Accueil Toute l'info Actualités |  Bébés secoués :...
Dessin d'une mère et son enfant. / © Stéphanie Machefert

Bébés secoués : nos conseils pour éviter les drames

Les pleurs répétés d’un bébé peuvent créer chez les parents de l’épuisement, du stress et de l’énervement. Pour vous aider en période de confinement liée au coronavirus, les professionnel·le·s de l'enfance du Département du Calvados vous donnent quelques conseils pour bien réagir.

jeudi 02 avril 2020

Partager cette actualité :

Dessin d'un père et de son enfant qui pleure.Un bébé en bonne santé peut pleurer pendant deux à trois heures par jour, sans raison et parfois sans s’arrêter. Il s’agit de son unique moyen d’expression. Il cherche à vous signifier qu’il a faim, qu’il a besoin d’être changé, qu’il a besoin d’un câlin… Parfois, malgré la réponse que vous apportez à votre bébé, il continue de pleurer. Cela peut créer chez vous de l’épuisement, un sentiment d’impuissance, du stress, de l’énervement. La situation de confinement que nous vivons actuellement peut venir accentuer vos émotions.

Si vous sentez que vous perdez votre calme

 Ce qu'il ne faut pas faire

Ne jamais secouer un bébé ! Ce très mauvais réflexe peut, en une fraction de secondes, entraîner des conséquences irréversibles sur la santé de votre enfant. Même pour jouer, ne secouez jamais votre bébé car sa tête est lourde, son cou est faible et son cerveau fragile.

Coucher d'un enfant qui pleure.

 Ce qu'il faut faire

  1. Assurez-vous que votre bébé est repu, que sa couche est propre, qu’il n’a pas de fièvre… ;
  2. Couchez votre bébé dans son lit, sur le dos, en respectant son rituel d’endormissement (berceuse…), fermez la porte de la chambre. Même s’il continue de pleurer, il sera davantage en sécurité dans son lit qu’avec un adulte en colère.

Les petits :

  • Mettez un peu de coton dans vos oreilles. Les fréquences aiguës des pleurs seront ainsi atténuées ;
  • Prenez des respirations longues et profondes ;
  • Ouvrez la fenêtre pour prendre un peu d’air ;
  • Serrez un objet mou ;
  • Écoutez de la musique douce ;
  • Pleurez ;
  • Prenez une douche ;
  • Continuez d’effectuer vos tâches habituelles, telles que passer l’aspirateur, faire la cuisine en utilisant la hotte, sécher vos cheveux avec un sèche-cheveux…

Poursuivre ces activités vous permettra de vous changer les idées mais pourra également contribuer à calmer votre bébé grâce aux bruits ambiants (ex. : les bruits de soufflerie qui sont dits « bruits blancs », à écouter aussi en ligne).

Femme écoutant de la musique au casque.

Si vous avez besoin de parler

 Ce qu'il faut faire

Femme téléphonant

- Téléphonez à un·e proche qui pourra vous soutenir.

- Appelez les numéros d'urgence :

  • Le 15, de votre poste fixe
  • Le 112, de votre téléphone portable

- Allô Parents bébé : 0 800 00 3456, numéro Vert d'aide et de soutien à la parentalité qui pour mission d'écouter, soutenir et d'orienter les parents inquiets ou en difficulté.

- L’association L’École des parents et des éducateurs du Calvados (EPE) d’Hérouville-Saint-Clair a mis en place un numéro vert (0 805 382 300) pour écouter, conseiller et rassurer les parents inquiets. Les interlocuteurs sont des professionnels de l’enfance.

Un·e professionnel·le vous répondra et vous aidera. Ne restez pas seul·e !

Tags :
Partager cette actualité :