Gilles  DETERVILLE,  Président du groupe socialiste avec Salyha ACHOUCHI, Marc BOURBON, Antoine CASINI, Corinne FERET, Edith HEUZÉ, Bertrand HAVARD, Christian PIELOT, Jézabel  SUEUR, Eric VÈVE. / © E. Blivet

« Concertation » sur le Revenu Universel d’Activité (RUA) : pour une réforme de progrès social sans perdants !

Que retenir des dernières élections européennes ? D’abord que le Calvados n’échappe pas à la tendance nationale, c’est à dire la forte chute des Républicains dont les voix ont été captées par La République en Marche et le Rassemblement National et la percée d’Europe Ecologie Les Verts comme en 2009.

lundi 23 septembre 2019
Partager cette actualité :

Le Gouvernement a ouvert une « concertation » sur le Revenu universel d’activité dans le cadre de sa stratégie pauvreté.

L’affirmation d’un "budget constant" est revenue à plusieurs reprises. Or, le simple maintien d’un budget largement insuffisant, au moment d’intégrer plus de monde en luttant contre le non-recours est contradictoire avec l’objectif de lutter contre la pauvreté.

Nous avons besoin d’un nouvel acte fort de solidarité.

La situation des plus fragiles exige de mettre en place des droits nouveaux, nécessitant un engagement budgétaire puissant de l’État, afin de remplir la promesse de solidarité et de permettre à chacun de vivre dignement et de retrouver un emploi.

Des Départements de gauche défendent l’expérimentation d’un revenu de base, inconditionnel et ouvert aux 18–25 ans.

Le Gouvernement doit se saisir de cette proposition dont le principe même de l’expérimentation a été rejeté par une motion de la majorité LaREM de Macron.

Cette concertation sur le revenu universel d’activité doit être une concertation sincère, permettant une expérimentation préalable, un élargissement aux jeunes, un versement automatique et ne rognant pas sur les prestations liées au handicap ou au logement.

Elle doit aussi être l’occasion de régler la question du financement par l’État des prestations sociales dont le RSA.

Partager cette actualité :
Gilles Deterville, président du groupe socialiste, Salyha Achouchi, Marc Bourbon, Antoine Casini, Corinne Feret, Édith Heuzé, Bertrand Havard, Christian Pielot, Jézabel Sueur et Éric Veve