Accueil Toute l'info Actualités |  Bien préparer l'arrivée...
Dessin d'un couple et d'un bébé dans sa couche. / © Stéphanie Machefert

Bien préparer l'arrivée de votre bébé à la maison pendant le confinement

Vous venez d’avoir un bébé et vous rentrez à la maison. Un moment de joie qui, dans le contexte de confinement, s’accompagne de manques légitimes. Vous n’avez reçu aucune visite à la maternité et ce n’est toujours pas possible. Peut-être même que le papa n’a pas pu assister à la naissance. C’est difficile pour vous, parents, car cela vient frustrer des émotions naturelles (joie, fierté de montrer son enfant…) avec des personnes qui comptent. Pour vous y aider, les professionnel·le·s de la Protection maternelle et infantile (PMI) du Département vous conseillent.

mercredi 29 avril 2020
Partager cette actualité :

 Bons conseils

 Profitez de ces instants de découverte et de partage en famille avec votre bébé. Apprenez à vous connaître et créez une relation resserrée et privilégiée avec chaque membre de votre famille.

 Positivez : vous n’aurez pas à dire « non » aux visites si vous êtes fatigués ou quand une personne vous demande de prendre votre bébé dans ses bras !

Pas d’inquiétude : les rencontres se feront à la sortie du confinement et seront encore plus intenses.
 

Si vous avez d’autres enfants

Vous êtes les premiers impactés par cette situation de confinement. Impliquez vos autres enfants car c’est aussi un bouleversement pour eux « les nouveaux » frère·s et/ou sœur·s. Leur place change au sein de votre famille et leurs émotions sont entremêlées entre la joie, la fierté et la colère.
 Profitez de ce temps de symbiose familiale dû au confinement pour favoriser l’échange, l’écoute, la disponibilité entre chaque membre de la famille.
 Faites participer les plus grands lors des temps de maternage et de soins auprès de votre bébé pour que chacun se sente investi.
 N’hésitez pas à parler des émotions de chacun et mettre des mots sur leurs ressentis.

 Recentrez-vous sur votre famille. Profitez de ces instants de bonheur et écoutez votre bébé, il vous dit plein de belles choses.
 

Comment suivre la santé de mon bébé pendant le confinement ?

En temps normal (hors confinement), le suivi de santé, c’est :

  • Une pesée par semaine le premier mois ;
  • Des examens médicaux à 2 semaines de vie, à ses 1 mois et tous les mois jusqu’à 6 mois ;
  • Des premiers vaccins à l’âge de 2 mois ;
  • Par qui ? La PMI, votre sage-femme, votre médecin ou votre pédiatre.  

Pendant le confinement
Les professionnel·le·s de PMI restent à votre écoute et peuvent répondre à vos questions : n’hésitez pas à appeler la PMI la plus proche de votre domicile.
 Bon à savoir : à la sortie de la maternité, y compris en cette période de confinement, vous bénéficierez d’une visite à domicile par une sage-femme dans le cadre du dispositif Prado. Une pesée de votre bébé sera alors effectuée. En cas de besoin, votre sage-femme pourra demander une visite de la puéricultrice de la PMI et/ou vous prescrire la location d’un pèse-bébé.

 Les vaccins doivent-ils être maintenus ?Dessin d'un bébé se faisant vacciner.

Il est important de continuer à faire vacciner votre enfant aux dates prévues pour le protéger de maladies graves. Pendant le confinement, les consultations de PMI sont maintenues pour les vaccinations des enfants de moins de douze mois. Prenez rendez-vous en contactant la PMI la plus proche de chez vous. 

 La pesée hebdomadaire n’a pas lieu, est-ce grave ?

Dans la majorité des cas*, vous pourrez vous passer de la pesée hebdomadaire, en observant certains signes chez votre bébé :

  • Le premier mois, votre bébé a des selles tous les jours, au moins 3 fois par jour ;
  • Votre bébé urine fréquemment. Vous changez sa couche minimum 6 fois par 24 h, les couches sont bien mouillées et lourdes (du poids d’un œuf). Les urines sont claires ;
  • Après avoir bu, votre bébé est rassasié. Il lâche le sein ou le biberon de lui-même ;
  • Votre bébé montre qu’il est prêt à s’alimenter. En cas d’allaitement maternel, proposez-lui le sein aux signes d’éveil, au moins 10 fois par 24 h. En cas d’alimentation au biberon, donnez-lui quand il réclame en essayant de respecter au minimum 3 h entre chaque biberon ;
  • Au fil des jours, votre bébé a de plus en plus de phases d’éveil calme.

 En cas de doute, contactez un professionnel.

* : bébés nés à terme, en bonne santé et pesant plus de 3 kilos.

 Mon bébé peut-il d’être contaminé à travers l’alimentation et les soins de base ?

En respectant quelques règles simples, vous pouvez limiter les risques liés au coronavirus :

  • Lavez-vous les mains fréquemment, et plus particulièrement avant toute mise au sein ou préparation/prise de biberon ;
  • Si vous toussez ou avez de la fièvre, essayez de porter un masque ;
  • Appliquez ces mêmes règles à l’ensemble de la fratrie ;
  • Nettoyez bien le matériel (biberon, tire-lait… en les démontant entièrement) après chaque utilisation ;
  • Restez confinés, limitez les contacts avec l’entourage.

 Important :
 L’allaitement reste recommandé en cette période d’épidémie, même si vous présentez des symptômes. Il protège votre bébé de tout type d’infection.
 Que vous allaitiez ou nourrissiez votre bébé au biberon, ne prenez pas d’ibuprofène sans avis médical.

Des associations de soutien à l’allaitement peuvent également vous accompagner dans votre projet, n’hésitez pas à les contacter.

 Mon bébé a de la fièvre, que dois-je faire ?

Avant l’âge de 3 mois, toute fièvre (>38° C) est une urgence pour votre bébé. Dans le contexte du Covid-19, il est recommandé de contacter votre médecin ou le SAMU avant de vous déplacer. 

 Si le confinement avec votre nouveau bébé vous est difficile à supporter et que vous perdez votre calme, ne restez pas seuls : passez le relai à votre conjoint, prenez conseil auprès de votre famille, d’un·e ami·e ou de professionnel·le·s.

 À lire : Bébés secoués : nos conseils pour éviter les drames


Qui contacter ?

 En cas d'urgence le premier moisDessin d'un bébé malade refusant le biberon.

Appelez votre médecin ou le SAMU avant de vous déplacer si :

  • Votre bébé a 38°C de fièvre ou plus ;
  • Votre bébé ne tète ou ne boit pas bien, s’il est essoufflé quand il boit ;
  • Votre bébé a la jaunisse après 15 jours de vie, si ses selles sont blanches ou grises ;
  • Votre bébé a le tour des lèvres bleu au moment des tétées ou quand il dort ;
  • Votre bébé dort plus que d’habitude, se fatigue en tétant, ne se réveille pas comme d’habitude pour téter, ne réagit pas comme d’habitude ;
  • L’ombilic est rouge ou sent mauvais.
 Pour vous conseiller, pour répondre à toutes vos questions liées à votre bébé, pour fixer un rendez-vous vaccination...

Contactez la circonscription d'action sociale la plus proche de chez vous. Des professionnel·le·s de la PMI vous répondront.

Circonscription d'action sociale / Usda
Bessin : 02 31 51 38 20
Bocage : 02 31 66 27 31
Caen-Est : 02 31 35 15 51
Caen-Ouest : 02 31 37 66 10
Falaise : 02 31 41 64 50
Pays d’Auge Nord : 02 31 65 63 85
Pays d’Auge Sud : 02 14 47 54 00
Pré-Bocage : 02 31 08 32 70
Usda Nord : 02 14 47 51 00
Usda Centre : 02 31 15 23 00
Usda Sud : 02 31 35 28 40
Usda Pôle Accueil Familial : 02 50 22 40 00

 

 

Questions fréquentes, rappels utiles et bons réflexes

Période de confinement ou non, le retour de votre bébé à la maison doit s’accompagner d’un certain nombre de bons réflexes.

 Que faire si mon bébé pleure ?

Il a besoin de se sentir entouré et d’être rassuré comme il l’était pendant la grossesse. Votre odeur, votre voix, votre toucher lui manque. Parfois les pleurs arrivent surtout en fin de journée, ce sont toutes les tensions emmagasinées qu’il a besoin d’évacuer.

 Prenez votre bébé contre vous, parlez-lui, caressez-le.
Si les pleurs persistent, faites du peau à peau, le contact avec votre peau et la chaleur de votre corps lui permettra de revivre la période intra utérine. Accompagner ses pleurs et aussi une façon de lui montrer que vous êtes à son écoute et disponible.

 Faites-lui un câlin, bercez-le ou donnez-lui un bain. Ce sont autant de bienfaits pour apaiser votre bébé.

 Quel est le rythme des soins à apporter ?

  • Les soins de nez et d’yeux : une fois par jour avec une compresse ou du coton et du sérum physiologique comme on vous l’a montré à la maternité.
  • Le bain : deux ou trois fois par semaine c’est suffisant pour ne pas agresser sa peau fragile !
  • Soins du cordon : Continuez les soins jusqu’à la chute du cordon généralement au bout d’une à trois semaines.  Après la chute du cordon, il y a souvent un petit écoulement qui dure quelques jours, il faut continuer les soins tant que dure cet écoulement.

 Important :
Consultez si l’ombilic de votre bébé sent mauvais ou si la peau autour devient rouge, si le cordon n’est pas tombé après trois semaines. 
 

 Quand dois-je prendre la température de mon bébé ?

  • Si votre bébé semble avoir chaud, s’il est tout rouge ou s’il transpire ;
  • S’il tète ou boit mal ;
  • Si son teint change ;
  • S’il dort plus ou n’a pas le même comportement que d’habitude.

 Qu’est-ce que la fièvre ?

On parle de fièvre à partir de 38°C (37,5°C si vous prenez la température sous le bras).
 Important :
Avant l’âge de 3 mois, toute fièvre est une urgence et peut révéler de graves infections pour votre bébé. Il faut consulter en urgence votre médecin ou les urgences pédiatriques.

 La jaunisse, qu’est-ce que c’est ?

Votre bébé a un teint jaune, le blanc des yeux est jaune. On parle aussi d’ictère, c’est très fréquent et cela commence dès la maternité et peut continuer jusqu’à l’âge de deux semaines. L’ictère disparaît normalement en quelques jours.

 Est-ce grave ? Non, si votre bébé tète bien, s’il prend bien du poids, s’il urine bien et si ses selles sont de couleur normale. Pour savoir si les selles de votre bébé sont de couleur normale, vous pouvez regarder l’échelle de couleur des selles dans le carnet de santé de votre enfant page 11 (couleurs normales de 1 à 4) ou le site Alerte Jaune.
 Important :
Vous devez consulter en urgence si l’ictère dure plus de quinze jours ou s’il apparait après quinze jours de vie, si votre bébé à de la fièvre, s’il ne tète ou ne boit pas bien, si ses selles ne sont pas de couleurs habituelles et normales.

 Les régurgitations : qu’est-ce que c’est ?

Votre bébé recrache un peu de lait juste après la tété ou même à distance. Cela va s’améliorer avec le temps quand votre bébé va grandir et plus tard avec la diversification.
 Est-ce grave ? Non, si votre bébé continue à bien boire, à prendre du poids et si il n’a pas mal au ventre ou en tétant.
 Que puis-je faire ? Pour l’aider vous pouvez le garder contre vous, en position verticale et ne pas le recoucher trop vite après la tétée ou le biberon. Faire une petite pause au milieu de la tété ou du biberon peut être aussi très utile si bébé boit vite.
 Important :
Prenez conseil auprès d’un professionnel si votre bébé semble en inconfort, si les régurgitations sont abondantes. N’arrêtez pas l’allaitement et ne changez pas de lait sans avis d’un avis professionnel.

 Les coliques, qu’est-ce que c’est ?

Votre bébé en bonne santé peut pleurer 2 à 3 heures par jour surtout en fin de journée, c’est sa seule façon de s’exprimer. Il peut se tortiller, se raidir, serrer les poings, avoir le ventre dur et beaucoup de gaz. Il est difficile de le calmer même dans vos bras. On parle de coliques du nourrisson.
 Est-ce grave ? Non, si votre bébé boit et grossit bien mais c’est souvent difficile à supporter.
 Que puis-je faire ? Pour l’aider vous pouvez le porter contre vous dans vos bras ou dans une écharpe de portage, lui masser doucement le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre, le coucher sur le dos et faire des mouvements doux de pédalage avec ses jambes.

 Pour en savoir plus sur les coliques

Tags :
Partager cette actualité :