Coup de cœur So14 !

Ginette Grancher

Ginette Grancher / © Studio 911

Pour beaucoup d’entre nous, la bibliothèque est associée à l’odeur réconfortante des livres, aux chuchotements dans le silence feutré et à l’ouverture sur un monde d’histoires nouvelles… Des expériences souvent rendues possibles grâce à l’investissement de bénévoles. En 2019, on recensait dans le Calvados 120 bibliothèques dont 52 fonctionnent uniquement sur la base du bénévolat, 17 avec des salariés et 51 avec des équipes mixtes. Le parcours de Ginette Grancher est emblématique de celui de ces femmes et hommes qui donnent leur temps et apportent leurs compétences au réseau de bibliothèques du Calvados.

« J’habitais depuis peu à Cairon lorsque je me suis impliquée dans l’aventure à ses débuts, en 1999, nous étions alors 5 », raconte Ginette Grancher. Tout de suite soutenus par la commune, les bénévoles installent leurs premiers cartons de livres à l’étage de la mairie. Les échanges entre l’équipe municipale et les bénévoles de la bibliothèque ne cesseront pas durant deux décennies. « En tant que porte-parole de l’équipe, je faisais parler les chiffres pour expliquer nos besoins et les attentes du public. Il était important de rendre visible ce que nous mettions en place mais également d’évoquer les moyens nécessaires pour en faire davantage. » Cet état d’esprit positif aboutit en 2010 à l’installation de la bibliothèque dans un bâtiment neuf, plus spacieux et surtout plus accessible. 2013 voit ensuite l’embauche d’une salariée à temps partiel, qui évoluera en temps plein en 2019.

« Le bénévolat, notamment dans les bibliothèques, est un engagement qui requiert de la créativité et de la constance. Chaque avancée prend du temps, cependant le plaisir que nous prenions à promouvoir la lecture et à interagir avec le public nous a permis de porter le projet toujours plus loin », poursuit Ginette Grancher. En 20 ans, la bibliothèque de Cairon a plus que triplé ses inscriptions et prête désormais 17 800 ouvrages par an. Grâce à l'accompagnement sans faille de la Bibliothèque du Calvados, la salariée et les 10 bénévoles ont participé à des projets motivants, tels que les rencontres d’auteurs ou le festival de contes.

« Au-delà de la bonne volonté, je considère le bénévolat comme une opportunité pour chaque citoyen de s’impliquer dans un projet qui lui tient à cœur. L’intelligence collective mise au service du public permet parfois de déplacer des montagnes. »