Port de Honfleur © D. Paillard

Ports départementaux


Le Département du Calvados assure l’entretien et la gestion de sept ports départementaux : Isigny-sur-Mer, Grandcamp-Maisy, Port-en-Bessin, Courseulles-sur-Mer, Dives-sur-Mer-Cabourg-Houlgate, Deauville-Trouville et Honfleur.

Partager cet article :

La gestion des ports départementaux

Pour chacun des ports départementaux, le Département du Calvados entretient et répare l’ensemble des infrastructures où les bateaux de pêche s’amarrent ou débarquent le poisson. Il participe également à la modernisation du matériel et gère les activités des chantiers navals.

Le Département peut mettre en place une délégation de service public avec une commune ou une société privée pour gérer le stationnement des bateaux de plaisance.

Quant au port de Caen-Ouistreham, il est géré par le syndicat Ports Normands associés (PNA), qui regroupe la Région Normandie et les Départements de la Manche et du Calvados. Une subvention annuelle de 800 000 euros est versée par le Département afin d’accompagner PNA dans la réalisation de ses projets d’investissement.

La plan portuaire

En 2017, le Département prévoit des opérations d’entretien des sept ports départementaux parmi lesquels :

 la réfection du parré aval Est (mur de soutènement en pierre) du port d’Honfleur ;
 la réparation de la porte des écluses du port de Deauville ;
 la réparation de porte écluse de Port Guillaume à Dives-sur-Mer ;
 la réfection de l’estacade ouest de Port-en-Bessin Huppain ;
 la rénovation des bâtiments techniques des chantiers navals de Port-en-Bessin Huppain ;
 le dragage des chenaux des ports de Trouville-Deauville et de Port-en-Bessin Huppain.

Les ports en quelques chiffres

4000
anneaux de plaisance
23 700
tonnes de poisson pêchées
691
pêcheurs en 2015

Zoom sur : Le sas écluse de Honfleur

Mis en service au milieu des années 90, le sas écluse de Honfleur a connu des désordres majeurs dès le début de 1998. Situé à proximité de l’estuaire de la Seine, l’équipement n’avait pas, au départ, été correctement dimensionné. Conçu pour une houle de 50 centimètres, le nouvel ouvrage mis en service en 2011 peut en supporter une allant jusqu’à 2 mètres.

Zoom sur : le chantier de l'élévateur à bateau de Port-en-Bessin-Huppain

Entre 2014 et 2015, le Département du Calvados a engagé d’importants travaux pour la création d’un élévateur à bateaux à Port-en-Bessin-Huppain afin de dynamiser l’activité pêche et renforcer l’économie portuaire grâce à ce pôle régional de réparation navale.

Le chantier, s’est divisé en deux phases :

 la création d’une darse (infrastructure destinée principalement à l’accostage des bateaux en vue de leur mise hors d’eau) et d’une plateforme en béton sur pieux métalliques afin de permettre l’évolution de l’élévateur, ses rotations et son retournement vers l’aire technique.
 la destruction des magasins d’armement puis la construction de 39 nouvelles cases d’armement exploitées par les pêcheurs, de l’aire technique permettant  la réparation et le carénage des unités de pêche et enfin du bâtiment technique nécessaire à l’exploitation des équipements.

Coût du chantier : 11 millions d’euros, financé aux trois quarts par le Département

Image d'en-tête : Port de Honfleur © D. Paillard

Tags :
Partager cet article :
<script>