Stade nautique Eugène Maës. / © DitGargouille/Caen la Mer

Inauguration du stade nautique Eugène Maës

Juste quelques mots pour vous dire que c'est, très sincèrement, un vrai plaisir d'être, ce soir, aux côtés des Caennais, des associations sportives et de tous les amoureux de la natation pour vivre ce temps d'inauguration d'un équipement qui était plus que très attendu.

vendredi 15 septembre 2017
Partager cette actualité :

C'est un plaisir, au moins, pour deux raisons principales :

  • La première, c'est que le Département entretient avec la Communauté Urbaine Caen-la-Mer et la Ville de Caen des relations de travail placées sous le signe de la confiance réciproque et du respect mutuel et je souhaitais, Cher Joël, t'en remercier.
    Nous nous retrouvons, en effet, à intervalles réguliers pour échanger sur nos dossiers communs et je dois dire que nous partageons une même vision du développement, une même envie d'entreprendre pour doter Caen et son agglomération de tous les atouts lui permettant de satisfaire à  son statut et son rang de capitale régionale de la Normandie, n'est-ce pas, Cher Hervé ?
    Oh, je sais que tu as dit récemment que Rouen était le cœur de la Normandie, mais la Normandie est assez généreuse pour avoir plusieurs cœurs et, elle mérite d'être aimée à ce point.
    Le Département fera toujours tout ce qu'il peut pour que le cœur caennais batte toujours plus vite et plus fort.
    Et, je pense pouvoir dire que le Département est, très souvent pour ne pas dire toujours, au rendez-vous du tour de table financier lorsqu'il s'agit de renforcer les fonctions métropolitaines de l'agglomération et je rappellerais là, par exemple, nos participations aux grands équipements de recherche, aux écoles d'enseignement supérieur, aux grands projets d'infrastructure, comme le tramway, ou encore la bibliothèque Alexis de Tocqueville et Le Dôme.
    Sur toutes ces réalisations, vous avez pu croiser l'engagement financier du Département et je m'en réjouis. Et, ce n'est pas fini puisque le futur Contrat de Territoire avec Caen-la-Mer prévoit 75 millions d'euros d'investissement dans la Communauté Urbaine, d'ici la fin de notre mandat ! Ce n'est pas rien…
    Ce qui fait du Département, le premier partenaire financier de Caen-la-Mer et aussi le premier investisseur public dans le Calvados !
  • La seconde raison, c'est que ma présence, ce soir, atteste, une nouvelle fois, que le Département, vous l'avez compris, est un partenaire naturel et fidèle des territoires et tous les territoires, lorsqu'il s'agit de développement, de bien-être de la population ou de facteurs d'attractivité, au sens large. Et, c'est bien le cas de ce nouveau stade nautique.

Dès 2010, le Département a voté une subvention de 2 millions d'euros, à Caen-la-Mer, pour la restructuration du stade nautique, au titre de son programme d'investissement pour les équipements sportifs.
Nous soutenons aussi les collectivités qui mettent gratuitement leurs installations à la disposition de nos collégiens. Et, c'est le cas avec le stade nautique pour la pratique de la natation, pour les élèves de 6e.
C'est un peu plus de 80 000 € par an de subvention pour Caen-la-Mer et environ 240 000 € pour l'ensemble des équipements sportifs de la Ville de Caen… Sans parler de nos actions en faveur du sport scolaire, en général, et de nos subventions en direction de l'Entente Nautique Caennaise, pour près de 25 000 €, en tout.
Voilà, brièvement résumés nos engagements, nos responsabilités et nos actes.

Je souhaite remercier et féliciter tous les acteurs qui ont, toutes ces années, travaillé pour offrir à Caen un nouveau lieu de sport, de détente, bref, de vie, ouvert à tous, mais aussi, ne l'oublions pas, un lieu où se créé aussi l'indispensable lien social entre les générations.
L'argent public a été ici, on peut le dire, bien dépensé, bien investi et le succès est déjà plus qu'au rendez-vous. Mais, lorsque l'on a la chance d'avoir un Maire et un Président de Communauté Urbaine soucieux, à la fois des deniers publics, et surtout de la qualité de vie de ses habitants, je n'étais pas très inquiet.

Je vous remercie de votre attention.

Discours prononcé le 15 septembre 2017 à Caen. Seul le prononcé fait foi.

Image d'illustration : © DitGargouille / Caen la Mer

Partager cette actualité :
<script>