Un élevage biologique de vaches laitières à Beaufour-Druval en Normandie. / Crédit : Greg Wait

Un nouveau plan agricole départemental

Suite à l’entrée en vigueur de la loi NOTRe, qui a notamment eu pour effet de modifier la répartition des compétences entre les collectivités, le Département du Calvados a revu ses dispositifs afin de poursuivre son action auprès d’un monde agricole particulièrement fragilisé.

lundi 28 août 2017
Partager cette actualité :

Le Département a toujours été attentif à l’activité agricole qui contribue pleinement au développement économique et à l’aménagement de son territoire et participe à sa notoriété, au-delà de ses frontières. Malgré son dynamisme, ce secteur a été fragilisé par l’augmentation des charges et les dernières années de crise subies, en particulier s’agissant des éleveurs.

Face à ce constat, le Département entend poursuivre son action et accompagner les agriculteurs sur le plan social et sanitaire, tout en favorisant une agriculture locale et de qualité.

Il a ainsi décidé à la suite des négociations menées l’année dernière dans le cadre du G6 entre les Départements et la Région Normandie :

  • d’accompagner les investissements inférieurs à 10 000 € dans les exploitations ;
  • de veiller à une bonne santé animale, notamment par une prise en charge d’une partie des frais d’analyses de prophylaxies et de lutte contre les nuisibles ;
  • d’accompagner les agriculteurs en difficultés ;
  • de soutenir le remplacement des éleveurs ;
  • d’inciter la valorisation locale des produits agricoles ;
  • de développer l’approvisionnement local de la restauration collective ;
  • de promouvoir l’identité agricole du Calvados et ses produits ;
  • de poursuivre sa politique en matière d’aménagement foncier.

Ces nouvelles compétences agricoles départementales se déclinent en trois grands axes :

    - Contribuer à la qualité sanitaire des élevages

    - Accompagner les agriculteurs dans leur quotidien

    - Valoriser l’agriculture locale et ses circuits courts

En 2017, 2 millions d’euros seront consacrés à cette nouvelle politique.
Tags :
Partager cette actualité :
<script>