voilier-mer-calvados.jpg

Pôle mini

A Ouistreham, le Pôle Mini 6,50 voit loin

Sous l'impulsion de la SRCO et avec le soutien du Département du Calvados, Ouistreham accueille depuis cet hiver un pôle de préparation et d'entraînement pour les skippers de la Classe Mini. Le projet ne manque pas d'ambition. 

Prisée par beaucoup de jeunes skippers, considérée comme l'antichambre des futurs grands de la course au large, la classe "mini 6.50" connaît un fort essor international ces dernières années. Ouistreham se positionne pour en devenir un haut-lieu en France. A la manière de Port-la-Forêt (Finistère) pour la classe Figaro, ou de la base des sous-marins de Lorient pour les 60 pieds du Vendée Globe, le port du Calvados accueille depuis cet hiver un pôle "mini 6.50". 

Pas seulement une base d'entraînement
Principe simple : les skippers, contre une participation très abordable (900 € par an), ont là une base de préparation et de mutualisation adaptée, où ils disposent de moyens et ressources pour préparer au mieux leurs projets de course au large. Entraînements, formation, coaching, places de port... "Beaucoup de "ministes" ambitionnent de participer à la mythique Mini Transat, mais il y a aussi d'autres courses au calendrier de cette classe. L'idée est de leur donner les meilleures chances, avec une structure qui leur permet de mutualiser, d'échanger, de se former dans tous les domaines essentiels pour mener à bien une aventure en solitaire ", résume Guy Beaudouin, à la Société des Régates de Caen-Ouistreham (SRCO).

Une place à prendre sur la façade Manche
L'idée a été initiée conjointement par la SRCO et le jeune navigateur calvadosien Julien Hatin, à l'automne dernier. " Au départ, elle marquait la volonté de skippers du département de s'entrainer ensemble "à domicile", et ainsi d'éviter les déplacements à Lorient où un pôle mini existe déjà, mais se trouve saturé", explique Aurélien Richard, responsable du service des sports au Conseil départemental du Calvados. "Ce pôle est voué à occuper une place aujourd'hui vacante sur la façade Manche. Il va stimuler une synergie entre skippers non seulement du Calvados, mais de toute la Normandie et sans doute même au-delà." 

©PMO

 

Mobilisation sur le projet
Partenaire naturel, le Département s'est rapidement greffé au projet. "Le Calvados soutient des "ministes" depuis plusieurs années, avec Julien Hatin, Aurélien D'Hervilly et Tristan Parent, dont l'objectif est de prendre le départ de la Mini Transat (1) de la Rochelle au Marin en Martinique, en septembre 2019 ou en 2021."
Le Deauville Yacht Club s'est aussi joint au projet, à travers le coaching de l'ex-skipper Malko Szekely, en charge notamment de superviser les entraînements. Le Comité Départemental de Voile (CDV 14) joue un rôle de coordination des acteurs. La Ligue de Normandie, la Ville de Ouistreham et la CCI Port de Caen Ouistreham soutiennent et jouent tous un rôle dans la réussite du projet.

Fabien Delahaye en parrain
Lancé officiellement en mars dernier, sous le parrainage du skipper caennais Fabien Delahaye, le Pôle a commencé à fonctionner dès cet hiver et compte déjà 6 bateaux. En octobre prochain, à la fin de la saison des courses estivales, le pôle retrouvera ses pensionnaires avec une programmation plus complète. "Nous proposerons au total 6 modules d'accompagnement, chacun d'eux sous la responsabilité d'un coach",  indique Guy Beaudouin. Météo, nav', recherche de sponsors, gestion du sommeil, mental, entraînements sur l'eau, gestion technique du bateau… Un contenu dense qui devrait permettre à chacun de progresser sereinement. Le pôle "mini 6.50" de Ouistreham espère compter 10 bateaux en 2020, et à plus long terme devenir un pôle de référence aussi pour les marins d'Europe du Nord.

(1) La Mini Transat, est une course transatlantique en solitaire et sans assistance à bord de voiliers de 6,50 m, organisée chaque année impaire.

<script>