bateau-mer-secours.jpg

La SNSM veille sur les usagers de la mer

La Société Nationale des Sauveteurs en Mer compte 280 bénévoles dans le Calvados, prêts à porter assistance à toute personne en difficulté en mer et sur le littoral. Elle a réalisé 436 interventions en 2020. 

©_Dominique Garreau

La SNSM 14 participait, le 26 juin dernier, à la 5e journée nationale du sauvetage en mer avec des animations, des stands et des démonstrations organisés sur la station de Ouistreham. « Cet événement est pour nous l’occasion de mieux faire connaître la Société Nationale des Sauveteurs en Mer, d’attirer des bénévoles mais aussi de récolter des dons », rappelle Philippe Auzou, son délégué départemental, écharpe aux couleurs de la SNSM autour du cou.

Le budget de cette association loi 1901 d’intérêt public – 30 M€ au niveau national – reste assuré à 80 % par des dons privés et à 20 % par des subventions de l’État et des collectivités, parmi lesquelles le Département du Calvados, au niveau local. 

Une mission d’intérêt général
Porter secours à toute personne en difficulté, de la plage au large, reste la mission principale de la SNSM. Dans le Calvados, l’association compte 8 stations permanentes, à Honfleur, La Touques -Trouville, Dives-sur-mer, Ouistreham, Courseulles-sur-mer, Port-en-Bessin, Grandcamp-Maisy et Isigny-sur-mer. 

Chacune compte 20 à 25 sauveteurs embarqués, prêts à intervenir « 365 jours par an, 24h sur 24 sur ordre du CROSS de Jobourg, le centre opérationnel de mise en œuvre des moyens de secours », souligne Philippe Auzou. En 2020, les sauveteurs embarqués du Calvados ont réalisé 220 interventions. « Nous assurons également une mission de prévention, pour rappeler au grand public les dangers de la mer et les bonnes pratiques à adopter ». 

Les bénévoles embarqués
Sur le bateau, chacun son poste : patron, radio, mécanicien, canotier, nageur de bord, plongeur…Les sauveteurs embarqués sont tous bénévoles et formés par compagnonnage et grâce aux 30 formateurs bénévoles du Centre de Formation de la SNSM 14, basé à Ouistreham. « Être sauveteur en mer ne s’improvise pas, ils interviennent souvent dans des conditions difficiles, et sur des situations dramatiques », rappelle Philippe Auzou. 

Les portes de l’association sont ouvertes aux nouveaux volontaires. Pied marin et bonnes conditions physiques sont requis. Il faut aussi habiter à moins de 10 minutes de la station la plus proche, pour embarquer le plus rapidement possible en cas d’intervention. « Cela nécessite aussi d’avoir du temps libre à consacrer, car nos bénévoles ont des entraînements chaque semaine et suivent régulièrement des formations », prévient Philippe Auzou.

Philippe Auzou, délégué départemental de la SNSM. @_aprim

Un programme de modernisation de la flotte
Sur le département, la SNSM est équipée de 7 vedettes (des 11 mètres en majorité) et de 8 semi-rigides. Un programme national de modernisation de la flotte est en cours (100 M€ pour 140 nouveaux bateaux dans toute la France sur 10 ans), auquel le Département participe à hauteur de 25 % du montant total des investissements. Ouistreham sera la première station du Calvados à être équipée d’une nouvelle vedette dès l’an prochain (investissement global de 2 M€). 

135 nageurs sauveteurs
La SNSM 14 compte aussi 20 stations saisonnières et 135 nageurs sauveteurs, qui assurent l’été une grande partie de la surveillance de la baignade sur les plages du Calvados, à la demande des communes. 

Ces bénévoles sont eux aussi formés, à partir de 17 ans, par le centre de formation SNSM de Caen-Ouistreham, moyennant une participation de moins de 1000 € pour 400 heures de formation (le reste est pris en charge par l’association). A la clé, 6 diplômes et certificats : BNSSA, surveillance et sauvetage aquatique, permis bateau côtier, utilisation des moyens radios, etc. « Et un job d’été plutôt sympa », sourit le délégué départemental de la SNSM du Calvados.  

> Prochaine réunion d’information le 8 septembre prochain à 18h30 à la maison des associations de Caen, 8 rue Germaine Tillon. Tél : 02 31 27 11 91.

196 : le numéro à retenir !
Le 196 est le numéro d’appel national pour signaler des personnes en difficulté à partir du littoral ou en mer.