homme grisonnant touchant la tête d'un cheval en le regardant dans les yeux. / © G. Wait

Calvados, l'ADN cheval : le plan cheval du Département pour 2017-2021

Le Calvados est une terre d'élevage, de courses hippiques, de recherche équine et d'accueil pour toute cette filière porteuse d'avenir et de développement. Fort de ce patrimoine et de ses atouts, le Département se dote de son premier plan cheval pour la période 2017-2021.

mardi 17 octobre 2017
Partager cette actualité :

Ce plan s’articule autour de quatre grands enjeux prioritaires – aménager, pratiquer, développer, diffuser – liés à l’aménagement du territoire, à la pratique équestre et à la veille sanitaire. Il synthétise une trentaine d’actions départementales en faveur du cheval . Il vient compléter le plan régional qui priorise pour sa part les aides économiques directes à la filière et à la formation aux métiers du cheval. Il a pour ambition de conforter le Calvados en tant que grande terre internationale du cheval et notamment de faire rayonner « l’Hippicon Vallée », c’est-à-dire l’axe Deauville – Goustranville – Saint-Contest.

Enjeu 1 : Aménager

  • Aménager des chemins équestres de qualité : vers un plan départemental de randonnées équestres à l’image du plan vélo et du plan de randonnées pédestre ;
  • Développer les équipements touristiques équestres avec le renfort des subventions en faveur de l’hébergement marchand et aux équipements propres aux cavaliers et à leurs chevaux et le projet de transformation du Château de Pontécoulant en gîte équestre de standing ;
  • Restituer la destination de fret de chevaux à l’aéroport de Deauville.

Enjeu 2 : Pratiquer

  • Soutenir la pratique équestre à tous les niveaux :

o    En favorisant la pratique des collégiens ;
o    Par l’aide aux épreuves de dimension départementale et aux grandes manifestations équestres ;
o    Par l’aide aux jeunes cavaliers professionnels, champions en devenir.

  • Développer l’approche thérapeutique et sociale par le cheval : utiliser le manège du foyer de Graye-sur-Mer pour les personnes autistes, par le soutien au concours Handi Equi’Compet ou encore aux initiatives liant le cheval et l’action sociale.

Enjeu 3 : Développer

  • Conforter l’excellence du Calvados dans la santé et la recherche équine :

o    En accompagnant Labéo, fleuron européen pour l’analyse et la recherche publique en santé équine ;
o    En subventionnant le réseau d‘épidémio-surveillance en pathologie équine RESPE ;
o    En soutenant, aux côtés de la région Normandie, le développement du « Centre européen du cheval » (ex-syndicat mixte Hippolia).

  • Accompagner la filière économique du cheval (soutien à la création de zones d’activités dédiées au cheval, pour le raccordement au très haut débit de sites équestres, aux éleveurs) ;
  • Soutenir les Assises nationales de la filière équine.

Enjeu 4 : Diffuser les richesses culturelles autour du cheval

  • Mettre à disposition la collection équine de la Bibliothèque du Calvados, en prêt ;
  • Proposer des expositions temporaires sur le thème du cheval ;
  • Mettre en valeur des découvertes archéologiques, préserver le patrimoine ;
  • Réinventer les Equi’days, qui pourraient prendre la forme d’une biennale du cheval destinée à mieux faire connaître la filière, en lien avec ses acteurs.
Tags :
Partager cette actualité :

Chiffres-clés

Le Calvados, une terre d’excellence du cheval

  • 1er département français d’élevage avec plus de 2 500 chevaux
  • 1er producteur de pur-sang
  • 1er département français en recherche équine
  • 1er département français par le volume des ventes de chevaux : près de 3 000 en 2015
  • 7 hippodromes
  • 150 centres équestres et plus de 9 000 licenciés
<script>