deux cyclistes le long de l'Orne ©Thierry Houyel

Le Calvados à vélo

Du bocage normand aux paysages du bord de mer en passant par la Suisse normande, le Département du Calvados propose actuellement près de 640 kilomètres de véloroutes dont 230 km de voies vertes. À terme, ce réseau aménagé et géré par le Département comptera 800 kilomètres de voies vertes, pistes cyclables ou voies partagées à la croisée de plusieurs grands itinéraires nationaux et européens.

Plan vélo : une démarche initiée en 2004

Dans le cadre de ce premier plan vélo, les efforts mis en œuvre par le Département pour développer l’usage de la bicyclette dans le Calvados se sont concentrés sur le déploiement d’un réseau d’itinéraires structurants, autour du fameux « T » départemental : itinéraire littoral et itinéraire nord/sud de la Vallée de l’Orne. Parallèlement, une offre de services s’est progressivement étoffée (accueil, hébergements, supports de guidage, promotion des grands itinéraires…).

L’autre volet de ce premier plan vélo départemental consistait à intégrer ces aménagements cyclables dans des itinéraires nationaux ou européens : itinéraire WestNormandy, VéloFrancette, Seine à vélo, et Vélomaritime, dont le Département pilote le comité d'itinéraire.

Les chiffres de fréquentation – 300 000 passages annuels dans la Vallée de l’Orne ou encore 400 000 passages entre Caen et la mer – démontrent la pertinence de ces choix.

Surfant sur cet engouement et les attentes du public, le Département souhaite aujourd’hui dépasser sa logique initiale de constitution de grands itinéraires pour accéder au statut de destination cyclable identifiée au plan national, voire au-delà.

Le saviez-vous ?
  • Voie verte : réservée aux déplacements non motorisés (piétons, cyclistes, personnes à mobilité réduite, rollers, cavaliers).
  • Piste cyclable : voie exclusivement réservée aux cyclistes et séparée de la chaussée.
  • Bande cyclable : espace marqué de la chaussée exclusivement réservé aux vélos.
  • Voie partagée : petite route à faible circulation. Le vélo y cicule au même titre que les autres véhicules sans espace dédié. La cohabitation est donc de mise.
  • Véloroute : itinéraire cyclable de moyenne ou longue distance, continu, jalonné et sécurisé. Elle emprunte tous types de voies sécurisées.

Des enjeux partagés aux niveaux national et européen

Les itinéraires structurants du plan vélo départemental sont inscrits aux schémas régional, national et européen des véloroutes et voies vertes. Le Calvados est ainsi traversé par quatre grands itinéraires.

La vélomaritime représente aujourd’hui une continuité cyclable longue de 1 500 km. De Roscoff en Bretagne, à Dunkerque, à la frontière Belge, cette véloroute traverse des sites mythiques tels que la côte de Granit Rose, le Mont-Saint-Michel, les Plages du Débarquement, les falaises d’Etretat, la Baie de Somme ou encore la côte d’Opale. Avec une part importante de voies partagées, c’est un itinéraire vélo idéal pour les cyclistes en recherche d’évasion, de défi, de découverte culturelle et gastronomique.

Mise en service en juin 2021, incluant quelques sections provisoires, ce produit touristique est au rendez-vous d’une attente très forte des usagers. Dans le Calvados, la richesse des sites traversés n’est pas en reste. Citons par exemple la Pointe du Hoc, le Port artificiel d’Arromanches, l’estuaire de l’Orne, les Falaises des Vaches Noires, les Casinos de la Côte Fleurie ou le vieux Port de Honfleur.

 Plus d’information sur la Vélomaritime.

Écouter filer le vent en traversant les forêts et les vergers, partir sur la trace des Impressionnistes, se laisser éblouir par le soleil en observant une nuée d’espèce d’oiseaux protégés, s’assoupir à l’ombre d’une Abbaye, pour mieux continuer sa course avec le courant jusqu’au phare, se régaler des saveurs du marché sur la plage, avant de s’émerveiller du coucher de soleil en haut d’une falaise...

La Seine à Vélo offre plus de 420 km de choses à vivre entre Paris et la mer, le long d’un fleuve emblématique qui traverse 8 départements aux multiples paysages et richesses. Le temps d’un week-end ou d’une semaine, chaque itinéraire cyclable propose une aventure authentique, conviviale et éco-responsable au cœur des territoires normands et franciliens. Une expérience nouvelle à chaque coup de pédale !

La véloroute nationale n°33 « la Seine à vélo », toujours en cours d’aménagement, relit ces 420 km entre Paris et la baie de la Seine depuis 2020, par le biais de plusieurs itinéraires provisoires.

Le Calvados s’inscrit dans cette démarche destinée à irriguer la région d’Honfleur et plus largement la Côte fleurie. Cette continuité est ainsi effective depuis juin 2020. Des travaux structurants sur le secteur de Honfleur sont programmés pour le 2nd semestre 2022, avec en perspective la saison 2023.

 Plus d’information sur la Seine à vélo.

Cet itinéraire permet, en partenariat avec les collectivités locales et offices de tourisme à cheval sur les deux Département de la Manche et du Calvados, de relier Bayeux et Carentan (portes d’entrée des plages du débarquement Utah, Omaha et Gold beach) au Mont-St-Michel, en passant notamment par les voies vertes de la vallée de la Vire. Essentiellement aménagée sous forme de voies partagées, cette véloroute permet de relier ces deux sites majeurs de la Normandie depuis 2011. Au total, la VéloWestNormandie compte 4 grandes étapes :

  • Carentan ou Bayeux à Saint-Lô
  • Saint-Lô à Vire
  • Vire à Saint-Hilaire-du-Harcouët
  • Saint-Hilaire-du-Harcouët au Mont-Saint-Michel

 Plus d’information sur la VéloWestNormandy.

la-velo-west-normandie.jpg

La vélo Francette

Partez à la découverte des plaisirs de la France !

Partant de la Normandie et se dirigeant vers l'Océan Atlantique, la Vélo Francette vous fait découvrir les douces saveurs de la France. Découvrez un héritage architectural indéniable à travers le charme des villes et des villages de la campagne française.

La Vélo Francette, c'est aussi un itinéraire qui documente une partie de l'histoire du pays à travers les plages du débarquement, la Suisse Normande, la cité médiévale de Domfront, la rue de la Tour Mayenne, le Val de Loire ses châteaux et ses fleurs, les grottes entre Angers et Saumur, les balades vigneronnes, la vallée du Thouet, le Marais Poitevin, le port de La Rochelle. Tout cela sur 600 km de petites routes de campagne, passages aller et voie verte.

Dans le Calvados, cet itinéraire bénéficie d'infrastructures de qualité avec 60 kilomètres de voies vertes de Ouistreham à Caen, puis de Caen à Clécy en Normandie jusqu'à Pontd'Ouilly et le département de l'Orne.

 Plus d’information sur la Vélo Francette.

La poursuite du plan vélo

 Le réseau départemental

Le Département du Calvados consacre environ 3 M € annuel à son plan vélo, notamment sur son réseau cyclable départemental : 

  • Finalisation du réseau départemental en lien avec les grands itinéraires et leurs comités d’itinéraires respectifs.
  • Maintien de la qualité des infrastructures (démarche d’entretien courant et remise à niveau).
  • Qualification de véloroutes par exemple en transformant des sections de voie partagée à voie verte.
  • Recherche et création de nouveaux itinéraires cyclables départementales au premier rang desquels une véloroute Sud Calvados, « pendant continental de la Vélomaritime ».

 Une valorisation de l’offre touristique en lien avec le plan d'attractivité touristique et résidentiel 2022/2027

  • Afin de mailler le territoire, 17 boucles d’intérêt départemental, destinées à compléter l’offre de loisir existante, sont mises à l’étude, en coordination étroite avec Calvados Attractivité et les acteurs locaux. Ces boucles touristiques sont ouvertes progressivement sur le territoire. Retrouvez les boucles en service sur le site internet de Calvados Attractivité.
  • Une « offre de nature » structurée, associant les ENS, le vélo et la randonnée sera également proposée, en améliorant l’accès, le balisage, les accueils vélo sur les ENS situés en périphérie du réseau cyclable
  • Enfin l’offre de services et la promotion seront améliorées (création d’un « GPS vélo Calvados », location vélo sur les lieux de séjour ou à proximité, accompagnement des collectivités pour le développement de services le long des véloroutes…)

 Favoriser le maillage local

Depuis 2020, le Département a développé une nouvelle action d’ingénierie auprès des collectivités locales (principalement EPCI). Il s’agit ainsi d’appuyer ces collectivités dans la structuration d’une démarche cyclable sur leur territoire, de façon complémentaire au réseau départemental. Cette action permet d’accompagner techniquement et financièrement la réalisation de schémas cyclables intercommunaux, ainsi que leur déclinaison en aménagements concrets d’infrastructures cyclables, notamment destinées au vélo du quotidien.

Les contrats de territoire en cours de signature avec chaque EPCI du Calvados prévoiront une enveloppe dédiée sur ce volet cyclable.