Groupe PS du Conseil Départemental du Calvados. / © Gregory Wait

Non à l'utilisation du glyphosate dans le Calvados

Nicolas Hulot est parti, impuissant face aux lobbys de toutes sortes. Triste et inquiétant bilan, qui malheureusement est aussi un peu celui de la politique agricole départementale.

lundi 24 septembre 2018

Lors du débat européen de la rentrée dernière sur le glyphosate, notre groupe avait déposé un vœu pour que notre département subordonne progressivement ses aides agricoles à l’abandon par les bénéficiaires de l’utilisation du pesticide. Refus de la majorité départementale.

Suite à la décision européenne du 27 Novembre 2017, et à la déclaration du Président de la République visant à interdire d’ici 3 ans l’utilisation du glyphosate en France, notre groupe redéposait son vœu, y précisant l’échéance des 3 ans. Nouveau refus gêné.

Quelques semaines après, lors du vote du budget, nous découvrions un vœu similaire au notre déposé par la majorité. Nous demandions alors de l’inscrire dans le marbre des dispositions agricoles départementales que nous nous apprêtions à voter. Refus catégorique de la droite départementale.

La protection de la santé des calvadosiens est essentielle pour nous.

Dans ce domaine il y a les paroles et les actes. Nous avons choisi notre camp : celui d’agir ICI et MAINTENANT. Visiblement la majorité départementale se soucie peu de la santé des habitants et agriculteurs calvadosiens.

Gilles Deterville, président du groupe socialiste, Salyha Achouchi, Marc Bourbon, Antoine Casini, Corinne Feret, Édith Guillot, Bertrand Havard, Christian Pielot, Jézabel Sueur et Éric Veve