Desserte portuaire.

Enquête publique sur la desserte portuaire

Cette enquête publique concerne le projet de liaison entre les routes départementales 403 et 402 sur les communes de Colombelles et Hérouville-Saint-Clair. Le dossier d’enquête est disponible en ligne jusqu'au vendredi 20 octobre 2017 à 17 h. La mairie de Colombelles est désignée comme siège de cette enquête.

Partager cet article :

Objet de l'enquête

 

Plan de situation

 

Notice explicative

 

Plan général des travaux

 

Caractéristiques principales des ouvrages les plus importants

 

Appréciation sommaire des dépenses

 

Étude d'impact - Résumé non technique

 

Étude d'impact

 

Étude d'impact - Annexes

 

Avis de l'autorité environnementale et mémoire en réponse

 

Contact

Mme Mathilde de la Losa
Département du Calvados
DGA Aménagement et Environnement 
Place Gambetta - BP 20520
14035 Caen CEDEX
 02 31 57 15 07

Commissaire enquêteur

Monsieur Hubert Sejourné, désigné en qualité de commissaire enquêteur par le président du tribunal administratif de Caen se tiendra à la disposition du public pour y recevoir ses observations, aux jours et heures suivants :

  • à la mairie de Colombelles : le lundi 18 septembre 2017 de 9 h à 12 h (ouverture de l’enquête) et le vendredi 20 octobre 2017 de 13 h 30 à 17 h (clôture de l’enquête).
  • à la mairie de Hérouville-Saint-Clair : le samedi 30 septembre 2017 de 9 h à 11 h 45.

Les observations pourront être formulées dans les registres d’enquête, à feuillets non mobiles, cotés et paraphés par le commissaire enquêteur, aux heures et lieux suivants :

Lieux Jours et heures d'ouverture
Mairie de Colombelles Le lundi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h.
Du mardi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h.
Le 2e et 4e samedi de chaque mois de 9 h à 12 h.
Mairie de Hérouville-Saint-Clair Du lundi au vendredi de 9 h à 17 h 30 et le samedi de 9 h à 11 h 45.

Les observations pourront également être déposées via le formulaire électronique disponible ci-dessous ou adressées par écrit au commissaire enquêteur, sous pli cacheté, durant toute la durée de l’enquête, à l'adresse :

Mairie de Colombelles
Place François Mitterrand
14460 Colombelles

Registre dématérialisé

Enquête publique

captcha refresh
  • Observations concernant le projet de desserte portuaire

    14/10/2017 13:51

    Par BERTHE David:  Colombelles, le 14 octobre 2017 A Monsieur Hubert SEJOURNE Commissaire - Enquêteur Monsieur le Commissaire-Enquêteur, après lecture du dossier de l'enquête, habitant le quartier St SERGE à proximité de ces futurs ouvrages. La variante SUD possèdent plusieurs avantages indéniables : économique ( cout estimé moindre de 3,6 millions) pratique (meilleur desserte de la zone portuaire) sonore ( impact moindre) A ce titre, il faut être certain (par le biais de mesures avant/après) que les protections sonores seront dimensionnées et positionnées en prévision du trafic sur toute la longueur de la liaison entre la partie qui part de Normandial jusqu'à la jonction giratoire de RVI; prenant en considération la configuration de cet axe, qui est au même niveau que le quartier JEAN JAURES ( avec habitations en immeuble) et en contre bas par rapport au quartier ST SERGE (habitations plus haute que l'axe). Ce sont plusieurs centaines de foyers qui subiront sinon ces nuisances sources reconnues de stress et qui écoperont à très court terme d’un impact sur la valeur immobilière et locative de leurs biens. Voilà les principales remarques que je tenais à porter à votre connaissance. Recevez, Monsieur le Commissaire-Enquêteur, mes sincères salutations.


  • Pourquoi s'arrêter en si bon chemin?

    28/09/2017 13:23

    Par HUREL:  Le projet me semble intéressant mais il souffre d'une grande faiblesse: IL FAUT IMPERATIVEMENT PREVOIR UN NOUVEAU FRANCHISSEMENT SUR LE CANAL sans quoi le but recherché par ce projet ne sera jamais atteint. On va créer des bouchons au rond point RVI à chaque ouverture du pont, bouchons qui s'étendront jusqu'à Normandial voire au-delà. Il est probable que nombre d'usagers préféreront emprunter le viaduc de Calix pour se rendre à Hérouville ou à Ouistreham et dans les communes bordant la Côte de Nacre. Sans compter que les PL de plus de 7.5t qui ne sont plus autorisés à franchir le pont de Colombelles continueront à passer par Calix pour prendre le ferry. Christophe HUREL, Hérouvillette.


  • Contribution CREPAN enquête publique desserte portuaire

    28/09/2017 00:11

    Par LE ROCHAIS Marc:  A Monsieur Hubert SEJOURNE Commissaire - Enquêteur Caen, le 28 septembre 2018 Objet : enquête publique desserte portuaire, Colombelles et Hérouville Saint-Clair. Monsieur le Commissaire-Enquêteur, Le projet de liaison entre les RD 403 et 402, dit « desserte portuaire » appelle de notre part les remarques suivantes : Sur la forme, nous apprécions la mise à disposition sur Internet des dossiers soumis à enquête publique, qui évitent un déplacement systématique en mairie comme par le passé, très chronophage pour les bénévoles associatifs. Sur le fond, ce projet rebaptisé « desserte portuaire » correspondant à l'ancien projet LIQN lancé en 1999, redevient donc d'actualité. Si il va effectivement soulager le trafic sur la D 226 et être bénéfique en terme de bruit pour les riverains de cet axe, nous constatons qu'une nouvelle fois les élus se contentent d'accompagner l'explosion du trafic routier, et non de s'attaquer au problème à sa source. Est-il responsable d'investir 10,4 millions d'euros dans une nouvelle pénétrante routière, pour permettre aux automobilistes utilisant seuls leur voiture matin et soir de se déplacer, non sens écologique et énergétique ? Et aux entreprises de faire circuler leurs poids-lourds alors qu'une voie ferrée fret dort sous la végétation ? Les points soulevés lors de la concertation de 2016 sur le « tout routier » restent donc pleinement d'actualité. Les auteurs de l'étude d'impact relèvent page 137 le bilan mitigé du PDU en ce sens que la voiture particulière reste majoritairement utilisée dans l'agglomération caennaise, alors que cet outil a justement pour objectif la réduction du trafic routier. Le projet vieux de 20 ans soumis à enquête publique est selon l'étude rendu nécessaire par l'évolution de l'urbanisation sur la presqu’île qui va engendrer une intensification du trafic. Où est la cohérence avec le PDU puisque cette route va encore faciliter l'utilisation de la voiture et des camions, alors qu'il faudrait au contraire restreindre ces usages ? L'affirmation formulée page 80 du résumé non technique de l'étude d'impact qu'à terme, il y aura une baisse des produits polluants à l'échelle du territoire est totalement péremptoire, compte-tenu de l'usage toujours très important de l'automobile. Le monde est toujours tout beau dans ces dossiers d'étude d'impact ! L'urgence écologique et énergétique impose de penser autrement les déplacements, et non pas de rester ancrés sur des schémas vieux de 20 ans comme c'est le cas avec ce projet. L'urbanisation nouvelle de la Pointe Presqu’île, les nombreux projets existants, doivent continuer et renforcer la part belle faite à un transport collectif en site propre, aux modes actifs (vélos et piétons). La réhabilitation de la voie ferrée du port de Blainville pour le fret doit être prioritaire afin de diminuer le trafic des poids-lourds, d'autant que des entreprises sont prêtes à utiliser ce mode dès à présent. La desserte portuaire pour les zones industrielles ne doit pas se résumer à une route, mais d'abord au rail compte tenu de ses avantages écologiques. Nous regrettons qu'un scénario alternatif incluant l'ensemble de ces points ne soit pas proposé à l'enquête publique. Nous notons cependant une évolution allant dans le bon sens par rapport au projet LIQN, puisque le projet prévoit aujourd'hui une 2x1 voies, plus raisonnable. Nous relevons avec satisfaction l'abandon de la variante n°3, ce qui permet de préserver le tracé et le pont-rail de l'ancienne voie ferrée de la SMN dans l'optique de réutilisation éventuelle par un transport collectif en site propre. Nous demandons à ce sujet que le pont-cadre prévu sous la nouvelle infrastructure routière permette le passage d'un tramway mais également d'un matériel ferroviaire classique au gabarit UIC. Ceci compte-tenu de la présence de l'incinérateur de Colombelles et des possibilités d'approvisionnement pas wagons, dans le cadre du programme régional de gestion des déchets qui incitera au report modal vers le rail et la voie d'eau. Voilà les principales remarques que nous tenions à porter à votre connaissance. Recevez, Monsieur le Commissaire-Enquêteur, nos salutations cordiales. Pour le CREPAN, Marc LE ROCHAIS, 06 15 13 06 27 Comité Régional de Protection et d'Etude de la Nature en Normandie 74 bd Dunois – 14000 CAEN, 02 31 38 25 60 crepan@gmail.com


  • Eclaircissements et suggestions sur la Desserte Portuaire/Projet Presqu'Île Portuaire Caen.

    27/09/2017 17:18

    Par Renard Jean-Pierre:  Bonjour Monsieur le Commissaire Enquêteur, la création de la desserte portuaire est bien évidemment incontournable pour la desserte des activités industrialo-portuaires existantes (et à venir) sur la Presqu'Ïle caennaise (exemple Minoterie, etc.) liée au nouveau pont aussi Rives de l'Orne (futur Tramway septembre 2019) mais, personnellement, particulier caennais m'intéressant depuis belle lurette aux aménagements de desserte de l'agglomération caennaise et des moyens les permettant, je ne perçois pas aisément comment cette nouvelle desserte, certes appréciable, permet un transit routier Est-Ouest de Caen alors que nous n'aurons toujours pas de LIQN digne de ce nom, sans parler du maillon nécessaire du B U N* (on pourrait ici aussi noter la réalisation, toujours en attente par ailleurs, de la prolongation du Bd Jean Moulin, ex-Bd Weygand) ? Merci d'avance, Monsieur le Commissaire Enquêteur, de prendre en compte ma présente déposition et au plaisir de vous lire, bien cordialement. * comment cette nouvelle desserte portuaire, objet de l'Enquête Publique en cours permettra de "compenser" les difficultés du Pont de Colombelles actuelles alors qu'il y avait eu d'envisager un nouveau pont plus élevé pour le suppléer ? Sur le plan portuaire aussi d'Ouest-France du mercredi 20/9/2017, je ne vois pas le sens des significations "Ouvrage de rétablissement ancienne voie ferrée" et "Passerelle allée cavalière"?

    Desserte portuaire O F du -1.jpg



Données personnelles

Conformément aux dispositions de l’article 39 de la loi du 6 janvier 1978, dite "Loi Informatique et Libertés", l’utilisateur dispose d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression sur les données personnelles communiquées, droit qu’il peut exercer en s’adressant directement au correspondant CNIL (Direction des Systèmes d’Information) courriel ref-cil@calvados.fr au 02 31 57 13 03.

Partager cet article :
<script>