anc-1140

L’assainissement des eaux usées


L’assainissement des eaux usées domestiques est primordial afin d’éviter les risques sanitaires, de protéger l’environnement et de préserver les ressources en eau. Pour cela, le Département du Calvados accompagne techniquement les Services publics de l’assainissement collectif par le biais du Service d’assistance technique à l’assainissement (Satese). Par ailleurs, il exerce une mission d’animation auprès des services publics d’assainissement non collectif (SPANC) et des acteurs de la filière.
Des aides financières sont également proposées aux collectivités pour la réhabilitation des Assainissements non collectifs.

Partager cet article :

L’assainissement collectif

Le Service d’assistance technique du Département pour l’exploitation des stations d’épuration (Satese).
Le Satese accompagne les élus et leurs exploitants autour :

 du conseil à l’exploitation ;
 des besoins en travaux ;
 de l’efficacité épuratoire.

En 2017, 115 collectivités adhèrent à l’assistance et 141 stations d’épuration font l’objet d’un suivi régulier.
Chaque année, un rapport annuel d’activité décrit notamment les missions exercées et ses chiffres clefs, les indicateurs annuels ainsi que le parc épuratoire du Calvados et ses performances.

L’Assainissement non collectif (ANC)

Toutes les habitations qui ne sont pas desservies par un réseau de collecte des eaux usées doivent être équipées d’une installation autonome dite d’assainissement non collectif. Celle-ci doit permettre de traiter individuellement les eaux usées domestiques.

La mission d’animation en ANC
Elle consiste notamment à répondre aux questions des SPANC et des acteurs de la filière, à animer des réunions d’information, effectuer une veille juridique et technique. Des documents pratiques et cartographies sont mis en ligne à destination des particuliers, des SPANC, des bureaux d’études, des vidangeurs, des artisans et leurs fournisseurs.

Les techniques d’ANC traditionnelles

Ces techniques font preuve de rusticité, mais occupent un espace supérieur à 20 m2

 tranchées d’épandage à faible profondeur (schéma / dispositif) ou en pente (schéma)
Elles sont mises en place dans un sol favorable à l’épuration et à la dispersion des eaux dans la parcelle. Lorsque le terrain est pentu elles sont positionnées perpendiculairement à la pente ;

 lit d’épandage à faible profondeur (schéma / dispositif)
Il est mis en place dans des sols favorables à l’épuration et à la dispersion des eaux, mais à dominante sableuse, là où les tranchées s’ébouleraient ;

 filtre à sable horizontal (schéma / dispositif)
Il est mis en place dans des sols ne permettant pas l’épuration et la dispersion des eaux. Cette technique, est peu utilisée dans le Calvados. Toutefois, elle présente l’intérêt de pouvoir être utilisée avec un faible dénivelé (entrée / sortie : moins de 35 cm) ;

 filtre à sable vertical non drainé (schéma / dispositif)
Il est mis en place dans des sols ne permettant pas l’épuration des eaux, mais qui sont favorables à leur dispersion ;

 filtre à sable vertical drainé (schéma / dispositif)
Il est mis en place dans des sols ne permettant pas l’épuration et la dispersion des eaux. Cette technique nécessite un exutoire des eaux traitées ;

 tertre d’infiltration (schéma / dispositif)
Il est mis en place dans des sols peu perméables ou qui présentent une nappe d’eau affleurante (< à 1 m).
 

Estimation des coûts sur 15 ans
 

Les techniques d’ANC agréées

Ces techniques sont compactes mais nécessitent un exutoire des eaux traitées.

 filtres plantés
Il s’agit de filtres à sable garnis de végétaux, plus ou moins compacts, qui favorisent l’aération  ;

filtres compacts
Il s’agit de filtres à matériaux organiques ou minéraux servant de supports bactériens ;

cultures libres
Il s’agit de micro-stations d’épuration avec des bactéries libres dans la masse d’eau à traiter ;

cultures fixées immergées
Il s’agit de micro-stations d’épuration avec des bactéries fixées sur un support plastique, immergé dans les eaux à traiter

Image en-tête : Système d'assainissement non collectif © CD14

Tags :
Partager cet article :
<script>