Accueil Toute l'info Dossiers Rentrée scolaire 2019-2020 |  Restauration scolaire : ici on cultive le bien manger !
Un collégien dans la cantine de l'établissement de Blainville-sur-Orne. / © Emmanuel Blivet

Restauration scolaire : ici on cultive le bien manger !

Avec ses 58 collèges publics, le Département du Calvados fournit plus de 3 millions de repas chaque année. Très attentif à la qualité, la collectivité s'engage pour favoriser l'approvisionnement local et lutter contre le gaspillage alimentaire. La rentrée 2019 est marquée par la poursuite de la démarche d'harmonisation des tarifs de restauration et le lancement d'une expérimentation préalable à l'application de la loi Égalim.

lundi 02 septembre 2019
Partager cet article :

La tarification de la restauration scolaire

Le Département a engagé, en concertation avec les établissements, un travail d’harmonisation des tarifs de la restauration scolaire, dans un souci d’équité et de   simplification à l’échelle du Calvados. Concrètement, le prix moyen du repas va converger dans le temps vers 3,10 €, à comparer au coût réel de préparation, davantage proche de 8 euros.

Au vu des disparités constatées, l’atteinte de ce tarif cible se fera sur plusieurs années selon quatre catégories :

  • tarifs au forfait des élèves,
  • tarif au ticket des élèves,
  • tarifs des commensaux (personnels),
  • tarif au ticket pour les personnes extérieures.

Expérimentation préalable à l'application de la loi Égalim

Ici on cultive le bien mangerLa loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous (dite Égalim) a été adoptée en octobre 2018 à l’issue des États généraux de l'alimentation.

Celle-ci fixe deux objectifs prioritaires pour les services de restauration collective :

  • Réduire l'utilisation du plastique dans le domaine alimentaire dès 2020 ;
  • Proposer des repas comprenant 50 % de produits locaux ou labellisés, dont 20 % de produits bio en 2022.

Ces mesures vont avoir des conséquences sur le fonctionnement, l'organisation des équipes de restauration, ainsi que sur l'aspect budgétaire et financier des  établissements. Afin d’anticiper les impacts liés à ces changements, le Département va mener, à partir de l’année scolaire 2019-2020, une expérimentation des nouvelles pratiques préconisées par la loi Égalim avec plusieurs collèges volontaires.

Chiffres-clés

21 200
demi-pensionnaires (82 %)
3,1
millions
de repas préparés
3,10 €
tarif cible d'un repas
60 %
de produits locaux dans les assiettes des collégiens
Tags :
Partager cet article :