Accueil Toute l'info Actualités |  Découvrez l'espace...
L'espace naturel sensible des Rochers des Parcs. / © Th. Houyel

Découvrez l'espace naturel sensible des Rochers des Parcs

Inauguré officiellement le 12 juillet dernier, l'espace naturel sensible des Rochers des Parcs constitue un des sites naturels emblématiques du Calvados. Découvrez en détail les aménagements réalisés par le Département sur cette barre rocheuse située au cœur de la Suisse Normande.

jeudi 02 août 2018
Partager cette actualité :

Fiche d'identité de l'Espace naturel sensible (ENS) des Rochers des Parcs

  • Le site naturel des Rochers des Parcs est constitué d'une barre rocheuse orientée d'ouest en est surplombant l'Orne d'environ 70 mètres. Il présente un dénivelé et des affleurements rocheux qui lui confèrent une ambiance montagnarde très caractéristique.
  • Créée en 1994 sur le territoire de la commune du Vey, la zone de préemption a été étendue sur le territoire des communes de Clécy et du Bô en 2008 pour une surface totale de 37 hectares.
  • À ce jour, un peu plus de 22 hectares sont acquis, soit un taux d’acquisition de 61 %, comprenant la quasi-totalité des falaises, cœur du site, sur la commune du Vey.
  • Site classé et en zone Natura 2000, celui-ci abrite une grande diversité de milieux naturels : sur les rochers orientés au Sud, habitats de milieux secs et pauvres : pelouses, landes, fourrés ; plus proches de la rivière, boisements et prairies humides.
  • Le caractère montagneux du site en fait un espace privilégié en Normandie pour la pratique de sports de nature. Au-delà des randonnées pédestre, équestre et VTT, c’est un site d’importance régionale pour la pratique de l’escalade (8e site le plus fréquenté à l’échelon national par les clubs adhérents à la Fédération française de montagne et d’escalade). La fréquentation du site s’élève à 32 000 visiteurs par an.
  • Au travers de la maîtrise foncière quasi-complète des falaises, des récents aménagements réalisés par le Département pour l’accueil du public et d’une démarche de préservation des milieux naturels aboutie, le site peut désormais être considéré comme « mature » en tant qu’ENS, c’est-à-dire ne nécessitant plus que des efforts de maintenance de son capital naturel et des aménagements.
Espace naturel sensible Rochers des Parcs
Personnes pratiquant l'escalade sur la barre rocheuse de l'espace naturel sensible Rochers des Parcs à Clécy. / © Th. Houyel

Travaux réalisés par le Département

Le plan de gestion établi en 2005 définit les actions à mener pour la conservation du patrimoine naturel et paysager, l’ouverture maitrisée du site au public ainsi que le maintien des usages en place.

Travaux de conservation du patrimoine naturel et paysager
  • Déconstruction de bungalows le long de l’Orne, pour un montant de 25 000 € ;
  • Abattage de peupliers ;
  • Restauration des milieux naturels (landes et pierriers, travaux réalisés en régie).
Pour l'accueil du public
  • Réhabilitation en 2014 du parking du pied du viaduc pour un montant de 11 800 € ;
  • Mise en place d’une signalétique sur le site pour un montant de 12 500 € ;
  • Aménagement d’une boucle de randonnée (travaux réalisés en régie par l’entretien des ENS).

La gestion du site (entretien des zones d’accueil du public, des chemins et des milieux naturels) restaurés est principalement assurée en régie par l’équipe d’entretien des ENS.

La protection et la mise en valeur des espaces naturels sensibles

Le Département du Calvados dispose d’un patrimoine naturel exceptionnel et diversifié qu’il a très tôt entrepris de protéger et de valoriser. Depuis plus de 35 ans, il mène en effet une action déterminante en faveur des espaces naturels sensibles de son territoire, c’est-à-dire en faveur des sites reconnus pour leur intérêt écologique, paysager et leur capacité à accueillir le public. Pour cela, il achète, valorise et préserve ces milieux naturels pour les ouvrir au public.
À ce jour, le Département est propriétaire de plus de 600 hectares dans ces périmètres, qui ont affiché une fréquentation cumulée évaluée à 495 000 visiteurs en 2017. Il gère 39 sites reconnus pour leur richesse écologique et paysagère dont 13 sites du Conservatoire du littoral, représentant une superficie supplémentaire de plus de 1 200 hectares.

Tags :
Partager cette actualité :
<script>