jean-leonce-dupont-assises.jpg

Stratégie mer, nautisme et attractivité territoriale

Une ambition pour le littoral, des assises pour la partager

Le Département veut faire du littoral un marqueur fort de son territoire.
Pour y parvenir, il va déployer une stratégie ambitieuse. Il en a présenté les axes à 200 acteurs lors de ses Assises de la mer, du nautisme et de l'attractivité du littoral, en octobre à Caen.

 

Le Calvados a longtemps tourné le dos à la mer. Pourtant, ses 120 km de côtes abritent sept ports complémentaires, des sites attractifs et une richesse environnementale sous-estimée. "Ce potentiel doit devenir un marqueur fort et rejaillir sur l'ensemble du territoire, pose Jean-Léonce Dupont, président du Conseil départemental du Calvados.
"Il est temps d'avoir une vision globale de nos atouts maritimes, et de passer d’une logique de gestion courante à une stratégie de modernisation des ports, et de collaboration entre littoral et arrière-pays", poursuit-il.

Une stratégie dans son contexte

C'est tout le sens de la "Stratégie mer, nautisme et attractivité littorale", déployée par le Département. Pour l'écrire et la mettre en œuvre, le Calvados a créé un poste de directeur de l’attractivité littorale, confié à Didier Orain.

Dans un paysage marqué par les mutations de la plaisance, la dégradation de la ressource, le Brexit, l'érosion du trait de côte ou les besoins en formation professionnelle de la pêche, ce plan stratégique défendra une vision globale en activant différents leviers. A commencer par les ports, socle de la démarche.

"Le Calvados a choisi en 2016 de conserver la gestion de ses sept ports départementaux (1), rappelle Didier Orain. Aujourd'hui, il s'agit d'en faire en 10-15 ans, des ports du futur."

Ports de demain

Présent en octobre à Caen pour les Assises organisées sur le sujet par le Département, Frédéric Moncany de Saint-Aignan, directeur du Cluster maritime français, brosse le portrait-robot de ces ports de demain : " des ports innovants dans les domaines de l’environnement et du numérique, adaptés à une plaisance où pointe l'ubérisation des usages. Des ports propres et autonomes, capables de collecter et traiter eux-mêmes leurs eaux usées, de produire l’énergie dont ils ont besoin…" Un changement d'ère indispensable. "Si nos ports ne font pas cette révolution, ils seront déclassés", complète Didier Orain.

Irriguer l'hinterland

Un fort parfum collaboratif imprègne aussi tout le projet. "Nos ports vont travailler plus en complémentarité, pour devenir vecteurs de richesse et mieux irriguer l'hinterland. Ils seront les pivots d'une action plus large pour soutenir nos autres atouts comme la pêche et nos filières reliées à la mer, la recherche agro-marine, nos richesses environnementales et notre attractivité touristique et résidentielle", énumère encore Didier Orain. Autant d'axes qui apparaissent clairement dans la stratégie.
Une telle ambition va se traduire en investissements : 50 à 100 M€ seront ainsi investis dans les prochaines années par le Département sur ses ports.

Des assises pour partager

C'est pour partager cette stratégie et nourrir la réflexion que le Calvados a organisé le 3 octobre ses premières Assises de la mer, du nautisme et de l'attractivité du littoral.
" Il est pour nous essentiel de mettre tout le monde autour de la table, insiste Jean-Léonce Dupont, à la fois pour mettre en évidence notre vision et la partager avec l'ensemble des acteurs, filière par filière. "

Avec 200 participants, dont les présidents des Départements de la Manche et de la Seine-Maritime, le contrat est rempli. On y a parlé mode de gestion des ports, nouveaux usages, gestion des ressources et logiques de développement durable, cluster agro-marin normand... "Au fil des débats et des tables rondes, nous avons senti une grande adhésion aux principes de notre stratégie, ce qui est fondamental pour la suite, car nous aurons besoin de tous pour sa mise en œuvre." conclut Didier Orain.
Des ateliers impliquant les partenaires seront d'ailleurs organisés dans les mois à venir, pour chacun des axes du plan stratégique. Viendront ensuite les fiches actions.

(1) Isigny-sur-Mer, Grandcamp-Maisy, Port-en-Bessin, Courseulles-sur-Mer, Dives-Cabourg-Houlgate, Deauville-Trouville, Honfleur).

© Département du Calvados / Barbara Huet

 

Télécharger le plan stratégique
Plus d'infos sur les Assises