Personnes remplissant des formulaires lors de la matinée So Bâtiment So Facile le 14 septembre 2017 à Bénouville. / © Th Houyel

So bâtiment, So facile : construire ensemble durablement

Jeudi 14 septembre, le Département invitait les professionnels du bâtiment à une matinée inédite de rencontre et d’échanges au château de Bénouville. L’objectif ? Présenter les chantiers à venir et faciliter la compréhension des marchés publics et leur accès aux PME et artisans du territoire.

vendredi 15 septembre 2017

Le Département, acteur économique de poids

Carreleurs, maçons, électriciens, installateurs thermiques, plaquistes, couvreurs, menuisiers… près de 80 partenaires et professionnels du bâtiment se sont réunis, jeudi matin, à l’initiative du Département. Un temps de rencontre essentiel pour Jean-Léonce Dupont, le président, qui a tenu à apporter des réponses concrètes aux attentes de la filière, en présentant notamment 18 grands chantiers à venir dans le département. « Le développement économique du territoire a toujours été le moteur principal de l’intervention du Département. (…) La priorité de notre collectivité a été de préserver sa capacité d’autofinancement. C’est fondamental, car un euro épargné, c’est 10 euros investis. »

Lors de la matinée So Bâtiment So Facile le 14 septembre 2017 à Bénouville. / © Th Houyel
Lors de la matinée So Bâtiment So Facile le 14 septembre 2017 à Bénouville. / © Th. Houyel

Présentation de 18 chantiers à venir

Hôtel du Département, collèges, gendarmeries, foyers, agences routières, centres d’exploitation… Afin de connaître notamment les priorités en matière de construction et restructuration de son imposant patrimoine – 600 000 m2 de propriétés bâties, réparties sur 250 sites – le Département a défini, en juin 2016, un plan stratégique immobilier et dégagé ainsi 120 millions d’euros pour des travaux jusqu’en 2022. Jeudi, entreprises et artisans ont découvert, attentifs, 18 de ces chantiers. « Cela nous permet d’avoir une projection sur les travaux à venir, voir le potentiel et le rester optimiste : entendre que 90 % des chantiers sont attribués à des entreprises normandes, c’est très important », se réjouit Sylvain Morin, responsable technique bâtiment chez Penet Plastiques.

De nouveaux outils pour simplifier

Pour faciliter l’accès à la commande publique, trois ateliers étaient organisés à destination des professionnels :

  • Comment répondre facilement à un marché ?
  • Comment réussir son dossier technique ?
  • Le BIM au sein du Département.
Lors de la matinée So Bâtiment So Facile le 14 septembre 2017 à Bénouville. / © Th Houyel
Lors d'un atelier le 14 septembre 2017 à Bénouville. / © Th. Houyel

Des clés pour mieux répondre aux consultations

« Une initiative à saluer et à renouveler », selon Pascal Lemoine, des Charpentiers du Pays d’Auge. Le professionnel a suivi avec attention les explications des équipes du Département sur le mémoire technique, document délicat à composer lors d’une réponse à un appel d’offres. « C’est bien de rencontrer les gens qui instruisent les dossiers. Quand on connaît leurs attentes et leurs difficultés, c’est plus facile d’anticiper. » Même constat pour Norbert et Nathalie Hemon, de l’entreprise H2N : « On a pu voir quels étaient les critères. À chaque fois, on répond un peu au feeling, on va être plus pointilleux désormais. »

Matinée du 14/09/2017 / © Th. Houyel
Lors de la matinée du 14 septembre 2017 au château de Bénouville. © Th. Houyel

Focus sur les usages novateurs

Cette matinée a également été l’occasion pour les professionnels et partenaires d’échanger sur les usages novateurs mis en place par le Département. « Nous avons vu l’opportunité de faire autrement, d’innover, d’expérimenter, de simplifier, d’initier de nouveaux services », a indiqué Jean-Léonce Dupont. Réduction du nombre d’informations demandées aux entreprises grâce au MPS (Marché public simplifié) ; construction d’un portail chapeau de la commande publique normande ; mise en place des factures dématérialisées et d’un processus collaboratif numérique : le BIM (Building information modeling/Model/Management)… « J’ai trouvé les outils intéressants. L’objectif est de comprendre ce qui est attendu pour répondre au mieux », assure Franck Leroyer, gérant de ITE. Un intérêt partagé par Romain Grudé, installateur de fibre optique : « j’ai appris beaucoup de choses. C’est constructif. Je sais désormais où me diriger pour faire ma proposition. On fait des rencontres intéressantes, on a pu échanger avec les différents corps de métiers et approfondir nos connaissances. »

Tags :

Montants des grands travaux à venir

  • Hôtel du Département - 2016-2019 : 13 M€
  • Place Félix Eboué - 2017-2019 : 8,8 M€
  • Gendarmerie de Bayeux (logements) - 2017-2020 : 6,3 M€
  • Gendarmerie de Condé en Normandie - 2018-2021 : 3,2 M€
  • Foyer Occupationnel pour Adultes - Graye-sur-Mer / 2016 - 2020 : 10 M€
  • Foyer pouponnière - Fleury-sur-Orne - 2017-2021 : 6,3 M€
  • Port de Honfleur (atelier) - 2018-2020 : 1 à 2,15 M€
  • Agence routière de Bayeux - 2019-2023 : 3,2 M€
  • Centre d’exploitation de Trévières / Isigny-sur-Mer - 2020-2024 : 2,15 M€
  • Agence routière de Pont-l’Évêque - 2019-2023 : 3,6 M€
  • Centre d’exploitation de Vire - 2017-2020 : 2,5 M€
  • Centre d’exploitation de Dozulé - 2020-2024 : 2,15 M€
  • Collège « Emile Maupas » Vire - 2018-2020 : 10 M€
  • Collège « Jean Castel » Argences - 2018-2020 : 3,1 M€
  • Collège « Les sources d’Aure » Caumont-sur-Aure - 2019-2021 : 4,85 M€
  • Collège « Hastings » Caen - 2018-2019 : 3,2 M€
<script>