plage-personne-brancard.jpg

Créatifs face à la crise de la Covid

Les petites structures savent se montrer agiles. A Trouville, chez Concept Sport Emotion, Yoann Deschemaeker et son équipe ont mis à profit cette année d’incertitude pour repositionner l’entreprise au-delà de l’activité kayak d’origine. Un subtil cocktail de digitalisation, de diversification… et d’optimisme.

© Concept Sport Emotion

Elargir son offre, fidéliser une communauté par les réseaux sociaux, digitaliser et simplifier le parcours client… Toute crise peut permettre d’accélérer les processus de changement dans l’entreprise. Un cycle vertueux dont peuvent notamment profiter les petites structures, réputées plus agiles. 
A Trouville-sur-Mer, Yoann Deschemaker, et sa petite équipe de trois personnes peuvent en témoigner. Cueillie à froid comme tout le monde il y a un an, cette structure installée sur la plage et spécialisée kayak, a revu ses fondamentaux. « On a un peu tout remis à plat, en se disant que cette période c’était aussi du temps pour réfléchir. » 
Un mois pour réfléchir, un autre pour agir : dès mai 2020, un nouveau site internet était mis en ligne, avec une solution de réservation et de paiement simplifiés. « C’était une première brique importante pour nous, d’un point de vue parcours client et fidélisation. Et dès cet été nous en avons récolté les fruits. »

Yoann Deschemaker : « L’idée est de proposer des activités packagées, pour diversifier l’offre et les publics. » © Aprim

Une communication d’abord digitale
La réflexion sur la stratégie digitale a été une pierre angulaire pour Yoann et surtout Kim, son épouse, en charge des réseaux sociaux et du site web. « Aujourd’hui, le digital représente 60% de notre budget communication. Facebook et Instagram nous permettent de garder le contact avec les clients. C’est un bon vecteur de partage pour développer une communauté. » 
Active sur les réseaux, la société a surtout travaillé l’essentiel : le contenu. « Il faut avoir des choses à raconter et à proposer. » C’est là qu’intervient toute la réflexion sur l’offre produits. « Quand j’ai créé l’entreprise en 2015, j’avais trop la culture club, je ne proposais que des cours de kayak. J’ai rapidement compris qu’il fallait changer l’approche, » analyse Yoann.
Depuis, le catalogue de Concept Sport Emotion s’est progressivement enrichi : randonnées sur l’eau ou même jeux à terre pour les enfants en saison.  « L’idée est de proposer des activités packagées, pour diversifier l’offre et les publics. »

« L’innovation est essentielle »
Avec la crise sanitaire, cette dynamique créative s’est confirmée, stimulée par les dispositifs de soutien aux entreprises. « Les aides publiques aux petites structures ont joué un rôle clé, elles nous ont permis de garder un minimum de sérénité pour envisager l’après, » estime Yoann.
Pour son équipe, un projet chasse l’autre et l’hiver a été fécond. Le local d’accueil sur la plage a été repeint et des transats tout neufs aux couleurs de la base vont faire leur apparition. La société crée ses premiers objets dérivés : des t-shirts et sweats, « pour enrichir la communauté d’ambassadeurs de la marque. » Et un drône vient s’ajouter au matériel de communication. 

Sur l’eau et en dehors, le catalogue n’est pas resté figé. Avant Noël, sur les réseaux sociaux, des cartes cadeaux proposaient des randos sur l’eau, agrémentées d’un goûter. Pour janvier, c’était une cure détox, à base de kayak fitness, longe-côte et autres activités brûle-calories. « L’innovation est essentielle », martèle Yoann, qui s’apprête à lancer une activité waveski (compromis entre kayak et surf) en version biplace.

Un site dédié au « team building »
Les tempêtes de cerveau du premier confinement ont aussi permis à Kim et Yoann d’affiner une offre entreprises tournée « team building ». « Une brique supplémentaire à nos activités. Depuis 2019, nous concevons régulièrement des packages pour des organisations en recherche d’activités ludiques, créatrices de lien et de challenge. Nous voulons aller plus loin » 
Concept Sport Emotion connaît ce marché de l’entreprise et a fait ses preuves, avec notamment l’organisation en 2019 d’une opération pour 250 collaborateurs de Cap Gemini. Ce segment pèse aujourd’hui 35% de l’activité de l’entreprise, mais les ambitions sont au-delà. « Nous allons lancer un site internet dédié à cette activité. » 
A la veille d’une saison printemps-été très incertaine, l’équipe est sûre d’une chose : « nous ne sommes pas restés les deux pieds dans le même sabot. »

Concept Sport Emotion
Facebook : @conceptsportemotion
Instagram : concept_sport_emotion