Accueil Toute l'info Espace presse |  Fouilles archéologiques...
Vélomaritime du Bessin/©Département du Calvados

Fouilles archéologiques sur la Vélomartime entre Grandcamp-Maisy et Vierville-sur-Mer

Dans le cadre des travaux d’aménagement de la Vélomaritime entre Grandcamp-Maisy et Vierville-sur-Mer, le Département du Calvados va débuter, le 26 août prochain et pour une durée d’un mois environ, un diagnostic archéologique. L’objectif est de prendre en considération les richesses du patrimoine archéologique susceptibles d’être concernées par les travaux d’aménagement du futur itinéraire pédestre et cyclable.

mardi 13 août 2019
Partager cet article :
Vélomaritime du Bessin
Bornage de la véloroute sur les falaises/©Département du Calvados

Le plan vélo adopté par le Département du Calvados, dès 2004, prévoit la création de 700 km d’itinéraires cyclables.

Initiée depuis plus de 15 ans, l’itinéraire pédestre et cyclable du Bessin, intégré à la Vélomaritime, constitue un axe structurant du plan vélo qui prévoit notamment de créer 45 km entre Asnelles et Grandcamp-Maisy, aménagés à destination des touristes à vélo et usagers locaux.

Après l’aménagement des tronçons entre Asnelles et Longues-sur-Mer, Sainte-Honorine-des-Pertes et Colleville-sur-Mer, Saint-Laurent-sur-Mer et Vierville-sur-Mer, le printemps 2020 sera consacré à la portion entre Vierville-sur-Mer et Grandcamp-Maisy.

Dans le cadre de ces aménagements, le service archéologique du Département du Calvados va procéder à un diagnostic archéologique qui consistera à réaliser des sondages le long  des 14 kilomètres, à travers champs, le long des falaises en proximité immédiate des sites historiques de renommée mondiale.

 

Les fouilles archéologiques

Le Département du Calvados dispose d’un service archéologique habilité à réaliser des opérations d’archéologie préventive. La réalisation de ces opérations répond à l’obligation légale de prendre en compte le patrimoine archéologique dans les projets de constructions portés par des aménageurs publics ou des investisseurs privés. C’est dans ce cadre que les archéologues du Département interviennent pour de soutenir le développement du territoire.

Ces opérations comprennent deux étapes : le diagnostic et la fouille.

Le diagnostic vise par le biais de sondages  à identifier la présence éventuelle de vestiges archéologiques constituant les indices d’une occupation humaine ancienne.

En cas de découverte de vestiges, les archéologues ont pour mission de les dater d’en identifier la nature et d’en évaluer l’état de conservation afin que les services de l’État en charge de l’archéologie puissent déterminer les suites qu’ils souhaitent donner à cette découverte.

Si l’intérêt des vestiges archéologiques découverts le justifie, il peut être décider de procéder à une fouille préventive qui consiste en l’étude exhaustive de ces vestiges . Dirigée par un archéologue spécialiste, elle met en œuvre un ensemble d’opérations techniques et scientifiques afin conserver la mémoire des vestiges découverts sans pour autant empêcher la réalisation des travaux de construction et d’aménagement à l’origine de leur découverte.

Ainsi, à  l’issue de la fouille, les travaux d’aménagement de l’itinéraire vélo et pédestre pourront se poursuivre.

 

Partager cet article :
<script>