Femme dansant sur fond noir. © Gilles Vidal - Compagnie BurnOut / P=mg
 

Saison de spectacles du Calvados 2017/2018 - Programme

Concert spectacle, théâtre burlesque, cirque d’objets, danse contemporaine, farce clownesque... Découvrez tous les spectacles proposés dans le cadre de la saison 2017/2018.

jeudi 03 août 2017
Partager cet article :

 

L'agenda

Les Burelains - Étude burlesque du comportement humain en milieu bureaucratique

Dans un décor suranné et encombré, à l’époque de l’invention de l’administration moderne, trois burelains démarrent leur journée de travail

Mardi 10 octobre, 20h30

Dans un décor suranné et encombré, à l’époque de l’invention de l’admi­nistration moderne, trois burelains démarrent leur journée de travail : Mon­sieur Soupe, vieux fonctionnaire encristé dans les protocoles, Monsieur Larrier, burelain débonnaire mais un brin découragé, et Mlle Poivert, secré­taire toujours débordée. Le travail est routinier et perpétuel : ça tamponne, ça remplit des formulaires, ça griffonne dans les dossiers. L’arrivée d’un petit nouveau va bouleverser leur monde. Monsieur Couique, tout jeune burelain plein de bonne volonté fait irruption dans cet univers rationalisé, numéroté et uniformisé. Il fait le rêve de ramener du sens dans cette vie…

D’inspirations multiples (Courteline « Messieurs les ronds-de-cuir », Terry Gilliam « Brazil »,…), Les Burelains est un spectacle résolument burlesque, presque chorégraphié, mêlant poésie, cynisme et dérision. L’absurdité des situations, sans pour autant abandonner la justesse, la générosité, et la profonde humanité qui caractérise les personnages, sert l’angle comique du propos.

La compagnie Joker avait déjà ravi le public du Calvados en 2008 avec« Les Aventures extraordinaires du Baron de Münchhausen ».

« Une nouvelle fois, la compagnie Joker fait mouche avec son tout nouveau spectacle (…). D’autant que, cette fois, son théâtre burlesque ne prête pas seu­lement à rire mais aussi à réfléchir.(…) Tous auront adoré ces clowns qui ont, grâce à leur immense talent, su donner corps à l’un des spectacles les plus originaux proposés jusqu’alors » La Voix du nord

www.compagniejoker.com

Écriture, mise en scène et scénographie Hacid Bouabaya

Avec

Barbara Monin

Bernard Debreyne

Willy Claeyssens

Nicolas Cornille

Régisseur lumière Emilie Lenglet

Régisseur plateau Amaury Roussel

Costumes Francis Debeyre et Annick Baillet

Univers sonore USMAR

Décor Anne Legroux, Alain Le Beon et Fanny Belair

Prothèses latex Hacid Bouabaya

Production Compagnie Joker

Avec le soutien de l’Escapade d’Hénin Beaumont et du Centre Culturel Daniel Balavoine de Arques.

Crédit photo Sébastien Poully

Par openagenda.com - Le à

Les Burelains - Étude burlesque du comportement humain en milieu bureaucratique

Dans un décor suranné et encombré, à l’époque de l’invention de l’administration moderne, trois burelains démarrent leur journée de travail

Jeudi 12 octobre, 20h30

Dans un décor suranné et encombré, à l’époque de l’invention de l’admi­nistration moderne, trois burelains démarrent leur journée de travail : Mon­sieur Soupe, vieux fonctionnaire encristé dans les protocoles, Monsieur Larrier, burelain débonnaire mais un brin découragé, et Mlle Poivert, secré­taire toujours débordée. Le travail est routinier et perpétuel : ça tamponne, ça remplit des formulaires, ça griffonne dans les dossiers. L’arrivée d’un petit nouveau va bouleverser leur monde. Monsieur Couique, tout jeune burelain plein de bonne volonté fait irruption dans cet univers rationalisé, numéroté et uniformisé. Il fait le rêve de ramener du sens dans cette vie…

D’inspirations multiples (Courteline « Messieurs les ronds-de-cuir », Terry Gilliam « Brazil »,…), Les Burelains est un spectacle résolument burlesque, presque chorégraphié, mêlant poésie, cynisme et dérision. L’absurdité des situations, sans pour autant abandonner la justesse, la générosité, et la profonde humanité qui caractérise les personnages, sert l’angle comique du propos.

La compagnie Joker avait déjà ravi le public du Calvados en 2008 avec« Les Aventures extraordinaires du Baron de Münchhausen ».

« Une nouvelle fois, la compagnie Joker fait mouche avec son tout nouveau spectacle (…). D’autant que, cette fois, son théâtre burlesque ne prête pas seu­lement à rire mais aussi à réfléchir.(…) Tous auront adoré ces clowns qui ont, grâce à leur immense talent, su donner corps à l’un des spectacles les plus originaux proposés jusqu’alors » La Voix du nord

www.compagniejoker.com

Écriture, mise en scène et scénographie Hacid Bouabaya

Avec

Barbara Monin

Bernard Debreyne

Willy Claeyssens

Nicolas Cornille

Régisseur lumière Emilie Lenglet

Régisseur plateau Amaury Roussel

Costumes Francis Debeyre et Annick Baillet

Univers sonore USMAR

Décor Anne Legroux, Alain Le Beon et Fanny Belair

Prothèses latex Hacid Bouabaya

Production Compagnie Joker

Avec le soutien de l’Escapade d’Hénin Beaumont et du Centre Culturel Daniel Balavoine de Arques.

Crédit photo Sébastien Poully

Par openagenda.com - Le à

Les Burelains - Étude burlesque du comportement humain en milieu bureaucratique

Dans un décor suranné et encombré, à l’époque de l’invention de l’administration moderne, trois burelains démarrent leur journée de travail

Samedi 14 octobre, 20h45

Dans un décor suranné et encombré, à l’époque de l’invention de l’admi­nistration moderne, trois burelains démarrent leur journée de travail : Mon­sieur Soupe, vieux fonctionnaire encristé dans les protocoles, Monsieur Larrier, burelain débonnaire mais un brin découragé, et Mlle Poivert, secré­taire toujours débordée. Le travail est routinier et perpétuel : ça tamponne, ça remplit des formulaires, ça griffonne dans les dossiers. L’arrivée d’un petit nouveau va bouleverser leur monde. Monsieur Couique, tout jeune burelain plein de bonne volonté fait irruption dans cet univers rationalisé, numéroté et uniformisé. Il fait le rêve de ramener du sens dans cette vie…

D’inspirations multiples (Courteline « Messieurs les ronds-de-cuir », Terry Gilliam « Brazil »,…), Les Burelains est un spectacle résolument burlesque, presque chorégraphié, mêlant poésie, cynisme et dérision. L’absurdité des situations, sans pour autant abandonner la justesse, la générosité, et la profonde humanité qui caractérise les personnages, sert l’angle comique du propos.

La compagnie Joker avait déjà ravi le public du Calvados en 2008 avec« Les Aventures extraordinaires du Baron de Münchhausen ».

« Une nouvelle fois, la compagnie Joker fait mouche avec son tout nouveau spectacle (…). D’autant que, cette fois, son théâtre burlesque ne prête pas seu­lement à rire mais aussi à réfléchir.(…) Tous auront adoré ces clowns qui ont, grâce à leur immense talent, su donner corps à l’un des spectacles les plus originaux proposés jusqu’alors » La Voix du nord

www.compagniejoker.com

Écriture, mise en scène et scénographie Hacid Bouabaya

Avec

Barbara Monin

Bernard Debreyne

Willy Claeyssens

Nicolas Cornille

Régisseur lumière Emilie Lenglet

Régisseur plateau Amaury Roussel

Costumes Francis Debeyre et Annick Baillet

Univers sonore USMAR

Décor Anne Legroux, Alain Le Beon et Fanny Belair

Prothèses latex Hacid Bouabaya

Production Compagnie Joker

Avec le soutien de l’Escapade d’Hénin Beaumont et du Centre Culturel Daniel Balavoine de Arques.

Crédit photo Sébastien Poully

Par openagenda.com - Le à

8m3

8m3 c’est le volume de la scène. Trop petite pour deux artistes, trop petite pour faire du cirque… Et pourtant : 8m3 c’est un duo composé de deux solos et la merveilleuse magie de l’illusion.

Mercredi 15 novembre, 20h30

8m3 c’est le volume de la scène. Trop petite pour deux artistes, trop petite pour faire du cirque… Et pourtant : 8m3 c’est un duo composé de deux solos et la merveilleuse magie de l’illusion.

Dans Chez moi Circus, Didier André, jongleur, a un regard qui transforme sa solitude en profonde tristesse, mais son visage peut s’émerveiller subitement. Et le voilà qui ressort une petite balle de sa poche, puis une seconde et une troisième, il joue en toute intimité, de manière très privée, si bien qu’on se sent presque gêné de le regarder dans son minuscule espace. Sa partenaire ne viendra pas. Mais nous, nous sommes là ! Peut-être est-ce là une petite consolation.

Dans Ni Omnibus, Jean-Paul Lefeuvre, acrobate, plonge lui aussi de manière surprenante dans ce minuscule environnement qu’il conquiert laborieusement et consciencieusement. Cette boite scénique n’est pas du tout à la dimension de ce grand échalas. Cela ne l’empêchera pas d’y intégrer grâce à d’aventureuses contorsions, une longue barre, ou une pe­tite échelle droite, sur laquelle il se balancera avec la légèreté d’un reptile. Un défi à la pesanteur et aux lois de la physique. Un emboîtement judicieux de quelques cagettes lui permet de se fabriquer des ailes, qui finissent par lui ceinturer le haut du corps.

Leur cirque est chargé d’illusions minimalistes. Un petit, un grand, un léger,un profond spectacle sensible, touchant, poétique et intimiste. Merveilleux !

www.lefeuvre-andre.com

Chez moi Circus

Conception et interprétation : Didier André avec le regard complice de Jean-Paul Lefeuvre

Ni Omnibus

Conception et interprétation Jean-Paul Lefeuvre avec le regard complice de Didier André et Hyacinthe Reisch

Sur une initiative de l’Yonne en Scène, avec le soutien du Conseil Départemental de L’Yonne

Production exécutive

Par les Chemins Productions

Crédit photo Matthieu Hagene

Par openagenda.com - Le à

8m3

8m3 c’est le volume de la scène. Trop petite pour deux artistes, trop petite pour faire du cirque… Et pourtant : 8m3 c’est un duo composé de deux solos et la merveilleuse magie de l’illusion.

Jeudi 16 novembre, 20h30

8m3 c’est le volume de la scène. Trop petite pour deux artistes, trop petite pour faire du cirque… Et pourtant : 8m3 c’est un duo composé de deux solos et la merveilleuse magie de l’illusion.

Dans Chez moi Circus, Didier André, jongleur, a un regard qui transforme sa solitude en profonde tristesse, mais son visage peut s’émerveiller subitement. Et le voilà qui ressort une petite balle de sa poche, puis une seconde et une troisième, il joue en toute intimité, de manière très privée, si bien qu’on se sent presque gêné de le regarder dans son minuscule espace. Sa partenaire ne viendra pas. Mais nous, nous sommes là ! Peut-être est-ce là une petite consolation.

Dans Ni Omnibus, Jean-Paul Lefeuvre, acrobate, plonge lui aussi de manière surprenante dans ce minuscule environnement qu’il conquiert laborieusement et consciencieusement. Cette boite scénique n’est pas du tout à la dimension de ce grand échalas. Cela ne l’empêchera pas d’y intégrer grâce à d’aventureuses contorsions, une longue barre, ou une pe­tite échelle droite, sur laquelle il se balancera avec la légèreté d’un reptile. Un défi à la pesanteur et aux lois de la physique. Un emboîtement judicieux de quelques cagettes lui permet de se fabriquer des ailes, qui finissent par lui ceinturer le haut du corps.

Leur cirque est chargé d’illusions minimalistes. Un petit, un grand, un léger,un profond spectacle sensible, touchant, poétique et intimiste. Merveilleux !

www.lefeuvre-andre.com

Chez moi Circus

Conception et interprétation : Didier André avec le regard complice de Jean-Paul Lefeuvre

Ni Omnibus

Conception et interprétation Jean-Paul Lefeuvre avec le regard complice de Didier André et Hyacinthe Reisch

Sur une initiative de l’Yonne en Scène, avec le soutien du Conseil Départemental de L’Yonne

Production exécutive

Par les Chemins Productions

Crédit photo Matthieu Hagene

Par openagenda.com - Le à

Les Burelains - Étude burlesque du comportement humain en milieu bureaucratique

Dans un décor suranné et encombré, à l’époque de l’invention de l’administration moderne, trois burelains démarrent leur journée de travail

Vendredi 17 novembre, 20h30

Dans un décor suranné et encombré, à l’époque de l’invention de l’admi­nistration moderne, trois burelains démarrent leur journée de travail : Mon­sieur Soupe, vieux fonctionnaire encristé dans les protocoles, Monsieur Larrier, burelain débonnaire mais un brin découragé, et Mlle Poivert, secré­taire toujours débordée. Le travail est routinier et perpétuel : ça tamponne, ça remplit des formulaires, ça griffonne dans les dossiers. L’arrivée d’un petit nouveau va bouleverser leur monde. Monsieur Couique, tout jeune burelain plein de bonne volonté fait irruption dans cet univers rationalisé, numéroté et uniformisé. Il fait le rêve de ramener du sens dans cette vie…

D’inspirations multiples (Courteline « Messieurs les ronds-de-cuir », Terry Gilliam « Brazil »,…), Les Burelains est un spectacle résolument burlesque, presque chorégraphié, mêlant poésie, cynisme et dérision. L’absurdité des situations, sans pour autant abandonner la justesse, la générosité, et la profonde humanité qui caractérise les personnages, sert l’angle comique du propos.

La compagnie Joker avait déjà ravi le public du Calvados en 2008 avec« Les Aventures extraordinaires du Baron de Münchhausen ».

« Une nouvelle fois, la compagnie Joker fait mouche avec son tout nouveau spectacle (…). D’autant que, cette fois, son théâtre burlesque ne prête pas seu­lement à rire mais aussi à réfléchir.(…) Tous auront adoré ces clowns qui ont, grâce à leur immense talent, su donner corps à l’un des spectacles les plus originaux proposés jusqu’alors » La Voix du nord

www.compagniejoker.com

Écriture, mise en scène et scénographie Hacid Bouabaya

Avec

Barbara Monin

Bernard Debreyne

Willy Claeyssens

Nicolas Cornille

Régisseur lumière Emilie Lenglet

Régisseur plateau Amaury Roussel

Costumes Francis Debeyre et Annick Baillet

Univers sonore USMAR

Décor Anne Legroux, Alain Le Beon et Fanny Belair

Prothèses latex Hacid Bouabaya

Production Compagnie Joker

Avec le soutien de l’Escapade d’Hénin Beaumont et du Centre Culturel Daniel Balavoine de Arques.

Crédit photo Sébastien Poully

Par openagenda.com - Le à
Partager cet article :
<script>