Signature de la convention de mutualisation des Systèmes d'information géographique (SIG) avec le SDEC Énergies Calvados. / © Marianne Fresnais

Signature de la convention de mutualisation des Systèmes d'information géographique (SIG)

C'est un vrai plaisir d'être, cet après-midi, aux côtés du SDEC Énergies Calvados et son président, pour signer ensemble cette convention relative à la mutualisation de nos SIG respectifs et partir à la découverte de ce nouvel outil, dénommé "Mapéo", nom de baptême de notre nouvelle plateforme SIG mutualisée.

jeudi 08 février 2018

Derrière ces sigles ou ces mots nouveaux se cache l'idée de démarche commune, de se rassembler, de se fédérer pour offrir, toujours plus et toujours mieux, de nouveaux outils associant des données essentielles pour nous aider à décider, à faire nos choix. C'est bien cela qui nous réunit aujourd'hui.

Comme vous le savez, le Département du Calvados est investi, depuis maintenant de nombreuses années, dans ce domaine de l'information géographique.

Nous conduisons, en effet, une politique volontariste qui vise à diffuser des référentiels à l'échelle du Département, tels que par exemple, la numérisation du cadastre, des documents d'urbanisme ou encore des photos aériennes.

Et nous facilitons l'accès à ces données à toutes les collectivités qui le souhaitent par l'intermédiaire de notre portail SIG dédié que l'on appelle "GéoCalvados".

Le SDEC, de son côté, comme l'a fort bien rappelé le président Lelandais, a une démarche similaire dans son domaine de compétence.

Il nous a donc paru intelligent de se rapprocher et de superposer nos expériences, c'est-à-dire de superposer des couches géographiques contenant des données essentielles pour encore mieux décrypter, analyser les pratiques de nos territoires et donc encore mieux nous aider à piloter nos politiques publiques.

C'est réellement un outil d'aide à la décision pour toujours mieux penser le développement de nos territoires.

Voilà pour la philosophie générale de cette action. Alors, me direz-vous, pourquoi nous être engagé précisément et aujourd'hui dans une démarche de mutualisation avec le SDEC ?
Eh bien, tout simplement parce que depuis 2015 et les lois portant sur la réforme territoriale, les collectivités et syndicats sont confrontés à des enjeux nouveaux.

En effet, de la réforme territoriale, sont nées de nouvelles collectivités plus grandes, plus importantes et qui, à moyen terme, ont besoin de SIG communautaires, pour faire face à des compétences accrues : comme l'instruction du droit des sols, par exemple.

Pareillement, cette réforme territoriale a mis en avant une nécessaire mutualisation et coordination des interventions des différents acteurs départementaux, tels le Département, bien sûr, mais aussi le SDEC, bien évidemment, ou encore le CAUE, le SDIS, etc.

Et ceci dans le but d'être plus cohérents par des interventions mutualisées auprès des EPCI, plus lisibles par la fin d'un doublon "GéoCalvados" et "GéoSDEC" et aussi et surtout, plus économes puisque le même prestataire intervient, à la fois, pour le SDEC et pour le Département.

Comme vous pouvez le constater, il faut être capable de s'adapter en permanence, être agile aux mutations, car rester immobile, c'est reculer et cette convention de mutualisation que nous signons, aujourd'hui, permet donc de s'adapter, d'évoluer, d'avancer afin d'apporter le meilleur, de faciliter les démarches de nos territoires, des EPCI.


Même si maintenant, au moment où je vous parle, tout paraît simple, tout n'a pas été facile. C'est un sujet très technique dont il est question et près de deux années de travail ont été nécessaires pour arriver à ce résultat.

C'est, en effet, en décembre 2015 que Hubert Courseaux, premier vice-président du Département rencontrait le président du SDEC pour lancer les prémices de cette mutualisation et ouvrir les premières portes de cette démarche innovante et je tenais à le remercier.

Il a ensuite fallu engager un travail de recensement des données existantes et surtout faire le tri parmi les plus pertinentes.

L'étape suivante a consisté à identifier la solution optimale permettant d'atteindre notre objectif commun, tout en conservant les spécificités, à la fois du Département et du SDEC, et tout en évitant "le piège" de créer une nouvelle structure de type syndicat mixte ou autre.

À l'issue de ces deux années de collaboration, de coopération, je dirais même de co-construction, je dois dire que le résultat, je le pense, est plus que satisfaisant car nous avons et allons travailler en mutualisation intelligente, comme nous savons déjà le faire de par notre collaboration étroite et ancienne sur d'autres volets, eux aussi techniques, tels que l'effacement des réseaux, le déploiement des bornes électriques de rechargement, entre autres.


Permettez-moi de saluer le travail, effectué dans la durée, et l'investissement de chacun, élus, personnels de nos deux entités afin d'aboutir à cette convention de mutualisation.

Évidemment, cet outil de mutualisation, qui arrive tout juste, ouvre des perspectives pour le Département, notamment par le développement d'un partenariat renforcé avec le SDEC.

Cependant, il faut garder à l'esprit les "maîtres mots" qui doivent présider à notre action, comme une mutualisation à double objectifs, double visées d'économie et de synergie, mais aussi la subsidiarité afin que chaque niveau de collectivité soit le plus pertinent dans son intervention.

Cette nouvelle mutualisation va aussi permettre d'établir une coopération, une collaboration renforcée avec d'autres partenaires, tels l'Aucame, dont le travail d'observation nécessite de disposer de données de premier choix, ou encore le SDIS, dont le SIG très opérationnel permet des interventions dans les meilleures conditions possibles.

Je précise également qu'à terme, cette action de mutualisation exemplaire doit permettre d'améliorer l'accès aux données territoriales pour les acteurs publics, mais aussi privés, je pense notamment aux aménageurs.

 

Avant que ne vous soit présentée cette nouvelle solution : "Mapéo Calvados", je tenais à remercier toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la mise en place de cet outil innovant, en particulier les services du SDEC Énergie et ceux du Département avec une mention particulière et des félicitations pour nos deux services SIG respectifs.

Je vous remercie de votre attention.

 

Discours prononcé le jeudi 8 février 2018 à 16 h à la CCI Caen Normandie de Saint-Contest. Seul le prononcé fait foi.

Image d'en-tête : Claude Chesnel, Jacques Lelandais, Jean-Léonce Dupont et Hubert Courseaux le 8 février à la CCI Caen Normandie. / © M. Fresnais

Tags :
<script>