Vue aérienne de la voie verte de la Liberté / @Mastellotto

Inauguration de la voie verte de la Liberté entre Grandcamp-Maisy et Vierville-sur-Mer

Ce nouveau tronçon de 14 kilomètres de la Vélomaritime prolonge l’itinéraire déjà aménagé entre Vierville-sur-Mer et Port-en-Bessin-Huppain. Il offre des points de vue inédits sur les falaises du Bessin et sur la Pointe du Hoc. Sa qualité d’aménagement, son cadre paysager et son contexte historique en font l’une des plus belles réalisations cyclables de ces dernières années dans le Calvados et à l’échelle nationale.

vendredi 29 avril 2022

Une liaison entre Grandcamp-Maisy à Vierville-sur-Mer

En bord de falaise et à l’écart des routes existantes, l’itinéraire offre un accès privilégié à un milieu naturel préservé. Il traverse en effet l’extrémité ouest du site classé d’Omaha Beach, longe le site classé de la Pointe du Hoc et le périmètre de la Zone de protection spéciale (ZPS) des Falaises du Bessin occidental, caractéristique des falaises littorales du Bessin.

Un tronçon de 14 kilomètres

Ce tronçon de 14 kilomètres est constitué d’une voie verte continue d’environ 10,8 km, dénommée voie verte de la Liberté, entre l’entrée de Grandcamp-Maisy et le camping de Vierville-sur-Mer. Deux autres tronçons de voie verte ont été aménagés (entre la statue la « Liberté prenant son envol » et l’entrée d’agglomération de Grandcamp-Maisy et, en liaison entre la RD517 et la rue de la Hérode à Vierville-sur-Mer) pour un linéaire cumulé d’environ 800 mètres. Cette voie verte constitue le linéaire en site propre continu le plus long de la partie calvadosienne de la Vélomaritime.

Une zone protégée

Situé en zone Natura 2000, le projet a également fait l’objet d’un examen approfondi, en raison de la proximité de la Zone de protection spéciale (ZPS) des falaises du Bessin occidental. Les engagements pris par le Département ont permis de définir une insertion cohérente du tracé au regard des enjeux de protection de l’avifaune. De plus, les enjeux botaniques ont aussi été pris en compte afin de respecter l’arrêté de protection de biotope de ce secteur protégé. Le projet a également intégré la future gestion des espaces non aménagés, au nord de la voie, conformément aux critères appliqués en matière d’espaces naturels sensibles, pour en augmenter la qualité écologique.

Caractéristiques de la voie verte

La voie verte de la Liberté se décline en une succession d’aménagements dont les principaux sont :

  • 10,8 km de voie verte sur des emprises départementales :
    • Largeur de 2 ou 3 m
    • Revêtement beige en sable stabilisé renforcé
    • Implantation de clôtures séparatives entre la voie et les emprises privées
  • Environ 2,5 km de voies partagées réparties dans les communes de Grandcamp-Maisy (secteur A) et de Vierville-sur-Mer (secteur D), ainsi que pour assurer les traversées du Pont du Hable et du parking de la Pointe du Hoc
  • Trois aires de stationnement en mélange terre/pierre :
    • Vierville-sur-Mer : 23 places dont 1 PMR
    • Englesqueville-la-Percée : 18 places dont 1 PMR
    • Cricqueville-en-Bessin : 15 places dont 1 PMR
  • Deux aires de repos :
    • Formigny-la-Bataille (Louvières) : 2 tables dont 1 PMR, 3 Arceaux vélos
    • Saint-Pierre-du-Mont : 2 tables dont 1 PMR, 3 arceaux vélos
  • Des aménagements connexes tels que :
    • 1 desserte agricole garantissant le maintien des accès aux parcelles cultivées à Saint-Pierre-du-Mont
    • 1 sente destinée à la randonnée équestre sur environ 6 km
    • 1 sente piétonne, garantissant la continuité piétonne de l’itinéraire à Vierville-sur-Mer

Un nouveau tronçon de la Vélomaritime

Un itinéraire européen

Sous le nom d’Eurovélo4 – la Vélomaritime représente aujourd’hui une continuité cyclable longue de 1 500 kilomètres. De Roscoff en Bretagne, à Dunkerque, à la frontière Belge, elle traverse des sites mythiques tels que la côte de Granit Rose, le Mont-Saint-Michel, les Plages du Débarquement, les falaises d’Étretat, la baie de Somme ou encore la côte d’Opale. Avec une part importante de voies partagées, c’est un itinéraire vélo idéal pour les cyclistes en recherche d’évasion, de défi et de découverte culturelle et gastronomique. Mis en service en juin 2021, parfois sur des sections provisoires, cet équipement répond à une forte attente des usagers. En 2022, son site Internet se classe ainsi en première position des sites thématiques les plus consultés.

Sites traversés dans le Calvados

Pointe du Hoc, port artificiel d’Arromanches, falaises des Vaches Noires, casinos de la Côte Fleurie ou vieux Port de Honfleur... les sites traversés dans le Calvados contribuent à la richesse du parcours. Cette première continuité cyclable étant acquise, notamment grâce à l’appui des communes et communautés de communes traversées, l’objectif consiste désormais à améliorer progressivement la qualité des infrastructures, principalement par la création de nouvelles voies vertes ou pistes cyclables. Ces nouveaux tronçons permettent en effet d’offrir un niveau d’accueil de qualité aux Calvadosiens et aux touristes à vélo. Par la gamme de services et de découvertes qu’elle offrira à terme, la Vélomaritime a vocation à devenir un véritable outil d’attractivité et de développement économique du territoire.

Le long des falaises du Bessin

Dans le Bessin, la Vélomaritime emprunte une nouvelle voie verte serpentant le long des falaises, à l’écart des voies de circulation, et relie de manière sécurisée différents sites historiques de la Bataille de Normandie dans un cadre paysager exceptionnel. Ce projet a été déclaré d’utilité publique en 2007 et le Département est propriétaire de l’emprise foncière nécessaire depuis 2017. Les aménagements réalisés visent à se substituer en large partie au sentier littoral, interdit depuis un arrêté préfectoral de 2001. La concrétisation de ce tracé est réalisée par sections opérationnelles, dont celle située entre Grandcamp-Maisy et Vierville-sur-Mer.

Budget et financement

Le budget de cette opération s’élève à 2 435 000 € TTC, intégralement financé par le Département du Calvados. La communauté de communes Isigny-Omaha-Intercom assurera de son côté l’entretien courant des parkings et aires de repos. Le Département entretiendra pour sa part la voie elle-même ainsi que ses accotements.

Le saviez-vous ?

Pour la définition du tracé à l’approche de la Pointe du Hoc, des opérations de défrichage et de déminage ont du être réalisées. Afin de limiter au maximum ces interventions, il a été recouru à d’anciennes photos aériennes pour localiser les trous d’obus. Sur place, on observe ainsi une voie verte serpentant entre ces vestiges du Débarquement.