Coup de cœur So14 !

David Etasse

David Etasse, coup de coeur So14 ! 2020 / © Studio 911

Au royaume de l’infiniment petit, la précision fait loi. Chaque expérience de physique nucléaire requiert des dispositifs de traitement de données fiables et performants. Une injonction que connaît bien David Etasse, ingénieur de recherche au sein du Laboratoire de Physique Corpusculaire (LPC) de Caen. Dès 2004, il fait de l’acquisition de données, qu’il estime largement perfectible, son cheval de bataille. « Imaginez que, pour analyser une expérience, vous soyez contraints de fermer les yeux dès que vous observez un événement, le temps que votre cerveau traite l’information », explique David Etasse. « Vous passeriez à côté de tous les autres phénomènes se produisant au même moment. »

Fort de ce constat, David Etasse repense entièrement la chaîne d’acquisition de données et propose un nouveau système, majoritairement numérique, permettant de traiter l’information en temps réel. Le projet FASTER était né (FASTER est l’acronyme de Fast Acquisition System for Nuclear Research, en français : système d'acquisition rapide pour la recherche nucléaire). L’ingénieur poursuit : « à l’époque on parlait peu du traitement numérique de données en physique nucléaire », un domaine à la croisée des chemins entre électronique et informatique qui s’est pourtant avéré stratégique. « Aujourd’hui avec FASTER, on a les yeux presque toujours ouverts. Si par exemple, avec l’ancien système, il nous fallait attendre 25 minutes pour acquérir suffisamment de données, il nous faut désormais 20 secondes. »

Il faudra plusieurs phases de développement, une dizaine de personnes et près de 12 années pour développer le dispositif dans sa forme actuelle. Plus rapide, plus performant et surtout plus transportable, le système FASTER a été conçu pour s’affranchir des spécificités d’une expérience. Générique, il s’adapte à presque toutes les utilisations en physique nucléaire. « Avec l’équipe, nous souhaitions que FASTER soit accessible à toute la communauté des chercheurs de ce domaine et que le dispositif réponde vraiment aux besoins des utilisateurs. Il est actuellement distribué dans 10 pays ! » Les modules électroniques sont produits à Mondeville, avant d’être programmés au LPC, un autre point de satisfaction pour David Etasse, à qui il tenait à cœur de valoriser le savoir-faire local.

« Recevoir la médaille de cristal du CNRS est très gratifiant mais c’est surtout une belle preuve de ce que nous avons pu accomplir en équipe. Nous avons réuni au niveau du territoire les compétences individuelles qui ont fait la réussite de FASTER. »