Groupe UDC du Conseil Départemental du Calvados. / © Gregory Wait

Une rentrée bien préparée

L’été terminé, le temps de la rentrée est arrivé. Grâce à des décisions politiques appropriées et à la mobilisation des services du Département, les quelques 26 000 collégiens des 58 collèges publics ont entamé une rentrée bien préparée.

lundi 24 septembre 2018

En effet, cette année encore, ce sont 17,84 millions d’euros qui ont été investis dans des travaux et grosses réparations et 3,29 millions d’euros consacrés à l’équipement et à l’informatique. Nos collégiens ont donc pu sereinement retrouver les bancs de l’école.

Dans les prochaines semaines, nous viendrons dans les collèges afin de présenter à vos enfants le dispositif « E-Tude », permettant à tous les collégiens du Calvados de profiter d’une plateforme d’aide aux devoirs en ligne, comprenant une encyclopédie, et ceci de manière gratuite et pédagogique. Intégrant le plan numérique des collèges 2016-2021, celui-ci est complété par un accès au très haut débit dans 100 % des collèges et le déploiement de 5 200 ordinateurs et 240 vidéoprojecteurs. Tout est fait pour que vos enfants puissent profiter des outils les plus récents afin d’apprendre dans les meilleures conditions.

Les conditions d’apprentissage ne se limitent d’ailleurs pas au numérique et aux bâtiments. En effet, nous travaillons chaque jour à ce que les collégiens en situation de handicap soient aussi bien accueillis que leurs camarades. Aussi, nous consacrons plus de 2 millions d’euros par an à la mise en place de moyens de transport adaptés pour les élèves handicapés. Nous veillons également à proposer quotidiennement des repas équilibrés aux collégiens, dont 60 % des produits dans les assiettes sont locaux. 542 agents de notre collectivité sont affectés dans les établissements pour assurer notamment ce service.

Au-delà de ces quelques actions énumérées, le Département remplit ses missions de proximité et il le fait bien. C’est pourquoi, nous, conseillers départementaux demandons le respect de l’autonomie financière des collectivités et plus de liberté. Qui de mieux que les élus locaux pour connaître le territoire et décider des politiques ou projets à mener pour  votre quotidien, au plus proche de vos préoccupations ? En 2018, l’État est-il encore l’échelon le plus à même de répondre à cette attente de proximité en décidant de grandes orientations au cœur des ministères ?

Nous sommes profondément convaincus exercer pleinement nos responsabilités et de vous accompagner tout au long de votre vie. Nous pouvons aller plus loin encore. Pour cela, il est nécessaire que l’exécutif national (gouvernement et chef de l’État) prenne conscience de l’enjeu majeur qui est porté devant eux. Nous faisons le vœu d’un sursaut démocratique et décentralisateur de notre État, un nouvel élan qui nous permettrait de proposer les services les mieux adaptés, au meilleur coût. À notre sens, la vraie modernité est dans la décentralisation et l’application du principe de subsidiarité : le bon échelon territorial pour gérer le service à la bonne échelle.

Certains voient l’avenir dans un mouvement et une accélération de la métropolisation, délaissant ainsi les autres territoires. Nous, élus du Calvados et de tout le Calvados, ne pensons pas que la modernité consiste à parcourir davantage de kilomètres pour accéder à un service public.

Aussi, dans chacune des politiques que nous avons souhaité mettre en place, le maillage territorial est pour nous l’incontournable : Points info 14, CLIC, circonscriptions d’action sociale, dématérialisation des demandes… : le Calvados, est votre service public du quotidien !

Jean-Léonce Dupont, président du groupe UDC, Bernard Aubril, Erwann Bernet, Paul Chandelier, Xavier Charles, Olivier Colin, Hubert Courseaux, Sophie Simonnet, Valérie Desquesne, Clara Dewaële-Canouel, Audrey Gadenne, Patricia Gady-Duquesne, Christian  Hauret, Sylvie Jacq, Michel Lamarre, Virginie Le Dressay, Sylvie Lenourrichel, Sylviane Lepoittevin, Mélanie Lepoultier, Claude Leteurtre, Véronique Maymaud, Colette Nouvel-Rousselot, Angélique Périni, Michel Roca