formation professionelle © Phovoir

Actions et dispositifs d'insertion


Le Département propose aux bénéficiaires du RSA un ensemble d’actions spécifiques : chantiers d’insertion, accompagnements individualisées, actions d’insertion sociales… Des initiatives qui ont pour objectif d’insérer durablement les personnes qui en bénéficient.

Partager cet article :

L’Accompagnement professionnel renforcé (APR)

L'APR est accessible à tout bénéficiaire du RSA inscrit ou non à Pôle Emploi et soumis à une obligation d'insertion.

L’accompagnement vers la formation permet :

 de valider les projets de formation ;
 d’orienter dans les recherches de formation qualifiante ;
 de se positionner sur la formation trouvée ;
 d'être suivi pendant les formations (dans la limite de 6 mois).

L’accompagnement vers l'emploi permet :

 de renforcer les techniques de recherche d’emploi ;
 de bénéficier d'au minimum trois offres dans les champs de compétences ;
 d'obtenir de l'aide pour se démarquer pour obtenir un contrat ;
 d'être suivi pendant les contrats (dans la limite de 6 mois).

Pour en savoir plus, contactez la circonscription d’action sociale proche de chez vous.

Les contrats aidés

L’objectif des contrats aidés est de favoriser l'embauche des personnes qui connaissent des difficultés particulières pour accéder à un emploi : demandeurs d'emploi de longue durée, bénéficiaires de minima sociaux, jeunes sans qualification, etc.

Le principe
En embauchant une personne en contrat aidé, l'employeur reçoit une participation mensuelle afin de couvrir une partie de la dépense liée à la rémunération. L’État et le Département peuvent ainsi contribuer jusqu'à 90 % du salaire brut pour une structure du secteur non marchand (associations, collectivités locales, administrations...) et 47 % pour une entreprise.

Les chantiers d'insertion

Le Département a passé des conventions avec une vingtaine d'associations afin de recruter des bénéficiaires du RSA pour réaliser des tâches d'intérêt collectif telles que :

 l’entretien de cours d'eau, de chemins de randonnées et d'espaces verts ;
 la collecte et retraitement de déchets ;
 la production de légumes biologiques ;
 la remise en état de produits d'occasion avant leur mise en vente à des tarifs modestes.

Ces salariés en insertion acquièrent ainsi des compétences techniques et des savoir-faire. A la suite de ces chantiers, ils peuvent ensuite décrocher une formation qualifiante ou un emploi.

Insertion sociale

Outre l'accès et le retour à l'emploi, la loi du 1er décembre 2008 prévoit aussi que des actions d'insertion sociale soient mises en place. Dans ce domaine, le Département œuvre directement ou finance des associations locales partenaires. Il peut s'agir par exemple d'ateliers collectifs où les personnes pratiquent de multiples activités : jardinage, couture, travaux manuels, cuisine, sorties culturelles, etc.

L’objectif de ces prestations est de préparer à l'insertion professionnelle ou d'apporter un mieux-être. Ces moments de convivialité permettent en effet aux bénéficiaires de rompre l'isolement en se constituant un nouveau réseau relationnel. De plus, les équipes de professionnels ou de bénévoles chargées d'animer ces rencontres peuvent y aborder des thèmes de la vie quotidienne tels que la gestion du budget, l'alimentation, les déplacements, la connaissance de la ville et des divers services de proximité, etc.

PDI et PTI 2012-2017

La loi du 1er décembre 2008 généralisant le Revenu de solidarité active (RSA) renforce le positionnement du département en tant que chef de file des politiques d’insertion.

Afin de mettre en œuvre cette responsabilité, deux plans pluriannuels ont été élaborés, en concertation avec l’ensemble des acteurs impliqués :

 Le PDI, Plan Départemental d’Insertion, dont l’objectif est de fixer les grandes orientations et les actions à mener par le Département afin de répondre aux mieux aux besoins des habitants en termes d’insertion sociale et professionnelle. 
 Le PTI, Pacte Territorial d’insertion, qui vise à optimiser le partenariat entre les nombreux acteurs de l’insertion (État, Région, CCAS, Missions locales…) et qui recueille l’ensemble des projets à développer sur 5 ans par le Département et ses partenaires. 

Les travailleurs indépendants

Le Département mandate l'Association interprofessionnelle pour la formation continue du Calvados (AIFCC) pour suivre les personnes qui exercent une activité non salariée commerciale ou artisanale (vendeurs ambulants, restaurateurs, artistes, etc.). Ceux-ci sont aidés dans la gestion et la tenue des documents administratifs et comptables.

Image d'en-tête : formation professionelle © Phovoir

Partager cet article :
<script>